CRUES

ACCUMULATIONS (géologie) - Accumulations continentales

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 5 054 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Accumulation en périodes de stabilité »  : […] Toute cause susceptible de provoquer un ralentissement du flot entraîne un état de surcharge. Un cas banal est celui du débordement des crues dans le lit d'inondation. Le freinage provoqué par la diminution de la profondeur et le rôle de piège joué par la végétation arborée et buissonnante des rives déclenchent l'édification de levées naturelles ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accumulations-geologie-accumulations-continentales/#i_21883

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 433 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Les eaux  »  : […] L' hydrologie africaine présente de très grands contrastes dans la répartition des ressources en eau opposant Afrique sèche et Afrique humide. Les cours d'eau, les lacs et les lignes de partage des eaux ont joué un rôle très important dans le tracé des frontières africaines. L'hydrographie a par ailleurs été abondamment sollicitée pour la dénomination des États et des circonscriptions administrat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geographie-generale/#i_21883

AGRICULTURE - Histoire des agricultures jusqu'au XIXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 6 077 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les agricultures hydrauliques des régions arides »  : […] Ainsi, il y a plus de cinq mille ans, les régions proche-orientales, sahariennes et arabo-persiques étaient déjà déboisées et en voie d'aridification. Dans les zones privilégiées, c'est-à-dire approvisionnées en eau par des nappes souterraines ou par des fleuves d'origine lointaine, les agriculteurs ont alors mis au point des cultures irriguées grâce à des travaux d'adduction d'eau, ou des cult […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agriculture-histoire-des-agricultures-jusqu-au-xixe-siecle/#i_21883

ARCHÉOLOGIE (Méthodes et techniques) - L'archéologie environnementale

  • Écrit par 
  • Stéphanie THIÉBAULT
  •  • 4 211 mots

Dans le chapitre « Les premiers agriculteurs du Néolithique ont-ils choisi les meilleures terres ? »  : […] Jusqu'à une époque très récente, l'arrivée des premiers agriculteurs du Néolithique, il y a près de sept millénaires, et le développement d'une économie de production en Europe occidentale étaient associés à un épisode climatique favorable, appelé Atlantique par les palynologues. Cependant, les données récentes de la géoarchéologie et des études glacio-chimiques des carottes polaires remettent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeologie-methodes-et-techniques-l-archeologie-environnementale/#i_21883

BANGLADESH

  • Écrit par 
  • Alice BAILLAT
  •  • 8 386 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Un milieu naturel fertile, mais vulnérable »  : […] Une grande partie des terres du Bangladesh se trouvent à moins de 12 mètres au-dessus du niveau de la mer, et les zones côtières se situent à moins de 2 mètres : il est donc un des pays les plus plats du monde. Plateaux et collines ne représentent que 20 p. 100 de sa superficie, et se situent essentiellement dans le nord-est (région de Sylhet) et dans le sud-est du pays (Chittagong Hill Tracts). À […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bangladesh/#i_21883

BARRAGES

  • Écrit par 
  • Claude BESSIÈRE, 
  • Pierre LONDE
  •  • 15 785 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Évacuateur de crues »  : […] Seul le problème du déversement des crues sur la crête des barrages est traité ici. Les déversoirs doivent être dessinés pour laisser passer, sans dommage, les plus grosses crues admissibles. La détermination de la crue exceptionnelle (crue maximale possible) relève de l' hydrologie. Les crues sont un phénomène aléatoire qui obéit aux lois de la statistique. Malheureusement, le nombre de données […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barrages/#i_21883

CAMBODGE

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Solange THIERRY
  • , Universalis
  •  • 25 808 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Une organisation du territoire orientée vers les pôles extérieurs »  : […] Le territoire cambodgien s'organise autour d'une vaste plaine entourée de plateaux, une pédiplaine, ancienne et érodée, dont la monotonie est parfois interrompue par des phnom , des reliefs peu élevés mais abrupts, d'une altitude de 100 à 600 mètres. La plaine est fermée au sud-ouest par les monts du Sud-Cambodge qui culminent à 1 800 mètres, au nord par l'escarpement des Dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cambodge/#i_21883

CATASTROPHES NATURELLES (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 2 840 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les catastrophes climatiques »  : […] On regroupe sous cette appellation les inondations, les sécheresses, les cyclones, les tornades et les trombes ainsi que les crises climatiques. Une inondation est le recouvrement de terres par de l’eau (douce ou salée). Il en existe plusieurs causes : d’un côté, les crues, qu’elles soient dues à des précipitations sur de longues périodes ou à de fortes pluies d’orage ; de l’autre, les cyclones […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catastrophes-naturelles-notions-de-base/#i_21883

CENTRE-VAL DE LOIRE, région administrative

  • Écrit par 
  • Franck GUÉRIT
  •  • 2 958 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une unité paysagère »  : […] La région Centre-Val de Loire appartient presque exclusivement au bassin sédimentaire parisien, appartenance qui lui confère une certaine unité paysagère : coteaux, plaines et plateaux entaillés de vallées plus ou moins larges. Seule une marge infime, à l'extrême sud de la région (le Boischaut au sud de La Châtre, dans l'Indre), se rattache aux formations cristallines du Massif central. La disposi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/centre-val-de-loire-region-administrative/#i_21883

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 735 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La Chine du Sud-Est »  : […] On peut distinguer, au sud des Qinling comme au nord, un gradin occidental élevé, une zone centrale déprimée, un gradin oriental élevé. Toutefois, le relief n'a pas la belle ordonnance qu'il a au nord et il est beaucoup plus accidenté. Le gradin occidental comprend, au pied des hautes montagnes méridiennes du Sichuan, un bassin déprimé, le Bassin rouge, séparé des plaines du Yangzi par les Dabash […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-les-regions-chinoises/#i_21883

EAU CYCLE URBAIN DE L'

  • Écrit par 
  • Nassima MOUHOUS-VOYNEAU
  •  • 1 758 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Effet sur les quantités »  : […] L’imperméabilisation du sol conduit à une augmentation du volume des ruissellements superficiels au détriment de la recharge des nappes phréatiques. Elle se traduit également par une diminution du temps de réponse des bassins versants et une augmentation des débits de ruissellement superficiel. Les pluies qui, avant urbanisation, ne provoquaient pas de dommages particuliers deviennent problémati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycle-urbain-de-l-eau/#i_21883

EAU - Les défis de l'eau

  • Écrit par 
  • Ghislain de MARSILY
  •  • 7 679 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Crues »  : […] Les crues sont des phénomènes dont l'occurrence est certaine, mais la date imprévisible. On tente, à partir des chroniques du passé, de déterminer la fréquence de retour (ou la probabilité d'advenue) d'une crue d'intensité donnée en un lieu donné. On ajuste pour cela des expressions mathématiques bien choisies sur les fréquences historiques des crues observées, avec la très grande difficulté que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-les-defis-de-l-eau/#i_21883

ÉGYPTE - Géographie

  • Écrit par 
  • Éric DENIS
  •  • 5 784 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La maîtrise du Nil »  : […] À partir de 3800 avant J.-C. et du retour progressif de l'aridité, le système de la crue annuelle se remet en place, noyant la plaine alluviale sous 1 à 2 m d'eau. Progressivement, à partir de l'Ancien Empire (III e  millénaire av. J.-C.) et jusqu'à la fin du xviii e  siècle de notre ère, les communautés agricoles s'org […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-geographie/#i_21883

ÉPISODE CÉVENOL, météorologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 1 431 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des orages persistants »  : […] Plus que l’intensité des précipitations , c’est leur durée qui fait généralement la dangerosité des épisodes cévenols. Alors que, dans la plupart des cas, les cellules orageuses se déplacent rapidement et ne fournissent localement que de courtes averses, la présence de reliefs orientés perpendiculairement aux flux d’air chaud et humide bloque les cellules orageuses et favorise la formation continu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/episode-cevenol-meteorologie/#i_21883

FLEUVES

  • Écrit par 
  • Lazare BOTOSANEANU, 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 9 686 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Caractères hydrologiques »  : […] Les fleuves qui naissent dans des bassins aussi variés se distinguent les uns des autres, d'abord par leur abondance moyenne, exprimée en mètres cubes par seconde. Le module dépend, avant tout, de l'étendue du bassin, c'est-à-dire d'une donnée de la structure régionale. Ainsi parmi les seize fleuves du monde qui écoulent plus de 10 000 m 3 /s, dix sont situés dans les vast […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fleuves/#i_21883

GARONNE

  • Écrit par 
  • Jean de BEAUREGARD
  •  • 819 mots
  •  • 2 médias

Petite, nerveuse et redoutable, telle apparaît la Garonne. C'est le fleuve français le plus court (575 km), au bassin le plus limité (56 000 km 2 ). Il débite 625 m 3 /s, plus que la Seine, soit 11,1 l/s/km 2 ou 350 mm, ce qui lui vaut la deuxième place, après le Rhône, en alimentation spécifique. Des crues puissantes et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/garonne/#i_21883

GÉOLOGIE DE SPIRAL JETTY, DE ROBERT SMITHSON - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Hervé VANEL
  •  • 430 mots

— 1800000- — 950000 Pléistocène inférieur Formation du Lac Bonneville. Le Grand Lac Salé et le Lac de l'Utah actuels résultent de son assèchement à la fin de la dernière glaciation. 1824-1825 Première exploration du Grand Lac Salé par Jim Bridger. 1843 Première étude scientifique du Grand Lac Salé par John C. Fremo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geologie-de-spiral-jetty-de-robert-smithson-reperes-chronologiques/#i_21883

GÉOMORPHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre PECH
  •  • 4 875 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La forme et sa genèse »  : […] À l'aide de cartes et d'instruments topographiques, comme le GPS, ou avec des modèles numériques de terrain, le géomorphologue mesure les volumes, les pentes, les surfaces, leur orientation, et définit ainsi des plaines, des vallées, des plateaux, des montagnes, mais aussi des unités plus petites, comme une paroi, une cuvette, un replat, la densité des chenaux d'une rivière... Ce travail de nomenc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geomorphologie/#i_21883

HIROSHIMA

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 979 mots
  •  • 2 médias

Hiroshima (1,2 million d'habitants en 2015), chef-lieu du département du même nom, est la principale ville du Chūgoku, la région occidentale de la grande île nippone de Honshū. Le nom d’Hiroshima est connu du monde entier en raison de la destruction atomique de la ville par l’armée américaine le 6 août 1945. Le bombardement a tué instantanément 75 000 personnes, dont un tiers de militaires, le no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hiroshima/#i_21883

HUANGHE [HOUANG-HO] ou FLEUVE JAUNE

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 2 248 mots

Dans le chapitre « Le régime du fleuve et ses facteurs »  : […] Le volume des eaux roulées par le fleuve Jaune n'est guère en rapport avec la taille du fleuve et de son bassin : 47 milliards de mètres cubes par an, soit deux fois moins que le Rhin et vingt fois moins que le Yangzi. Le bassin du fleuve Jaune ne reçoit en effet en moyenne que 400 millimètres de pluies par an : les deux tiers tombent en été en de violentes averses qui déterminent alors une crue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/huanghe-fleuve-jaune/#i_21883

HYDROLOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre HUBERT, 
  • Gaston RÉMÉNIÉRAS
  •  • 9 869 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques et classification »  : […] Parmi tous les phénomènes hydrométéorologiques, les grandes crues retiennent tout particulièrement l'attention du public en raison des modifications spectaculaires qu'elles apportent aux paysages riverains et de leurs effets destructeurs parfois considérables. Aussi le problème le plus souvent posé à l'hydrologue est-il celui de la prédétermination de la crue maximale à craindre en un point d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrologie/#i_21883

IENISSEÏ

  • Écrit par 
  • Laurent TOUCHART
  •  • 2 419 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le plus gros fleuve de Russie »  : […] Dans une région où aucune population autochtone n'avait la vue d'ensemble d'un si grand réseau fluvial, les Russes ont repris les appellations locales, si bien que le nom de l'Ienisseï et son tracé physique ne correspondent pas. Il faut ainsi distinguer, d'une part, la longueur du cours d'eau qui porte le nom d'Ienisseï, d'autre part, la longueur du plus long cours d'eau de ce réseau hydrographiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ienissei/#i_21883

INONDATIONS

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 4 241 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les crues des fleuves »  : […] Le débordement des eaux d'un fleuve hors de son lit mineur, pour emplir son lit moyen ou son lit majeur , se produit généralement après des périodes plus ou moins longues de précipitations qui n'ont pas besoin d'être particulièrement intenses. Ce type d'inondation, le plus fréquent, n'est pas soudain et les habitants des régions concernées peuvent observer la montée des eaux jusqu'à ce qu'ils soi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inondations/#i_21883

INONDATIONS EN FRANCE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 1 367 mots
  •  • 2 médias

Fin mai et début juin 2016, de nombreuses crues et inondations ont affecté une grande partie de l’Europe, provoquant dix-neuf morts et d'importants dégâts matériels en particulier en Allemagne, en France, en Belgique, en Suisse, en Autriche, en Moldavie et en Roumanie. En France, où l’on a enregistré cinq décès et vingt-quatre blessés, les secours ont dû procéder à près de vingt-quatre mille évac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inondations-en-france/#i_21883

LENA

  • Écrit par 
  • Igor Vladimirovich POPOV
  •  • 1 872 mots

Dans le chapitre « Climat et hydrologie »  : […] Le climat du bassin supérieur de la Lena est marqué par une forte influence continentale, tandis que celui du bassin inférieur est de nature arctique. Un puissant anticyclone sibérien se forme en hiver dans l'est de la Sibérie. Les hivers y sont caractérisés par un ciel clair et l'absence de vent. Les températures descendent entre –60 et –70  0 C, avec une moyenne oscillan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lena/#i_21883

LOIRE, fleuve et bassin

  • Écrit par 
  • Yves BABONAUX
  •  • 1 190 mots
  •  • 1 média

Fleuve français le plus long (1 012 km) et le plus étendu par son bassin (115 120 km 2 ), la Loire prend sa source au mont Gerbier-de-Jonc, aux confins du Vivarais et du Velay, à 1 408 mètres d'altitude . Sollicitée vers le nord par les grandes cassures méridiennes du Massif central, elle débouche en plaine à Roanne (268 m), après un parcours difficile de 285 kilomètres à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loire-fleuve-et-bassin/#i_21883

LOT, rivière

  • Écrit par 
  • Jean de BEAUREGARD
  •  • 437 mots
  •  • 1 média

Dernier grand affluent de la Garonne, sur sa rive droite, le Lot se compare naturellement à son voisin, le Tarn : même origine, le mont Lozère (ici le versant nord) ; même direction est-ouest ; longueur, bassin et alimentation de même ordre : 481 kilomètres, 11 400 kilomètres carrés, 15 litres par seconde et par kilomètre carré, ou 473 millimètres, au total, 170 mètres cubes par seconde ; fortes p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lot-riviere/#i_21883

MÉKONG

  • Écrit par 
  • Christian TAILLARD
  •  • 5 350 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du « fleuve tumultueux » au « fleuve des neuf dragons » »  : […] Né à 4 875 mètres d'altitude dans les chaînes neigeuses du Tanggulashan, le Mékong (en chinois Lancangjiang, « fleuve tumultueux ») traverse le grand plateau tibétain où il porte le nom de Dze Chu (l'« eau des rochers »). Il s'encaisse ensuite dans les montagnes du Yunnan. Il a déjà parcouru 1 600 kilomètres et dévalé 4 500 mètres lorsqu'il atteint le « triangle d'or », entre Thaïlande, Myanmar ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mekong/#i_21883

MÉSOPOTAMIE - L'archéologie

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HUOT
  •  • 5 128 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La Mésopotamie antique »  : […] L'historien grec Polybe ( ii e  s. av. J.-C.) appelait la vallée alluviale du Tigre et de l' Euphrate la Mésopotamie ou « pays entre les fleuves ». C'est, en effet, le trait majeur de l'Iraq. Ces deux fleuves (Purattu et Idiglat, en akkadien) prennent leur source dans les montagnes d'Arménie et coulent presque parallèlement sur quelque mille kilom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-l-archeologie/#i_21883

NIL

  • Écrit par 
  • Éric DENIS
  •  • 3 378 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Le bassin, le régime et la crue »  : […] Les profils des deux ensembles, Nil Blanc et Nil Bleu, sont très différents. Le Nil Blanc, né dans la région des grands lacs, débute par un cours entrecoupé de rapides et de chutes. Entre le lac Victoria et Djouba au Soudan du Sud, sur 900 kilomètres, il passe de 1 135 mètres d'altitude à 455 mètres . Il lui reste donc moins de 500 mètres de dénivelé pour parcourir les 5 100 kilomètres qui le sépa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nil/#i_21883

OASIS

  • Écrit par 
  • Yves LACOSTE
  •  • 3 091 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les différentes techniques de l'eau »  : […] C'est, non sans raison, aux différentes techniques de l' eau que va l'intérêt de ceux qui procèdent à l'étude des régions arides et des oasis qui s'y trouvent. Cependant il importe de souligner, dès l'abord, que l'énumération et la localisation des différentes méthodes qui sont utilisées pour disposer, en quantité relativement considérable, de l'eau nécessaire à la culture dans les régions très c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oasis/#i_21883

OB ou OBI

  • Écrit par 
  • Liliya Konstantinovna MALIK, 
  • Philip P. MICKLIN, 
  • Lewis OWEN
  •  • 2 770 mots

Dans le chapitre « Climat et hydrologie »  : […] Le bassin de l'Ob est marqué par des étés courts et chauds et des hivers longs et froids. La température moyenne en janvier va de — 28  0 C près de la mer de Kara à — 16  0 C sur les hauteurs de l'Irtych. En juillet, les températures dans ces stations atteignent respectivement 4 et 20  0 C. La température maximale absolue, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ob-obi/#i_21883

PAYSAGE HISTOIRE DU

  • Écrit par 
  • Philippe LEVEAU
  •  • 4 741 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fondements d'une histoire du paysage »  : […] La conscience du changement historique des paysages – et donc de la nécessité d'en écrire une histoire – est très ancienne. Évoquant dans Le Critias l'Atlantide, dont l'Attique serait un lambeau (111 a-d), Platon en donnait un exemple remarquable sur lequel le géographe J. Poncet a attiré l'attention ; ce texte décrit avec une clarté admirable, à partir du paysage que voyait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-du-paysage/#i_21883

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Pascal MARCHAND
  •  • 8 550 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Des fleuves excessifs »  : […] La Russie est drainée par de grands appareils fluviaux, imposants par leur longueur comme par la taille de leur bassin ou l'ampleur de leur débit (tabl. 1 ) . Tous ces fleuves ont un régime nival étroitement lié au climat. L'hiver, pendant trois mois dans l'Ouest, six dans l'Est, ils sont pris par une carapace de glace. Faute d'apports d'eau, l'écoulement est réduit. Au printemps, les énormes volu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_21883

TARN

  • Écrit par 
  • Jean de BEAUREGARD
  •  • 497 mots

Le plus gros affluent de la Garonne, et même plus abondant qu'elle, le Tarn arrive de l'est, partage son cours et son bassin entre le Massif central et la plaine aquitaine, reçoit vers la fin le renfort de l'Agout sur sa rive gauche, puis celui de l'Aveyron sur sa rive droite, et, après Moissac, verse à la Garonne 230 mètres cubes par seconde. Le bassin s'étend sur 15 700 kilomètres carrés ; le dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tarn/#i_21883

TIGRE, fleuve

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 467 mots
  •  • 1 média

En arabe Didjla , en turc Dide (formes modernes du Diglat antique), le Tigre déroule la majeure partie de son cours (1 950 km) en Mésopotamie. Né en Turquie du Sud-Est, le fleuve est montagnard (gorges) jusqu'à son entrée dans les plateaux de Djézireh à Cizre. Il traverse la Djézireh irakienne dans une vaste dépression synclinale et franchit par des gor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tigre-fleuve/#i_21883

VOLGA

  • Écrit par 
  • Laurent TOUCHART
  •  • 2 985 mots

Dans le chapitre « Le plus grand fleuve d'Europe »  : […] Loin devant le Danube, la Volga est le plus long et le plus abondant fleuve d'Europe. Sa longueur naturelle de 3 690 kilomètres s'est réduite à 3 530 kilomètres depuis que certains segments ont été simplifiés et régularisés par la construction de grands lacs de barrage. Ce tronc fluvial draine un bassin de 1 360 000 km 2 (13 e  rang mondial), dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volga/#i_21883

YANGZI, fleuve

  • Écrit par 
  • Jean DELVERT, 
  • Thierry SANJUAN, 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 4 123 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les inondations »  : […] Majestueux, ayant des crues régulières, le Yangzi n'en est pas moins dangereux par l'énormité de celles-ci certaines années. Le maximum d'amplitude observé a été de 13,10 m à Yichang (de 0,10 à 13,20 m), de 7 m à Wuhu ; le débit a atteint 75 000 m 3 /s à Wuhan entre juillet et septembre 1931, 93 200 m 3 /s à Datong en 1954. Or, la capacité du lit à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yangzi-fleuve/#i_21883


Affichage 

Circulations souterraines dans un karst

dessin

Schéma des circulations souterraines dans un karst Les eaux qui transitent lentement par les réseaux de fentes sont drainées par les conduits actifs Lors des crues, les rétrécissements des galeries provoquent des mises en charge en amont, et les cavités sus-jacentes, habituellement sèches,... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Crue de fleuve en Allemagne

photographie

Les crues de fleuve, c'est-à-dire quand ce dernier déborde de sont lit, sont à l'origine de la plupart des inondations, comme ici à Baiersdorf (Allemagne) en juillet 2007 

Crédits : FrankischerTag/ AFP/ Getty

Afficher

Crue subite au Pakistan

photographie

Les crues subites sont généralement dues à des orages provoquant des pluies torrentielles sur des sols déjà gorgés d'eau, imperméables naturellement ou artificiellement (zone urbaine) Ces inondations boueuses surprennent souvent les populations par la rapidité du phénomène Cette... 

Crédits : A. Hassan/ AFP/ Getty

Afficher

Les crues et le lit majeur des rivières

vidéo

Les eaux d'une rivière ou d'un fleuve occupent en temps normal le lit mineur et débordent lors des périodes de crue dans le lit majeur Or ces plaines, particulièrement inondables, ont toujours attiré l'homme car les terres y sont fertiles, les moyens de communication aisés et il est facile de... 

Crédits : VMGROUP

Afficher

Les divers types de crues et les inondations dans le Gard en septembre 2002

vidéo

Le bilan des inondations qui, en septembre 2002, ont touché le sud-est de la France, et surtout le département du Gard, a été lourd : vingt-quatre morts, des milliers de sinistrés et 1,2 milliard d'euros de dégâts Le village d'Aramon a été le plus touché : l'armée et la sécurité civile... 

Crédits : VMGROUP

Afficher

Circulations souterraines dans un karst
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Crue de fleuve en Allemagne
Crédits : FrankischerTag/ AFP/ Getty

photographie

Crue subite au Pakistan
Crédits : A. Hassan/ AFP/ Getty

photographie

Les crues et le lit majeur des rivières
Crédits : VMGROUP

vidéo

Les divers types de crues et les inondations dans le Gard en septembre 2002
Crédits : VMGROUP

vidéo