CUMBERLAND, Appalaches

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le vieux massif des Appalaches, étiré du nord-est au sud-ouest sur une longueur moyenne de 700 kilomètres, constitue l'élément prédominant du relief et de la vie de relation de l'ensemble des régions orientales des États-Unis. Mais ce massif paléozoïque est très dissymétrique : alors que, vers l'Atlantique, il plonge rapidement sous la couverture mésozoïque et tertiaire de la plaine littorale, il se prolonge vers la vallée de l'Ohio par une série de formes de plateaux, aménagés dans un matériel d'âge essentiellement carbonifère. Ainsi, de Nashville à Pittsburgh s'étend un long glacis faiblement ondulé, taillé dans des grès et des schistes gréseux, et demeuré à peu près horizontal, le plateau de Cumberland. Il domine par une belle cuesta, parfois dédoublée (front de Pennsylvanie, dans la région des Alleghanys), une dépression creusée dans le calcaire et qui s'élargit vers le sud-ouest, la Great Valley, voie de pénétration majeure au cœur de ce massif à la topographie coupée. Si, aux marges de son domaine se sont développées rapidement de dynamiques régions industrielles (Pittsburgh, la région de Charleston, la vallée de Kanawha, la région de Birmingham), la tonalité rurale domine en revanche franchement dans le plateau de Cumberland, à l'écart des grandes artères de circulation. L'économie de subsistance règne encore localement et explique la relative pauvreté des autochtones. Le contexte pédologique, l'inégale proximité des grands centres périphériques, l'éveil plus ou moins poussé du tourisme nuancent quelque peu cette impression générale de somnolence économique et de difficultés sociales.

—  Jacques SOPPELSA

Écrit par :

Classification

Autres références

«  CUMBERLAND, Appalaches  » est également traité dans :

APPALACHES

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT
  • , Universalis
  •  • 5 961 mots

Dans le chapitre « Les plateaux appalachiens »  : […] Les vastes régions de plateaux qui s'étendent au nord et à l'ouest des Appalaches sont surtout caractérisées par leurs considérables richesses minières. Pourtant, dans le nord, malgré des conditions climatiques rudes, de belles prairies naturelles permettent un important élevage laitier ; les alentours privilégiés des Finger Lakes, bien abrités, ont des cultures maraîchères mécanisées et soignées […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 19 925 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les plaines côtières atlantiques et les Appalaches »  : […] À l'est, des plaines côtières bordent l'Atlantique. Elles apparaissent avec netteté à partir de la latitude de New York ; au nord, elles sont en partie recouvertes par la mer et réduites à quelques îles ; au sud, elles s'étendent de plus en plus largement jusqu'à la presqu'île de Floride. Leur pente est très douce et elles se terminent vers l'Océan par une côte que découpent de larges estuaires e […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques SOPPELSA, « CUMBERLAND, Appalaches », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cumberland-appalaches/