CYTOPLASME

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 039 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Structure anatomique des bactéries »  : […] En microscopie optique, les bactéries apparaissent comme des corpuscules sphériques (coques ou cocci) ou cylindriques à pôles hémisphériques, à axe droit ( bacilles), ou incurvé (vibrions), ou hélicoïdal (spirochètes et tréponèmes), dont la plus grande dimension n'excède généralement pas deux micromètres en moyenne (fig. 1 ). Leur forme est stabilisée par une couche rigide (paroi) entourant le cor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/#i_1894

CELLULE - L'organisation

  • Écrit par 
  • Pierre FAVARD
  •  • 11 007 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  L'anatomie cellulaire »  : […] Quel que soit l'organisme auquel elles appartiennent, les cellules sont formées de pièces qui remplissent des fonctions spécialisées tout comme les organes d'un être complexe, c'est pourquoi on les appelle organites cellulaires. L'étude anatomique des cellules faite à l'échelle la plus fine, grâce en particulier au microscope électronique, révèle que les organites ont une structure caractéristique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-l-organisation/#i_1894

CELLULE - Les mouvements

  • Écrit par 
  • Michel BORNENS, 
  • Matthieu PIEL
  •  • 6 558 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La migration sur une surface »  : […] C'est le mouvement dit amiboïde parce que les amibes unicellulaires se déplacent en rampant sur des supports solides. De même, lorsque certaines cellules migrent dans le corps d'un animal, durant le développement de l'embryon ou dans l'organisme adulte, elles le font en glissant ou en rampant sur la surface des autres cellules ou sur la matrice extracellulaire. Le contact avec un support est néce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cellule-les-mouvements/#i_1894

CŒNOCYTE ou CÉNOCYTE ou SYNCYTIUM

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 647 mots

Structure dérivée de la structure cellulaire et caractérisée par l'existence de noyaux plus ou moins nombreux au sein d'un cytoplasme indivis (absence de membrane plasmique). Synonymes de cœnocyte : syncytium, ou plasmode (ce dernier terme étant le plus souvent réservé aux cas des myxomycètes et des myxobactéries). Il suffit que la division des noyaux, constituant l'essentiel de la division cellul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coenocyte-cenocyte-syncytium/#i_1894

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

  • Écrit par 
  • Georges DUCREUX, 
  • Hervé LE GUYADER, 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 19 202 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Vacuoles »  : […] Dans le cytoplasme, un compartiment subit précocement des modifications spectaculaires : il s'agit de l'appareil vacuolaire (fig. 16c et 16d). Dans les cellules méristématiques primaires, ce dernier est très réduit, voire indiscernable, et la vacuolisation est une des premières manifestations de l'entrée en différenciation. En microscopie électronique à transmission, l'évolution morphologique du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-vegetal/#i_1894

GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Axel KAHN, 
  • Philippe L'HÉRITIER, 
  • Marguerite PICARD
  •  • 25 812 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « La traduction des ARN messagers, le code génétique »  : […] La traduction d'un ARN messager en protéine débute au niveau d'un codon méthionine AUG (U = acide uridylique ; équivalent du T au niveau de l'ARN) et se termine au niveau d'un codon « stop » qui peut être UAG, UGA ou UAA. Avant et après les codons d'initiation et de fin de la traduction se trouvent les régions respectivement 5′ et 3′ non codantes du messager, auxquelles correspondent dans l'ADN d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genetique/#i_1894

LYSOSOMES

  • Écrit par 
  • Christian de DUVE
  •  • 2 050 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mécanismes fonctionnels »  : […] Les lysosomes jouent un rôle essentiel dans la digestion intracellulaire . Ce processus a lieu dans des vacuoles limitées par une membrane – les lysosomes secondaires – au sein desquelles un pH acide, de l'ordre de 4,5 à 5,0, conforme aux exigences des hydrolases lysosomiales est maintenu activement par une pompe à protons située dans la membrane. Cette acidité explique le «  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lysosomes/#i_1894

MITOCHONDRIES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 10 941 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Le contrôle de la concentration en ATP du cytoplasme »  : […] La concentration en ATP du cytoplasme demeure à peu de chose près constante. Dans un muscle qui se contracte régulièrement et violemment, comme le muscle alaire d'insecte, la concentration en ATP ne diminue pas de plus de 20 p. 100 par rapport à l'état de repos. Les mitochondries sont donc capables de répondre rapidement aux exigences du cytoplasme. À l'état de repos, les rapports ATP/ADP et NADH […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitochondries/#i_1894

PLASMODE

  • Écrit par 
  • Jacques DAUTA
  •  • 389 mots

Masse de protoplasme visqueux, appartenant à des organismes singuliers, qui se rattachent, les uns aux bactéries (myxobactéries), les autres aux champignons (myxomycètes). Les plasmodes de myxobactéries se rencontrent sur des milieux organiques humides (débris végétaux, sol moussu, etc.), sous l'aspect de masse gluante immobile, dotée d'une forme définie (vésicules, parfois attachées sur des pédic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plasmode/#i_1894

PROGRAMME GÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Corinne ABBADIE
  •  • 8 008 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Exemple de différenciation contrôlée par le contexte extracellulaire »  : […] L'exemple de la différenciation musculaire nous oblige à comprendre pourquoi seuls les myoblastes expriment les facteurs de transcription MyoD1 et Myf5. Il faut donc remonter une étape en amont pour expliquer comment se différencient ces précurseurs de la myogenèse. Chez l'œuf de crapaud Xenopus laevis , dont nous avons déjà parlé, on observe une dissymétrie de composition m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/programme-genetique/#i_1894

RIBOSOMES

  • Écrit par 
  • Carlo COCITO
  •  • 4 715 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les ribosomes du cytoplasme des eucaryotes »  : […] La cellule procaryote ne possède pas d' organites et est pourvue d'un seul type (70 S) de ribosomes. Par contre, la cellule eucaryote contient des organites (noyau, nucléole, mitochondries et chloroplastes) et deux types (70 S et 80 S) de ribosomes : les particules de type 70 S se trouvent dans les organites cytoplasmiques, et celles de type 80 S dans le cytoplasme. Les deux types de particules […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ribosomes/#i_1894

MITOSE

  • Écrit par 
  • Nina FAVARD
  •  • 6 509 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Mécanismes de la cytodiérèse »  : […] Mitose et cytodiérèse sont des événements distincts mais coordonnés dans le temps et dans l'espace . Mitose et cytodiérèse aboutissent ensemble à la formation de deux cellules filles de nouvelle génération issues de la division d'une cellule parentale. Les mécanismes de ces deux événements sont cependant bien distincts et nécessitent, comme on l'a vu plus haut, l'élaboration […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitose/#i_1894


Affichage 

Coscinodicus alboranii

dessin

« Coscinodiscus alboranii » (Centrique, marine) Cellule vivante 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cytoplasme cellulaire

vidéo

Description et physiologie du cytoplasme cellulaireSous la membrane cellulaire se trouve le cytoplasme, combinant organites et hytaloplasme, où se réalisent diverses opérations métaboliquesLe centrosome est un organite propre aux cellules animales composé de deux centrioles Il joue un rôle... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

Différenciation membranaire et flux cytoplasmique

dessin

Différenciation membranaire et flux cytoplasmique divergent pendant la croissance cellulaire 1 Voie exocytaire (sécrétion de précurseurs de paroi et de plasmalemme) 2 Voie endocytaire (vacuolisation et entretien de la turgescence) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Navicula directa

dessin

« Navicula directa » (Pennée, marine) Cellule vivante 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Coscinodicus alboranii
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cytoplasme cellulaire
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Différenciation membranaire et flux cytoplasmique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Navicula directa
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin