ARTHURIEN CYCLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La matière historique

Les thèmes de Nennius avaient déjà été traités au milieu du vie siècle par Gildas dans son De excidio et conquestu Britanniae. Ce sont donc des événements historiques auxquels Nennius fait allusion. Il précise que la douzième bataille où triompha Arthur se déroulait in monte Badonis. Cependant, grâce à Gildas – qui ne cite pas le nom du roi Arthur – nous savons que ces événements eurent lieu le mois et l'année de sa propre naissance, c'est-à-dire vers la fin du ve siècle. Nennius précise en outre que dans le pays d'Arthur se trouvaient des curiosités remarquables, dont « Cain Cabal », une pierre où l'on voyait l'empreinte de la patte de Cabal, le chien d'Arthur, et « Licat Anir », le tombeau d'Anir, le fils d'Arthur, tué par son père. Les dimensions de ce tombeau variaient : un jour il avait six pieds de longueur, un jour neuf, un autre jour douze et parfois quinze pieds.

Les annales, par exemple les Annales Cambriae – ce sont, en effet, des Annales, ou Tables pascales –, font mention d'Arthur et de Medraut ; il y eut au cours de ces campagnes, en Bretagne et en Irlande, de nombreux morts.

C'est à Geoffrey de Monmouth, évêque de Saint-Asaph, petite ville de la Galles du Nord, que revient l'honneur d'avoir lancé la vogue de la légende arthurienne. Son Histoire des Rois de la Grande-Bretagne donne une place importante au roi légendaire. Geoffrey raconte la conquête d'Albion, les règnes des rois britanniques que vainquirent les Romains. Suivent l'histoire de la famille de Constantin et celle d'Arthur, pour terminer avec la conquête des Saxons. Non sans s'inspirer de la manière de Virgile, Geoffrey écrit l'histoire de la Bretagne en composant des récits qui expliquent l'étymologie des noms de lieu – ainsi Leicestre est la ville (castra) du roi Leir, que Shakespeare devait rendre célèbre. Dans la partie arthurienne de l'ouvrage, Geoffrey raconte la conception et la naissance d'Arthur, fils adultérin d'Uther et d'Iguerne, femme du duc de Cornouailles. À l'âge de quinze ans [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres, officier des palmes académiques, professeur de littérature française du Moyen Âge à l'université de Hull (Royaume-Uni)

Classification


Autres références

«  ARTHURIEN CYCLE  » est également traité dans :

CYCLE ARTHURIEN DANS LA FANTASY

  • Écrit par 
  • Anne BESSON
  •  • 2 481 mots

Les aventures du roi Arthur et de ses chevaliers constituent un important champ d'expression du merveilleux littéraire et iconographique. Elles forment, à côté des mythes et des contes, une des sources principales de la fantasy, ce genre né à la fin du xix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycle-arthurien-dans-la-fantasy/#i_9901

CELTES

  • Écrit par 
  • Christian-Joseph GUYONVARC'H, 
  • Pierre-Yves LAMBERT, 
  • Stéphane VERGER
  •  • 15 892 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La littérature galloise »  : […] Le pays de Galles offre, avec l'Irlande, la littérature celtique médiévale la mieux conservée. Il a d'autre part su garder ses traditions de composition poétique jusqu'à nos jours. D'ailleurs, l'histoire littéraire du pays de Galles suit les époques de sa poésie . On distingue d'abord les cynfeirdd (« premiers bardes »), qui remontent (pour une partie d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celtes/#i_9901

CHRÉTIEN DE TROYES (1135 env.-env. 1183)

  • Écrit par 
  • Yasmina FOEHR-JANSSENS
  •  • 1 248 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La rencontre du monde antique et du monde chrétien »  : […] À une époque où la littérature en langue vulgaire semble vouée à l'anonymat, la notoriété de Chrétien fait exception. Certains textes se réclament d'ailleurs de lui, mais ces attributions n'ont pu être établies avec certitude. Le nom « Crestien » apparaît dans le Guillaume d'Angleterre , dont le ton et le décor diffèrent pourtant de celui des autres romans. Chrétien construi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chretien-de-troyes/#i_9901

FERGUS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 346 mots

Parmi les nombreux romans arthuriens en vers rédigés en français entre la mort de Chrétien de Troyes (peu après 1190) et le Meliador de Froissart (1370-1390), Fergus (vers 1225) a l'originalité de prendre pour héros le fils d'un paysan ; le jeune Fergus pousse la charrue dans le champ de son père quand passe le roi Arthur ; aussitôt le garçon quitte sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fergus/#i_9901

FROISSART JEAN (1337 env.-apr. 1404)

  • Écrit par 
  • Hubert HARDT
  •  • 654 mots
  •  • 2 médias

Poète et chroniqueur français. Entre 1361 et 1369, Froissart séjourna en Angleterre au service de Philippa de Hainaut, devenue reine par son mariage avec Édouard III. Après la mort de celle-ci, il se retira à Valenciennes. Ordonné prêtre, il obtint une cure près de Mons. Il fréquenta la cour des ducs de Brabant, fut chapelain de Beaumont et chanoine de Chimay. Il voyagea en France, en Italie, aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-froissart/#i_9901

GALAAD

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 724 mots

Le personnage de Galaad (Galahad pour Malory), fils de Lancelot et de la fille du roi du Graal, c'est-à-dire descendant par son père de David et de Joseph d'Arimathie et par sa mère de la dynastie du Graal, articule la légende profane et la tradition mystique du cycle du Saint-Graal et fait l'unité du Lancelot-Graal ou Vulgate en prose du début du xiii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galaad/#i_9901

GALEHAUT

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 295 mots

Au cœur du Lancelot en prose apparaît un personnage dont les aventures s'entrelacent à celles des héros principaux, Lancelot et Guenièvre. Roi des Lointaines Îles, Galehaut envahit le royaume de Logres, que Lancelot défend pour le compte du roi Arthur. Émerveillé par les exploits de son adversaire, Galehaut rend hommage vassalique à Arthur et s'éprend pour Lancelot d'une ami […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galehaut/#i_9901

GAUVAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 953 mots

Un héros solaire du nom de Gwalchmei apparaît dans les triades galloises du haut Moyen Âge (petits poèmes mnémotechniques citant trois héros, trois exploits ou trois merveilles) ; ce même nom réapparaît dans les traductions galloises de l' Histoire des rois d'Angleterre de Geoffrey de Monmouth (vers 1130), comme équivalent de Galguanus ou de Walwanius. C'est sans doute Geoff […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gauvain/#i_9901

GEOFFROY DE MONMOUTH (1100 env.-1154)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 640 mots

Chroniqueur anglais de l'époque médiévale et évêque de Saint-Asaph (1152), né vers 1100, mort en 1155, Geoffroy de Monmouth donne dans son œuvre principale, Historia regum Britanniae , une place prépondérante au roi Arthur, qui lancera la vogue de ce personnage dans la littérature européenne. Dans trois passages de son Historia , Geoffroy se désigne l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geoffroy-de-monmouth/#i_9901

GIRART D'AMIENS (fin XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 233 mots

Vers 1280, Girart d'Amiens écrit un roman (26 000 vers) dans la tradition arthurienne pour Éléonore d'Angleterre, Escanor , où il raconte les amours du sénéchal Keu et d'Andrivette, la lutte de Gauvain et d'Escanor, leur réconciliation. Il faut peut-être y voir une allusion aux rapports entre Édouard I er et le prince de Galles (1277), M. Brault ayan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/girart-d-amiens/#i_9901

GRAAL

  • Écrit par 
  • Cedric E. PICKFORD
  •  • 1 069 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les textes »  : […] Parmi les textes français, le roman de Perceval, ou le Conte du Graal de Chrétien de Troyes (1135 env.-1183 env.) est capital. C'est l'histoire du chevalier orphelin Perceval qui, après avoir été reçu à la cour du roi Arthur, court les aventures dont une des plus mystérieuses est sa visite au roi Pêcheur. Dans son château, Perceval voit défiler devant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graal/#i_9901

GUENIÈVRE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 721 mots

L'épouse d'Arthur, légendaire roi de Bretagne, appelée Gwenhwyfar dans les textes gallois médiévaux, apparaît pour la première fois sous le nom de Gennuvar dans un texte latin, la Vie de Gildas ( Vita Gildæ , avant 1136) de Caradoc de Lancarvan, qui laisse deviner une légende celtique antérieure : Melwas, roi du Pays du Midi, emmène l'épouse d'Arthur da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guenievre/#i_9901

HARTMANN VON AUE (1160 env.-entre 1205 et 1215)

  • Écrit par 
  • Pierre SERVANT
  •  • 1 393 mots

Le premier en date des grands classiques du roman courtois en Allemagne (G. Zink). D'après les quelques témoignages littéraires qui nous sont parvenus (Wolfram d'Eschenbach, Gottfried de Strasbourg) et les renseignements qu'il nous a fournis lui-même dans ses œuvres, nous savons que Hartmann von Aue était d'origine souabe, chevalier de naissance non libre ( dienstmann ), mini […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hartmann-von-aue/#i_9901

KEU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 387 mots

Sénéchal du roi Arthur, Keu apparaît dans l'entourage du souverain dès les plus anciens textes gallois de la tradition arthurienne. Son nom (en gallois Cei) reposerait sur le prénom latin Gaius, comme celui d'Arthur sur le nom gentilice latin Arturius. Comme Gwalchmei-Gauvain, Keu a des propriétés caractéristiques de certains héros celtes : la chaleur qui se dégage de son corps quand il fait froid […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/keu/#i_9901

LAI

  • Écrit par 
  • Daniel POIRION
  •  • 469 mots

Il s'agit originellement d'un genre poétique et musical, dérivant de chansons en latin vulgaire, mais surtout exploité par les harpeurs bretons, le texte étant alors soutenu par une mélodie syllabique. Dès le xii e  siècle, le genre se dédouble. D'un côté il connaît une évolution narrative à partir de Marie de France, qui assemble et rime les chan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lai/#i_9901

LANCELOT

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 772 mots
  •  • 1 média

Apparu tard dans la légende arthurienne, Lancelot du Lac devient le héros central de l'histoire de Bretagne et des légendes du Graal conjointes dans le cycle romanesque du Lancelot-Graal en prose du début du xiii e  siècle. Le héros est dérobé à sa mère par une fée, la même que la fée Viviane aimée de Merlin, qui l'élève da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lancelot/#i_9901

LANCELOT-GRAAL

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 1 076 mots
  •  • 1 média

Le titre moderne de Lancelot-Graal désigne un cycle de cinq romans arthuriens en prose : L'Histoire du Saint-Graal , L'Histoire de Merlin , Le Lancelot en prose , La Quête du Saint-Graal , La Mort du roi Arthur . Le noyau le plus ancien est la trilogie formée par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lancelot-graal/#i_9901

LANCELOT, OU LE CHEVALIER DE LA CHARETTE, Chrétien de Troyes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 900 mots

Dans le chapitre « L'aventure infinie : le mythe du chevalier errant »  : […] Se dessine cependant, au fil du récit, une représentation très ambiguë de l'amour. Le « service » d'amour permet sans doute de se dépasser au plan héroïque, d'accéder à la connaissance de soi (le lecteur et le héros apprennent de la bouche de la reine le nom du chevalier « charreté ») et d'exercer sur le monde un pouvoir bienfaisant. Mais qu'advient-il du chevalier lorsque l'ivresse amoureuse ent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lancelot-ou-le-chevalier-de-la-charette/#i_9901

MALORY sir THOMAS (1408-1471)

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 423 mots

Longtemps resté mystérieux, l'auteur de Morte Darthur , ou La Mort d'Arthur , publié en 1485 par le premier imprimeur anglais William Caxton (1422-1491), a pu, grâce à divers documents rassemblés dans une étude de Vinaver (1929), être identifié sous les traits d'un gentilhomme du Warwickshire, dont la vie fut aventureuse à souhait. Soldat, il combattit à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malory-sir-thomas/#i_9901

MERLIN

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 1 015 mots

La littérature médiévale galloise possède quelques poèmes où il est question de la légende de Myrddin, fou misérable exilé dans la forêt écossaise, traqué par ses ennemis. Plus tard, Myrddin est doté du don de prophétie, et sa folie est expliquée par une vision qu'il eut au cours d'une grande bataille où mourut son seigneur. La Vie écossaise de saint Kentigern donne un grand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merlin/#i_9901

MORGANE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 780 mots

Personnage du cycle arthurien, fée et enchanteresse. On peut rattacher Morgane à divers personnages de la mythologie celtique : une légendaire Modron, fille d'Avallach et mère d'Urien, apparaît dans les poèmes gallois les plus anciens. Geoffrey de Monmouth, Guillaume de Malmesbury et le Merlin-Huth lui substituent Morgain, probablement sous l'influence des conteurs bretons d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morgane/#i_9901

LA MORT D'ARTHUR, Thomas Malory - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • André CRÉPIN
  •  • 944 mots

Plus que Chrétien de Troyes et que ses continuateurs, cette somme anglaise des aventures du roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde est la source de tous les prolongements modernes. Elle fut achevée en 1469-1470 par « un chevalier prisonnier, sire Thomas Malleorré », comme l'indique le narrateur à la fin de son premier récit. Parmi les candidats proposés, le plus probable est un prisonnier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-mort-d-arthur/#i_9901

MOYEN ÂGE - La littérature en prose

  • Écrit par 
  • Nicola MORATO
  •  • 6 837 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le roman arthurien »  : […] La plus ancienne production arthurienne en prose consiste en quatre cycles ou summae (environ 1210-1240) : les romans de Robert de Boron ( Joseph d’ Arimathie et Merlin , auxquels s’ajoute, presque sûrement dans une deuxième phase, un Perceval en prose), le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-la-litterature-en-prose/#i_9901

PERCEVAL

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BORDIER
  •  • 745 mots

Cité parmi les chevaliers d'Arthur dans Érec , Perceval donne son nom au dernier roman de Chrétien de Troyes, Le Conte du Graal (env. 1180). Perceval, dont le père et les frères sont morts au combat, est élevé par sa mère dans la forêt, dans l'ignorance de la chevalerie, jusqu'au jour où il voit des chevaliers et veut devenir comme eux. Il part, laissan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perceval/#i_9901

PERCEVAL OU LE CONTE DU GRAAL, Chrétien de Troyes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 946 mots
  •  • 1 média

Dans Perceval, ou le Conte du Graal , roman en vers octosyllabes, composé à la demande du comte de Flandre Philippe d'Alsace, Chrétien de Troyes (1135 env.-1183 env.) renouvelle sa technique narrative, tout en lançant dans le champ littéraire un motif appelé à un succès aussi large que durable : le motif du Graal et de sa quête. Commencé en 1181 et laissé inachevé à sa mort, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perceval-ou-le-conte-du-graal/#i_9901

RAOUL DE HOUDENC ou DE HOUDAN (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MOURLON
  •  • 138 mots

Trouvère, Raoul de Houdan reçut une éducation de clerc et mena, semble-t-il, une vie pauvre et errante. L'origine de son nom reste incertaine : Le Houdenc (Picardie) ou Houdan (Yvelines) ? Il est l'auteur d'un roman arthurien, Méraugis de Portlesguez , et de deux poèmes allégoriques, Le Songe d'Enfer et le Roman des Eles de courtoisie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raoul-de-houdenc-de-houdan/#i_9901

TRISTAN ET YSEUT

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER
  •  • 2 011 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Conter de Tristan » »  : […] La forme la plus ancienne de la légende, ce que Béroul et la critique à sa suite appellent l'estoire, est représentée par la version complète, en moyen haut allemand, d'Eilhart d'Oberg (vers 1170) et le fragment en français de Béroul (4 500 vv., vers 1180). Cette estoire est déjà profondément remaniée dans la version de Thomas d'Angleterre (vers 1170-1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tristan-et-yseut/#i_9901

WOLFRAM D'ESCHENBACH (1170 env.-env. 1220)

  • Écrit par 
  • Danielle BUSCHINGER
  •  • 1 156 mots

Dans le chapitre « L'adaptateur de Chrétien de Troyes »  : […] Les seuls renseignements biographiques que l'on possède sur Wolfram sont ceux que l'on peut tirer de son œuvre. Il cite la seigneurie de Wildenberg, dans l'Odenwald (il traduit Weldenberg en français pour désigner le château du Graal : Munsalvaesche), puis la cour de Hermann de Thuringe. Dans le Parzival , il fait allusion à des événements qui ont eu lieu en 1203-1204 (le siè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfram-d-eschenbach/#i_9901

Voir aussi

Pour citer l’article

Cedric E. PICKFORD, « ARTHURIEN CYCLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycle-arthurien/