CHANCAY CULTURE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Localisée sur la côte centrale du Pérou, la culture de Chancay s'est développée durant la dernière période intermédiaire (1000-1476). Elle a été surtout définie par la céramique découverte dans les grands cimetières à Ancón et dans la vallée de Chancay. La poterie n'est pas très raffinée et le type le plus connu est celui appelé Chancay noir sur blanc. La forme des vases est variée, mais la plus fréquente est celle d'un pot composé d'un corps de forme oblongue et d'un col court avec un visage humain modelé et peint. Il y a aussi des vases zoomorphes et des figurines féminines généralement représentées avec les bras ouverts. Les motifs du décor sont fréquemment géométriques, mais on trouve aussi des animaux, des figures humaines et des végétaux. Comme chez les Chimu, la poterie de Chancay est de forme massive, employant souvent le moulage ; la production des tissus fut également très importante. Dans les tombes apparaissent aussi des tissus remarquables, particulièrement les gazes, l'une des spécialités les plus notables de la culture de Chancay.

L'économie était basée sur l'agriculture comme chez les autres populations andines, mais le commerce aussi joua un rôle actif, créant un lien entre les vallées centrales et celles du nord et du sud de la côte, avec la sierra et probablement aussi la forêt.

Les habitants de la vallée ont construit d'importants centres urbains ; l'un des plus caractéristiques est celui de Pisquillo Chico qui comporte un centre cérémoniel, un secteur d'habitation et un cimetière. Le secteur cérémoniel est composé de plusieurs monticules de forme pyramidale, qui communiquent entre eux par des rampes, et d'une place rectangulaire. L'un des aspects les plus notables de cette culture est la grande étendue des cimetières ainsi que la richesse des offrandes funéraires qui accompagnent certaines tombes. Les différences dans le mobilier funéraire seraient le témoignage d'une stratification sociale dans la société de Chancay.

—  Susana MONZON

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHANCAY CULTURE  » est également traité dans :

PRÉCOLOMBIENS - Amérique du Sud

  • Écrit par 
  • Jean-François BOUCHARD, 
  • André DELPUECH, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Dominique LEGOUPIL, 
  • Stéphen ROSTAIN
  • , Universalis
  •  • 23 161 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les royaumes et confédérations des Andes centrales »  : […] Après l'effondrement de Huari survient une nouvelle période de développement régional. Des chefferies se regroupent en confédérations dans les hautes terres de la Sierra et sur la côte. D'autres s'érigent en royaumes indépendants. D'importants vestiges témoignent de la puissance politique et du développement artistique de certaines cultures. Les Chimús forment un royaume occupant la majeure parti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precolombiens-amerique-du-sud/#i_45217

Pour citer l’article

Susana MONZON, « CHANCAY CULTURE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-chancay/