MARTYRS CULTE DES

ANCÊTRES CULTE DES

  • Écrit par 
  • Mircea ELIADE, 
  • Universalis
  •  • 3 191 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Culte des ancêtres et christianisme »  : […] Qu'il s'agisse d'un sentiment religieux bien profond dans les couches populaires européennes, on en a la preuve dans le fait que le culte des morts finit par être toléré, sinon assimilé, par le christianisme. Le culte des saints se développe comme un prolongement et une amplification du culte des martyrs. Le point de départ est toujours la tombe et la légende qui révèle sa découverte miraculeuse. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culte-des-ancetres/#i_8795

CANONISATION

  • Écrit par 
  • Joachim BOUFLET
  •  • 1 260 mots

La canonisation est, dans l'Église catholique, l'acte par lequel un personnage est proclamé officiellement saint, c'est-à-dire arrivé à l'union parfaite avec le Christ. La notion de sainteté existe dans le christianisme dès l'origine, car, « appelés par Dieu, non au titre de leurs œuvres mais au titre de son dessein et de sa grâce, justifiés en Jésus notre Seigneur, les disciples du Christ sont vé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canonisation/#i_8795

CATACOMBES

  • Écrit par 
  • Philippe PERGOLA
  •  • 2 046 mots

Dans le chapitre « De l'empereur Constantin au pape Damase (306-384) »  : […] C'est avec la « paix de l'Église », la reconnaissance officielle du christianisme par l'empereur Constantin et la conversion en masse des habitants de la ville que les catacombes chrétiennes vont connaître un développement étonnant. Avec la paix de l'Église s'est également développé le culte des martyrs, lié surtout aux deux dernières persécutions (celle de Dèce et Valérien, au milieu du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catacombes/#i_8795

PALÉOCHRÉTIEN ART

  • Écrit par 
  • François BARATTE, 
  • Françoise MONFRIN, 
  • Jean-Pierre SODINI
  •  • 13 547 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les cimetières »  : […] Le culte rendu aux morts prend, avec l'avènement du christianisme, des formes spécifiques. Certes on continue à enterrer le plus souvent, comme le veut la législation, hors des murs. Mais l'attention prêtée aux martyrs, dont les basiliques fleurissent autour des cités, est source de nouveaux itinéraires et de nouvelles formes de piété qui ont leur répercussion sur l'urbanisme, comme le montrent l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-paleochretien/#i_8795