CYCLISATION

GELS

  • Écrit par 
  • Mireille ADAM, 
  • Michel DELSANTI
  •  • 3 430 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Transition sol-gel »  : […] Jusqu'alors les propriétés physiques des gels ont été considérées, la formation de ces gels va être maintenant décrite. Prenons comme exemple la formation de la gélatine : les molécules de collagène (2 p. 100) sont mises en solution dans l'eau à haute température (50  0 C). Par refroidissement (20  0 C), les chaînes de collagènes forment des points de réticulation entre elles. Il y a d'abord form […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gels/#i_27939

HÉTÉROCYCLES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 4 693 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Préparation »  : […] Les méthodes sont très nombreuses. Parmi celles qui partent d'une chaîne ouverte, citons la synthèse des pyridines et dihydropyridines selon Hantzsch (ester β-cétonique + aldéhyde + ammoniac), celle des quinoléines selon Skraup (addition de Michaël d'un dérivé carbonylé α, β-éthylénique sur une aniline, suivie d'une cyclisation acido-catalysée et d'une oxydation), celle des γ-pyrones (cyclisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heterocycles/#i_27939

LACTONES ou OLIDES

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 364 mots

Appelées aussi olides, les lactones sont des composés cycliques formés par l'estérification intramoléculaire d'un acide hydroxylé hydroxyacide, avec élimination d'eau. On peut donc les considérer comme des esters cycliques. Pour la nomenclature de ces composés, on ajoute le suffixe -olide à l'hydrocarbure correspondant, ou le mot lactone à l'acide. On a ainsi des β, γ, δ-lactones selon la taille d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lactones-olides/#i_27939

NITRILES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER
  •  • 1 801 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Réactions mettant en jeu l'hydrogène en α de la fonction C≡N »  : […] Ainsi qu'il a été signalé, les nitriles portant un hydrogène en α du groupe CN présentent une pseudo-acidité comparable à celle des esters. Comme ces derniers, ils réagissent avec des bases fortes (alcoolates et amidures alcalins, organomagnésiens) en formant un carbanion, stabilisé par conjugaison, qui est un excellent nucléophile susceptible de réagir avec de nombreux substrats. La dimérisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nitriles/#i_27939

STÉRÉOCHIMIE - Stéréochimie organique

  • Écrit par 
  • Henri B. KAGAN, 
  • Charles PRÉVOST
  •  • 14 210 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Fermeture des chaînes »  : […] Le passage d'un composé acyclique à un composé cyclique dépend de deux facteurs : la probabilité de position favorable, qui décroît lorsque le nombre n d'atomes du cycle escompté augmente, et la tension qui diminue lorsque ce nombre croît de 2 à 5, pour devenir nulle ensuite. De l'antagonisme de ces facteurs découle une grande irrégularité dans les « facilités de cyclisation ». Laissant de côté l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stereochimie-stereochimie-organique/#i_27939