CULTURECulture et civilisation

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Civilité et relativité culturelle. Le pacte social

De la notion de « civilité », héritière de la « vie civile » de Dante, Niedermann a recueilli et discuté quelques emplois chez Érasme, Amyot, saint François de Sales, Calvin, Montaigne, Kepler enfin. En référence à Dante un fait domine : au modèle théologique du De monarchia a succédé un modèle proprement politique. Érasme songe apparemment à Machiavel, lorsqu'il écrit dans son Institutio principis christiani (1540) que la « civilité, ou que ce soit, ou bien engendre l'amour, ou bien, lorsqu'elle se rencontre chez un grand prince, adoucit la haine du peuple auquel elle est très chère ». Amyot consacre le développement du légalisme lorsqu'il écrit des Romains que « Janus institua le bon gouvernement en leur établissant de bonnes lois et civilisant leurs manières de vivre » (Demande des choses romaines, 1550). Mais, surtout, le côté « politique » de la « civilité » est bien marqué par Kepler dans son opuscule De stella nova in pede serpentarii, publié à Prague en 1606 et qui associe l'astronomie à l'histoire du monde en une fantaisie mystique : Kepler consacre en effet un chapitre, le vingt-neuvième, De trigoni ignei naturalibus effectibus, au sommeil et au réveil du monde dans le dernier millénaire. « Le peuple turc lui-même, sortant de la barbarie, a appris la civilité... Ce peuple a fait les plus grands progrès, par son activité, son industrie, son courage, tandis que les Grecs s'amollissaient ou se trouvaient en proie comme les Européens à des dissensions intestines. »

Enluminure turque

Photographie : Enluminure turque

Enluminure tirée du premier manuscrit chirurgical turc, par Charaf Ed-Din (1465). Bibliothèque nationale. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

Qu'y aurait-il donc de commun entre une représentation théologique et une représentation sociologique de la vie « civile » qui pût assurer l'unité de son concept ? Dante nous a montré la voie en interposant l'autorité du monarque impérial entre l'amour du monarque divin et la civilité humaine. À ces différents niveaux entrent en jeu les différentes puissances d'un principe de communauté. De cette communauté faisons donc varier les figures : la question sera pour nous de comprendre à quel niveau la « civilité » s'est déterminée dans le concept de « civilisation ».

Mais peut-être notre tâche serait-elle facilitée si nous inversions les données du problème. Déjà saint Thomas distinguait entre les passions du concupiscible, qui concernent l'incitation au bien, et les passions de l'irascible, visant les obstacles que nous rencontrons dans sa poursuite. C'est précisément dans cette dernière perspective que se constituera le concept de culture.

Pour résumer : alors que la civilisation, dans sa représentation normative, assigne à la communauté le principe de sa constitution – la paix universelle chez Dante –, les moyens en sont développés par la culture. Bacon en pose précisément le concept, mais dans les limites et sur le modèle de cultura mentis individuelle, sans lui donner toute son extension dans le domaine de la collectivité. Hobbes, au contraire, partant de l'obstacle qu'oppose initialement à la civilisation l'amour de soi, principe de violence, et posant, dans la nécessité rationnelle de la réciprocité, l'exigence de sa résolution, fixe pour la première fois la culture dans son statut social, en tant qu'issue rétroactivement du contrat. Pufendorf, enfin, décrit dans l'ordre « civil » à la fois l'épanouissement de la culture et son garant. Poussons plus avant l'anticipation. Nous accéderons aux concepts modernes de culture et de civilisation, du moment où la singularité des organisations culturelles se découvrira solidaire de la constitution relative des systèmes de sociabilité.

Encore observera-t-on que la mise en évidence de la relativité culturelle a de loin précédé la mise en œuvre d'une terminologie qui lui soit appropriée et la diffusion du vocable même de culture. Jean Bodin s'y réfère implicitement au début du cinquième livre de La République : « Jusqu'ici, écrit-il, nous avons touché ce qui concernait l'état universel des Républiques, disons maintenant ce qui peut être particulier à quelques-unes pour la diversité des peuples, afin d'accommoder la forme de la chose publique à la nature des lieux, et les ordonnances humaines aux lois naturelles... » L'ordre des questions exigeait en effet que fût d'abord reconnue « quelle est la fin principale de l [...]

Jean Bodin

Photographie : Jean Bodin

Économiste et philosophe, Jean Bodin doit son universelle renommée aux Six Livres de la République qui sont un des ouvrages les plus importants du XVIe siècle, et qui figurent parmi les grands classiques de la philosophie politique. 

Crédits : AKG

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 22 pages

Médias de l’article

Enluminure turque

Enluminure turque
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Jean Bodin

Jean Bodin
Crédits : AKG

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur honoraire de philosophie à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification

Autres références

«  CULTURE  » est également traité dans :

CULTURE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Gisèle SAPIRO
  •  • 1 086 mots

Si elles supposent toutes un système symbolique de représentations et de pratiques, les définitions de la notion de culture s'inscrivent dans une double tension : entre une acception universelle qui l'oppose globalement à la nature et un sens relativiste désignant les mœurs et coutumes des peuples ; entre un usage restreint aux œuvres d'art reconnues comme telles et une approche anthropologique pl […] Lire la suite

CULTURE - Nature et culture

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 7 881 mots
  •  • 2 médias

« Étant donné que la culture s'acquiert par apprentissage, les gens ne naissent pas Américains, Chinois ou Hottentots, paysans, soldats ou aristocrates, savants, musiciens ou artistes, saints, chenapans ou moyennement vertueux : ils apprennent à l'être. » Ce propos de T. Dobzhansky (1966) caractérise assez complètement la conception moderne de la culture : elle est acquise, mais d'abord par imprég […] Lire la suite

CULTURE - Sociologie de la culture

  • Écrit par 
  • Vincent DUBOIS
  •  • 4 264 mots

Le découpage des spécialités sociologiques oscille habituellement entre deux principes. Selon une répartition thématique, elles sont constituées en fonction de domaines empiriquement distingués (comme la sociologie du sport ou de la santé). Un partage d'ordre plus conceptuel repose quant à lui sur des orientations ou au moins des questions de recherche (comme la sociologie des organisations ou de […] Lire la suite

CULTURE - Culture de masse

  • Écrit par 
  • Edgar MORIN
  •  • 7 499 mots
  •  • 3 médias

C'est aux États-Unis qu'ont été créés les néologismes de mass media – terme qui englobe la grande presse, le cinéma, la radio, la télévision – et de mass culture – qui embrasse la culture produite, jouée et diffusée par les mass media.Au cours du premier demi-siècle, et singulièrement à partir des années trente, les mass media sont entrés […] Lire la suite

CULTURE - Le choc des cultures

  • Écrit par 
  • Jean-François MATTÉI
  •  • 6 367 mots
  •  • 10 médias

La crise de la culture, qui touche à sa définition, à sa transmission ou aux obstacles qu'elle rencontre, a pris aujourd'hui l'allure d'un lieu commun. Celui-ci est la manifestation abstraite de la crise de confiance que traverse l'Europe depuis les deux guerres mondiales. Les difficultés politiques rencontrées par sa construction, dont témoigne sa dif […] Lire la suite

ÉDUCATION / INSTRUCTION, notion d'

  • Écrit par 
  • Daniel HAMELINE
  •  • 1 300 mots

Dans le chapitre « Instruire »  : […] Instruire un individu éducable ne signifie pas l'entourer de soins, lui faire contracter des habitudes et le former. C'est à la fois beaucoup moins et beaucoup plus. C'est lui transmettre les savoirs savants ou techniques qu'il n'aurait pas trouvés de lui-même, en renforçant sa liberté de jugement à leur égard comme à l'égard de toute connaissance. C'est aussi le faire accéder à la culture dont c […] Lire la suite

AFFECTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Marc RICHIR
  •  • 12 253 mots

Dans le chapitre « Difficultés du concept »  : […] C'est dans un contexte relativement indécis, aux frontières entre la philosophie et la psychologie, que le terme « affectivité » apparaît dans la seconde moitié du xix e  siècle, avec l'équivoque de désigner tout à la fois le pouvoir d'être affecté et le « système » des « affects », lesquels se distinguent des sensations en tant que celles-ci sont exogènes alors qu'ils sont censés être endogènes. […] Lire la suite

AFRIQUE (Histoire) - Préhistoire

  • Écrit par 
  • Augustin HOLL
  •  • 6 307 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La fabrication d'outils »  : […] Les recherches sur les origines de l'humanité sont pluridisciplinaires par nécessité et se composent d'une vaste panoplie de disciplines faisant partie de ce que l'on peut appeler la « nébuleuse paléoanthropologie ». La branche archéologique se concentre sur l'étude des produits des activités hominidés/humaines et vise à comprendre les modes de vie et leurs transformations dans le temps. L'idée […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  L'anthropologie sociale et culturelle »  : […] Libérée d'une certaine histoire de type spéculatif, et obligée de forger de nouveaux concepts, l'ethnologie porta sa réflexion sur la culture et sur la société, cette dualité devant conduire à deux courants de pensée complémentaires et parfois opposés. Lorsque la notion de culture rejoignit celle de civilisation (sans qu'une hiérarchie fût présupposée entre l'une et l'autre), l'ethnologie repens […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Arnaud HALLOY
  •  • 5 804 mots

Dans le chapitre « Le connexionnisme »  : […] L’émergence des modèles connexionnistes dans le courant des années 1980 est venu renforcer la réalité psychologique des schémas et modèles culturels en leur conférant une réalité neurophysiologique. Très succinctement, les modèles connexionnistes décrivent les phénomènes mentaux et comportementaux comme le produit émergeant d’activation et de création de réseaux de neurones. Ils se distinguent ai […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

2-6 décembre 2021 Vatican – Chypre – Grèce. Visite du pape François à Chypre et en Grèce.

Dans une église de Nicosie où il préside une « prière œcuménique avec les migrants », le pape appelle les chrétiens à « ne pas se résigner à un monde divisé » et fustige « la culture de l’indifférence » vis-à-vis de ces personnes déplacées, victimes d’un « esclavage universel » et qui risquent de « finir dans un lager », ces « lieux de détention et de torture » situés notamment en Libye. […] Lire la suite

2-28 mai 1997 France. Victoire de l'opposition de gauche au premier tour des élections législatives

Intitulé Changeons d'avenir, changeons de majorité, ce programme propose « un choix de civilisation » qui consiste à « remettre l'Homme au centre de l'économie ; [à] remettre la France en marche : en créant des emplois, en diminuant la durée du travail, en rendant du pouvoir d'achat aux Français ; [à] reconquérir l'avenir : par la priorité à l'éducation, à la recherche, à la culture, à la santé, à, l'environnement ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre KAUFMANN, « CULTURE - Culture et civilisation », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-culture-et-civilisation/