CYCLOSTOMES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Lamproie : squelette de la région céphalique

Lamproie : squelette de la région céphalique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Développement de la région céphalique

Développement de la région céphalique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Lamproies et Myxines : phylogénie

Lamproies et Myxines : phylogénie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Les lamproies

Anatomie de la lamproie

Les lamproies sont caractérisées par une large ventouse entourant la bouche, qui leur permet de se fixer sur les poissons qu'elles parasitent ou de s'accrocher à des pierres. À ce mode de vie est également lié leur appareil lingual complexe dont l'axe est constitué par une grosse tige cartilagineuse : le cartilage piston. Les lamproies ne possèdent pas de nageoires paires et il est encore difficile de dire s'il s'agit là d'un état primitif ou d'une régression. Contrairement aux myxines, les lamproies passent par un stade larvaire, la larve ammocète.

Région céphalique

Le squelette, très rudimentaire chez la jeune larve, ne se compose que de deux baguettes cartilagineuses, ou parachordaux, flanquant la corde dorsale ; deux capsules optiques viennent s'y souder ; une plaque prénasale, dorsale, et une plaque labiale, ventrale, soutiennent la partie antérieure de la tête.

Le neurocrâne de l'adulte (fig. 1) reste cartilagineux ; il est peu important : en particulier, il ne possède pas de région occipitale, contrairement à celui des vertébrés à mâchoires. Des plaques antérieures viennent constituer une armature à la région buccale. Ces plaques appartiennent au splanchnocrâne qui se prolonge caudalement par une série de travées cartilagineuses. Leur innervation permet d'établir quelques homologies probables avec les arcs viscéraux des gnathostomes.

Lamproie : squelette de la région céphalique

Lamproie : squelette de la région céphalique

Dessin

Squelette de la région céphalique d'une lamproie, vue de profil (d'après Marinelli et Strenger, 1954) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Parmi les nerfs crâniens, le cinquième, ou trijumeau, est très développé. La branche la plus postérieure (V 2-3) traverse une baguette cartilagineuse (située sous la capsule optique), qui correspondrait donc à l'arc mandibulaire des gnathostomes. La branche antérieure traverse une baguette plus rostrale (V 1). Enfin, l'existence du nerf facial (VII) permet de reconnaître un arc hyoïdien.

Chez la larve, ou ammocète, l'ouverture buccale, en forme de fer à cheval, est surmontée par une lèvre supérieure présentant une invagination sagittale qui est l'ébauche du sac hypophysaire (fig. 2). La partie dorsale de celui-ci e [...]

Développement de la région céphalique

Développement de la région céphalique

Dessin

Développement de la région céphalique (coupe sagittale) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CYCLOSTOMES  » est également traité dans :

OSMORÉGULATION

  • Écrit par 
  • Brahim LAHLOU
  •  • 3 306 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Osmorégulation des Vertébrés »  : […] Les Cyclostomes et les Élasmobranches sont en équilibre isosmotique avec l'eau de mer, mais suivant des mécanismes différents. Chez les premiers, qui constituent le groupe le plus primitif, la forte concentration interne est réalisée comme chez les Invertébrés, par l'abondance des ions minéraux, surtout Na + et Cl - . Chez les seconds, ces ions ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osmoregulation/#i_15615

POISSONS

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 10 059 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Centres nerveux »  : […] Le système nerveux des Poissons est construit sur le plan commun à tous les Vertébrés. La moelle épinière , à la fois centre des réflexes élémentaires (substance grise centrale entourant le canal épendymaire) et voie de conduction sensorielle et motrice (substance blanche périphérique), est en relation avec la périphérie par les nerfs rachidiens dont chacun est issu de deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poissons/#i_15615

SYSTÈME IMMUNITAIRE (ORIGINES DU)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 004 mots

Dans le chapitre « Un troisième système immunitaire ? »  : […] Le monde animal a donc d'abord sélectionné le système robuste de l'immunité innée, efficace, totalement déterminé génétiquement et qui implique l'ensemble du corps. Il l'a ensuite complété par la sélection du système adaptatif, de plus grande précision mais plus fragile, qui implique un mécanisme de contrôle et utilise des cellules et des organes spécialisés. Si l'on se replace dans la phylogénie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-immunitaire-origines-du/#i_15615

Voir aussi

AMMOCÈTE    BRANCHIE    CIRCULATION    CORDE ou CHORDE DORSALE    ENDOSTYLE    LAMPROIES    LARVE    NEUROCRÂNE    SPLANCHNOCRÂNE

Pour citer l’article

Pierre CLAIRAMBAULT, Philippe JANVIER, « CYCLOSTOMES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyclostomes/