CROCODILIENS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Principaux caractères anatomiques

L'allure générale des crocodiles est déjà suffisamment familière au grand public pour qu'il ne soit pas nécessaire d'y insister ; d'ailleurs, hormis leur taille qui fait des Crocodiliens les plus grands prédateurs actuels des milieux terrestres et dulçaquicoles, l'aspect d'ensemble diffère peu de celui de nombreux autres reptiles, varans et lézards en particulier.

Le crâne, robustement structuré est de type diapside : il présente deux paires de fosses temporales. Les narines externes et les orbites occupent une position dorsale, ce qui permet aux animaux, lors de leurs longues stations immobiles dans l'eau, de respirer et de scruter la surface. Selon la longueur relative du museau par rapport à l'ensemble de la tête, on distingue des formes longirostres (museau long et étroit), des formes brévirostres (museau large, tête rectangulaire) et des formes mésorostres (museau moyen, tête triangulaire). Plusieurs dispositions, sans équivalent parmi les autres reptiles actuels, distinguent le crâne des Crocodiliens. Les dents sont coniques, pointues et creuses ; leur implantation est de type thécodonte : elles sont insérées dans les alvéoles et non pas soudées à l'os des mâchoires comme chez les autres reptiles actuels. En outre, les dents des Crocodiliens sont périodiquement renouvelées, chacune d'elles ne demeurant pas en fonction plus de trois années. Un « palais secondaire » constitue le plafond de la cavité buccale ; il est formé des prémaxillaires, des maxillaires, des palatins et des ptérygoïdes. Les choanes (ou narines internes), repoussées à l'extrémité postérieure de la cavité buccale, s'ouvrent directement au-dessus de la trachée. Il s'agit, là encore, d'une adaptation à la vie amphibie permettant aux animaux de s'alimenter sous l'eau sans risquer le passage de liquide dans les voies respiratoires. Ce dispositif est complété, sur le vivant, par des valvules contractiles fermant hermétiquement les narines externes lo [...]

Morphologie crânienne

Morphologie crânienne

Dessin

Trois types de morphologie crânienne chez les Crocodiliens. (Échelle non respectée entre ces trois espèces.) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages



Médias de l’article

Morphologie crânienne

Morphologie crânienne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Alligators

Alligators
Crédits : David Muench/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Nénuphar géant

Nénuphar géant
Crédits : Will & Deni McIntyre/ Getty Images

photographie

Caïmans

Caïmans
Crédits : Arterra/ Universal Images Group/ Getty Images

photographie

Afficher les 5 médias de l'article





Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle en biologie animale, chercheur libre à l'université de Paris-VII

Classification


Autres références

«  CROCODILIENS  » est également traité dans :

FAUNE SAUVAGE

  • Écrit par 
  • Romain JULLIARD, 
  • Pierre PFEFFER, 
  • Jean-Marc PONS, 
  • Dominique RICHARD, 
  • Alain ZECCHINI
  •  • 14 135 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les espèces animales terrestres »  : […] L'exploitation réglementée des espèces animales terrestres pour le commerce de leurs produits répond à trois formules principales : la récolte , l'élevage extensif et l'élevage intensif. La récolte affecte quantité d'espèces dans le monde, principalement des mammifères et des reptiles. En Afrique, les produits d'ongulés destinés au marché intérieur sont la viande, et, accessoirement, les peaux. C […] Lire la suite

GAVIALS FOSSILES DE THAÏLANDE

  • Écrit par 
  • Eric BUFFETAUT
  •  • 484 mots
  •  • 1 média

Le gavial ( Gavialis gangeticus ) est un grand crocodilien, au museau très allongé et au régime piscivore, qui survit actuellement dans quelques rivières du sous-continent indien, où il est menacé de disparition. Des fossiles ont montré que le genre Gavialis avait autrefois une distribution géographique plus vaste. En particulier, le paléontologue néerlandais Eugène Dubois a décrit en 1908, dan […] Lire la suite

MEMBRES

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Armand de RICQLÈS
  •  • 15 020 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Persistance des types primitifs et peu spécialisés »  : […] Il existe encore de nombreux Tétrapodes qui n'ont pas subi de modifications vraiment radicales des membres par rapport au « type primitif » : les modifications consistent surtout en un allégement des structures et des simplifications plus ou moins poussées (R. W. Miner, 1925). Chez les Urodèles (tritons et salamandres), les membres conservent une orientation transversale très nette ; on observe, a […] Lire la suite

REPTILES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT
  •  • 3 965 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Crâne et mâchoires, régime alimentaire »  : […] La profonde variabilité structurale des Reptiles s'exprime nettement au niveau de l' anatomie du crâne  ; il suffit de comparer un squelette de Tortue et celui d'un Serpent pour en être persuadé. Nous donnerons ici, à titre d'exemple, la structure du crâne d'un Saurien . Les traits caractéristiques essentiels sont : sa hauteur relativement grande (plus que chez les Amphibiens) ; son importante fen […] Lire la suite

REPTILES FOSSILES

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 11 604 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Des « super-Reptiles » : les Archosauriens »  : […] Avec le monde des Dinosaures et des Ptérosaures, les Archosauriens (ou « Reptiles dominateurs ») ont inscrit l'un des épisodes les plus spectaculaires de l'histoire des Vertébrés. Le petit ordre conservateur des Crocodiles, réduit de nos jours à une vingtaine d'espèces, ne donne vraiment qu'une pâle idée de la diversité structurale et du prodigieux succès biologique de cette sous-classe des Repti […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Vivian de BUFFRÉNIL, « CROCODILIENS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/crocodiliens/