CYANURES

ARGENT, métal

  • Écrit par 
  • Robert COLLONGUES
  •  • 5 165 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Chimie des solutions aqueuses »  : […] Dans les calculs de l'enthalpie d'hydratation fondée sur le modèle ionique des solutions, on retrouve les mêmes divergences que dans le calcul des énergies de réseau fondées sur le modèle d'état solide. L'enthalpie d'hydratation standard de l'ion Ag + est relativement élevée (644 kJ ( mol -1 soit − 420 kJ ( mol -1 pour l'ion isolé). Cependant, il existe peu d'hydrates AgClO 4  . 2 H 2 O, AgF . H […] […] Lire la suite

CARBONE

  • Écrit par 
  • Jean AMIEL, 
  • Henry BRUSSET
  •  • 8 257 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Composés azotés »  : […] Le cyanogène (CN) 2 est un gaz qui peut être préparé au laboratoire par chauffage au rouge du cyanure de mercure ou d'un mélange de cyanure alcalin et de chlorure mercurique. Il s'unit à l'hydrogène pour donner l'acide cyanhydrique HCN. Combustible, il brûle en donnant de l'azote et, selon la quantité d'oxygène, du gaz carbonique ou de l'oxyde de carbone. Son hydratation est catalysée par les ac […] […] Lire la suite

CYANURE D'HYDROGÈNE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 331 mots

Également appelé formonitrile, le cyanure d'hydrogène H—C≡N est un liquide incolore, très mobile, de forte odeur d'amandes amères, fortement toxique et miscible à l'eau en toutes proportions : ses solutions sont connues sous le nom d'acide cyanhydrique ou acide prussique (nom provenant du bleu de Prusse, ou bleu de Berlin). Sa masse moléculaire est 27,016 g, sa température d'ébullition 26 0 C, sa […] […] Lire la suite

ENZYMES Cinétique enzymatique

  • Écrit par 
  • Christophe LÉGER
  •  • 5 143 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Inhibition »  : […] Un inhibiteur est une molécule qui se lie à l'enzyme et en diminue l'activité. On peut s’intéresser à cette réaction d'inhibition pour plusieurs raisons : on peut vouloir comprendre, par exemple, des mécanismes de régulation qui se produisent in vivo , ou bien produire des médicaments dont le mécanisme d'action est de ralentir certaines réactions catalysées par des enzymes particulières. L'étude d […] […] Lire la suite

HALOGÈNES

  • Écrit par 
  • Jacques METZGER, 
  • Robert de PAPE
  •  • 6 600 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Pseudohalogènes »  : […] Les pseudohalogènes n'ont pas tous été préparés à l'état libre, mais leurs formes réduites, qui sont les homologues des ions halogénures, sont mieux connues. Les ions pseudohalogénures les plus importants sont l'ion cyanure CN – , l'ion thiocyanate SCN – , l'ion cyanate OCN – et l'ion azoture N – 3  ; l'association des atomes qui les constituent est de nature covalente, avec participation de liai […] […] Lire la suite

OR

  • Écrit par 
  • Paul HAGENMULLER
  •  • 2 316 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Composés de l'or monovalent »  : […] Les composés de l'or monovalent sont les plus nombreux à l'état solide en raison de la très faible stabilité thermique des composés de l'or trivalent. Mais, en présence d'eau, ils ne sont stables qu'à condition d'être insolubles (Au 2 S par exemple) ou de se trouver en présence d'ions ou de molécules susceptibles de les complexer fortement. Leur tendance est en effet de se dismuter en or métalliqu […] […] Lire la suite