CYCLOHEXANONES

ALDÉHYDES ET CÉTONES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 7 354 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Hydrocarbures »  : […] Certains hydrocarbures arylaliphatiques sont oxydés en dérivés carbonylés : les aldéhydes aromatiques peuvent être préparés au laboratoire par oxydation de groupes méthyle portés par le cycle, au moyen de chlorure de chromyle (méthode d'Étard). Les oléfines simples, telles que l'éthylène et le propène, sont oxydées par les sels de palladium en milieu chlorhydrique concentré, respectivement en ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aldehydes-et-cetones/#i_27851

CAPROLACTAME

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 106 mots

Masse moléculaire : 113,16 g Masse spécifique : 1,02 g/cm 3 Point de fusion : 70  0 C Point d'ébullition : 100  0 C sous 3 millimètres de mercure. Recristallise en feuillets hygroscopiques dans l'éther de pétrole. Soluble dans l'eau, le méthanol, l'éthanol, l'éther et le diméthoxyformamide. Polymérise facilement : c'est le monomère du Nylon 6. On prépare le caprolactame, par le réarrangement de Be […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caprolactame/#i_27851

CONFORMATIONS, chimie

  • Écrit par 
  • Jacques GORÉ
  •  • 3 339 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Cyclohexanones »  : […] Les règles vues à propos des cyclohexanes substitués s'appliquent normalement aux cyclohexanones : la conformation privilégiée d'une telle cétone sera généralement la forme chaise ayant le maximum de substituants en position équatoriale. Deux faits sont toutefois à signaler : – Lorsqu'une cyclohexanone est substituée en α du carbonyle par un groupement alcoyle, il existe une interaction entre cel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conformations-chimie/#i_27851

PHÉNOLS

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 3 377 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Hydrogénations »  : […] L 'hydrogénation chimique du noyau est pratiquement impossible ; l'hydrogénation catalytique sur nickel est, par contre, plus facile que celle du benzène ; selon la température, elle conduit au cyclohexanol ou à la cyclohexanone. On peut, d'ailleurs, supposer que la cyclohexanone résulte de la déshydrogénation du cyclohexanol à température élevée. Cette hydrogénation a une grande importance pratiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenols/#i_27851