DANSE SPORTIVE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les compétitions

Les compétitions sont divisées en deux catégories : les amateurs et les professionnels.

Les candidats sont répartis par âge et par niveau. Il existe six classes d'âge (ou divisions) pour les compétiteurs qui sont classés par leur année de naissance. La danse sportive n'acceptant que les couples, c'est le partenaire le plus âgé qui détermine la division. Les benjamins représentent la classe d'âge la plus jeune, avec des enfants de onze ans ou moins dans l'année calendaire ; les seniors 2 constituent la classe la plus âgée, avec des compétiteurs de 45 ans ou plus. Les couples de danseurs licenciés sont qualifiés par séries. Ces dernières sont classées en lettres ou en chiffres, de la catégorie E (ou 5) rassemblant les débutants à la catégorie A (ou 1) correspondant aux plus confirmés. Certaines compétitions sont dites open, c'est-à-dire qu'elles sont accessibles à tous les compétiteurs d'une classe d'âge, quel que soit leur niveau. Un couple peut avoir des niveaux différents dans chaque groupe ou style de danses.

Les compétiteurs professionnels sont répartis différemment puisqu'ils doivent avoir au moins 16 ans et leurs compétitions sont généralement open, sauf pour les championnats importants comme le Champions of Tomorrow ou le Rising Stars. Le plus grand festival et championnat de danse sportive se tient à Blackpool, dans le Lancashire (Angleterre), et réunit compétiteurs professionnels et amateurs depuis 1920. En France, le trophée Perle du Nord, qui s’est tenu à Bercy pendant plusieurs années (jusqu’au début des années 2010) a été l'un des plus grands événements de la danse sportive en Europe. Les championnats du monde se déplacent à chaque édition (pour 2019, à Moscou pour les danses latines et Shanghai et Vilnius pour les danses standards).

Dans les compétitions internationales, quatre groupes ou styles sont définis : les danses standards ; les danses latines ; les dix danses (les cinq standards et les cinq latines) ; les danses en formation, effectuées par des équipes de dix couples qui se produisent dans l'un ou l'autre style.

La durée des danses lors des compétitions doit être au minimum d'une minute trente secondes pour toutes les danses, sauf pour la valse viennoise et le jive dont le temps ne doit pas être inférieur à une minute.

Les danseurs sont jugés sur leurs performances tout autant sportives qu'esthétiques. La danse sportive requiert une force équivalente à celle du patinage artistique. D'un point de vue athlétique, une étude de 1986, dirigée par l'université allemande de Fribourg, a démontré que l'effort musculaire est égal à celui que développent des nageurs ou des coureurs olympiques du 800 mètres pendant la même durée. L'agilité, la coordination et la technique sont des qualités essentielles pour faire évoluer les figures tout en maintenant des lignes corporelles strictement définies. L'interprétation musicale et le respect du tempo sont notés avec sévérité.

Les compétitions comprennent, comme dans tout sport, des éliminatoires. Jusqu'aux demi-finales, les couples effectuent différents passages qui sont fonction du nombre de participants (environ 150 à 200 dans les grands championnats), et cela danse par danse. Six couples sont retenus pour la finale qui s'effectue en un seul passage.

Les juges appliquent des critères rigoureux, prenant en compte le rythme, la technique, l'harmonie du couple, la tenue et l'élégance, l'interprétation. Les grilles de points sont définies par cinq repères : la mesure et le rythme de base, la ligne de corps, le mouvement, l'interprétation rythmique, le travail de pied. Dans toutes les danses, la mesure et le rythme de base – ce qui signifie rester dans le tempo imposé (nombre de mesures par minute) – constituent un critère prioritaire puisqu'un couple de danseurs peut être éliminé sur ce seul critère, avant même de prendre en considération les autres. La ligne du corps prend en compte les lignes des bras, du dos, des épaules, des hanches, des jambes, du cou et de la tête, du profil. Le travail de pied s'apprécie par l'usage correct de la plante, les actions, positions et mouvements des talons et des pointes, les assemblés (individuels ou du couple).

À la fin de chaque compétition, les candidats montent sur un podium identique à celui de toute discipline sportive et reçoivent une médaille d'or, d'argent ou de bronze les sacrant champions dans leur catégorie.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Agnès IZRINE, « DANSE SPORTIVE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/danse-sportive/