CHODOWIECKI DANIEL (1726-1801)

L'ÂGE D'OR DU ROMANTISME ALLEMAND (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 1 065 mots

Le musée de la Vie romantique (Paris) a consacré du 4 mars au 15 juin 2008 une exposition à L'Âge d'or du romantisme allemand, aquarelles et dessins à l'époque de Goethe . Dans sa Préface au catalogue, Pierre Rosenberg avoue préférer le sous-titre : Aquarelles et dessin à l'époque de Goethe . C'est là une conception bien française. Le romantisme alleman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-age-d-or-du-romantisme-allemand/#i_51775

CARICATURE

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 8 333 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « En Allemagne et en Autriche »  : […] Alors que les caricatures anglaise et française se sont développées selon leurs traditions respectives et ont été relativement peu influencées par les différents mouvements artistiques, la caricature allemande s'est montrée sensible aux grandes idées philosophiques, littéraires et artistiques du temps. Elle a également reçu l'apport de courants issus des civilisations slave et scandinave. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caricature/#i_51775

PHYSIOGNOMONIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LECOQ
  •  • 8 003 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les artistes et la physiognomonie »  : […] La physiognomonie s'est constituée à l'origine en dehors de tout rapport avec les arts plastiques. Mais à partir du moment où les auteurs décidèrent d'illustrer leurs traités, ils devinrent étroitement tributaires des artistes. Certaines des têtes de Cocles et d'Indagine sont manifestement tirées de tableaux et de gravures. Della Porta a reproduit des bustes antiques et des portraits modernes (Pic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physiognomonie/#i_51775

ZILLE HEINRICH (1858-1929)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 1 077 mots

S'il est un artiste dont la gloire locale n'a d'égale que l'ignorance où le reste du monde l'a relégué, c'est bien Heinrich Zille, le dessinateur du Berliner Milliöh . Le « milieu » berlinois, ce n'est pas le monde des gangsters, encore que Zille ait eu une sympathie certaine pour les escarpes et les putains ; c'est le petit peuple de cette grande ville poussée tout d'un coup […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-zille/#i_51775