DANSE, musique

ALLEMANDE, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 196 mots

Danse lente à 4/4, connue depuis 1575 environ ; elle semble dériver du branle (en allemand, Reigen ), qui se développa dans les pays germaniques en opposition à la pavane, alors tombée en désuétude. L'allemande est de structure ABA. Aux xvii e et xviii e siècles, en France, elle est une partie essentielle de la suite instrumentale. Elle commence par une anacrouse de 1/16 à 3/16 de temps. Elle co […] Lire la suite

BALLADE, musique

  • Écrit par 
  • Edith WEBER
  •  • 959 mots
  •  • 2 médias

La ballade (en italien ballata , de ballare  : danser) est un genre littéraire et musical d'essence lyrique et de structure répétitive. Cette forme, monodique et polyphonique, est en usage de la fin du xiii e siècle jusqu'au xvi e siècle. Elle est chantée et dansée par les troubadours, les trouvères et les Minnesänger. Les ballades monodiques peuvent être accompagnées au luth, à la harpe, à la v […] Lire la suite

BRANLE, musique et danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 367 mots

Danse d'origine française, que caractérise un premier balancement sur place par déplacement latéral des pieds (que le vieux français appelait « branlement », d'où le nom dérivé), et qui fut fort en vogue du règne d'Henri III à la mort de Louis XIV. Elle est de rythme binaire (parfois ternaire), de tempo modéré. À ses origines, le branle s'exécutait avant les autres danses. Un bal pouvait commencer […] Lire la suite

FORME, musique

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 677 mots

Dans le chapitre « Les formes dans la musique instrumentale »  : […] Issue de la musique vocale et influencée par la danse, la musique purement instrumentale s'épanouit en se structurant comme un discours, selon les règles de la rhétorique, oscillant entre le souci de rigueur et d'équilibre d'une part, l'exubérance et l'impétuosité d'autre part. La synthèse opérée entre les différents modes d'organisation des figures musicales, la dynamique propre au discours et le […] Lire la suite

GAVOTTE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 158 mots

Basse-danse (glissée, non sautée) française d'origine populaire (en provençal, gavoto évoque les Gavots, habitants de la région de Gap), de rythme binaire (deux pas et un pas assemblé) et de tempo ordinairement modéré. La gavotte commence habituellement par une anacrouse de deux ou trois noires, suivies respectivement d'une blanche ou d'une blanche pointée. Elle est tenue, au xvi e siècle, pour […] Lire la suite

HORNPIPE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 227 mots

Le mot anglais hornpipe désigne à la fois un instrument à vent et des danses qui sont censées être exécutées au son de cet instrument. Dans la première acception, il s'agit d'un tuyau à anche simple doté d'un pavillon en corne d'animal (il comporte parfois deux tuyaux parallèles avec un pavillon commun) ; le hornpipe peut également servir de tuyau à la cornemuse. Connu depuis l'Antiquité, il est […] Lire la suite

LUTH

  • Écrit par 
  • Joël DUGOT
  •  • 7 042 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le luth et les formes musicales »  : […] Cet aspect psychologique détermine profondément le caractère de la musique. La solitude du luthiste l'engage à la méditation et à l'invention. Ses recherches déterminent trois formes essentielles qui dominent toute la littérature du luth. La plus proche de l'esprit solitaire des luthistes est la forme libre que caractérisent le ricercare , la fantaisie et le prélude . C'est dans ces pièces, très […] Lire la suite

MAZURKA

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 354 mots

Danse populaire polonaise, d'allure aristocratique et chevaleresque, connue dès le xvi e  siècle dans la province de Mazurie, et toujours pratiquée en Europe centrale. La mazurka est une danse à rythme ternaire (3/4), de tempo modéré nettement plus lent que celui de la valse viennoise par exemple ; elle est caractérisée par les accents exécutés par un pied battant le sol ou frappant du talon l'aut […] Lire la suite

MENUET

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 385 mots

Au xvii e siècle, d'après S. Brossard, danse populaire poitevine à pas « menus », d'où son nom, et peut-être variété de branle. Citée par Guillaume du Manoir ( Mariage de la musique et de la danse ) en 1664, elle est alors une danse de cour, puis sera danse de ville et de théâtre (et danse de salon à la fin du xix e siècle). De danse de solo elle devient danse à quatre avec mouvements et pas res […] Lire la suite

MESURE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS, 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 4 071 mots

Dans le chapitre « Le système classique »  : […] Dans la musique classique occidentale notée avec une assez grande précision, la partition d'une œuvre est divisée en parties égales par des barres de mesure ; les valeurs, notes ou silences, comprises entre ces barres constituent la mesure ; celle-ci comprend un nombre fixe (généralement entre deux et sept) de subdivisions appelées temps. Un chiffrage, au début de l'œuvre, indique sous forme de f […] Lire la suite

MUSIQUES SAVANTES ET MUSIQUES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 6 364 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les citations musicales populaires dans la musique savante »  : […] De tout temps, les compositeurs ont puisé leur inspiration dans les airs populaires. Cependant, lorsqu'un compositeur recourt à des citations musicales populaires, de quelle manière les intègre-t-il ? S'agit-il d'une simple citation, d'un emprunt qui, au fond, ne change rien au mouvement général, à l'écriture ? Le matériau populaire est-il respecté ? Quelle orientation donne-t-il à l'œuvre ? Quel […] Lire la suite

PAVANE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 268 mots

Basse-danse à mouvement lent, sur mesure binaire (2/4, 4/4), à caractère noble et grave, voire majestueux. Elle fut très en vogue dans l'Europe du xvi e  siècle. Selon certains, elle serait d'origine italienne et viendrait de paduana ou padovana (danse de Padoue ?) ; selon d'autres, son nom lui viendrait de l'espagnol, pavo (paon), comme si les danseurs se pavanaient à la façon de cet animal. T […] Lire la suite

SICILIENNE, danse

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 300 mots

Ancienne danse populaire de Sicile ( siciliano ), de rythme binaire (6/8, 12/8, quelquefois 6/4), de tempo modéré, très souvent écrite en mode mineur, ce qui est en harmonie avec son caractère volontiers sentimental, élégiaque et bucolique. C'est une sorte de forlane nettement ralentie. On mentionne déjà la sicilienne en 1389 et l'on en rencontre dans les éditions d'Ottaviano Petrucci (1505). Joha […] Lire la suite

SUITE, musique

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 1 052 mots
  •  • 1 média

À l'origine, on désignait par « suite » une série d'airs de danse écrits dans la même tonalité (majeure ou mineure) mais de rythme et de caractère différents. On peut faire remonter au Moyen Âge l'usage de lier les danses, deux par deux : une lente et une vive. On remarque aussi que l' estampida ou estampie , danse d'origine provençale, est divisée en plusieurs sections — ou puncta — offrant, pa […] Lire la suite