CROATIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Croatie : carte physique

Croatie : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Croatie : drapeau

Croatie : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Dubrovnik (Croatie)

Dubrovnik (Croatie)
Crédits : Alan Klehr/ Getty Images

photographie

Vue générale de Dubrovnik (Croatie)

Vue générale de Dubrovnik (Croatie)
Crédits : Robert Everts/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Nom officielRépublique de Croatie (HR)
Chef de l'ÉtatKolinda Grabar-Kitarović (depuis le 18 février 2015)
Chef du gouvernementAndrej Plenković (depuis le 19 octobre 2016)
CapitaleZagreb
Langue officiellecroate
Unité monétairekuna (HRK)
Population4 081 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)56 594

La Croatie indépendante

En février 1989, les Croates fondent un mouvement alternatif indépendant. En janvier 1990, l'ex-général communiste dissident, Franjo Tudjman, crée l'Union démocratique croate (H.D.Z.). Dans la foulée, les nostalgiques de l'Oustacha ressuscitent le Parti du droit. Aux premières élections libres de mai 1990 en Croatie, le H.D.Z. l'emporte, et Franjo Tudjman devient président de la République. Mais ses déclarations violemment anti-serbes indisposent les 11 p. 100 de Serbes qui vivent en Croatie. En août, ces derniers votent pour l'autonomie des régions où ils sont majoritaires. Les premiers affrontements ont lieu le 2 mars 1991 entre policiers croates et serbes. En avril, la Krajina proclame son rattachement à Belgrade. En mai, 94 p. 100 des votants se déclarent pour une indépendance de la Croatie, qui se proclame souveraine et indépendante le 25 juin 1991 ; cette indépendance est reconnue internationalement à partir du début de 1992. En juillet 1991, l'armée fédérale et les milices serbes attaquent la garde nationale et les milices croates.

La guerre et l'offensive serbe

Alors que la guerre a commencé, les trois médiateurs du Conseil européen réunissent Serbes, Croates et Slovènes sur l'île de Brioni dans l'Adriatique, le 7 juillet. Ils décident conjointement d'appliquer un cessez-le-feu et de susprendre les déclarations d'indépendance. Aucune de ces deux résolutions ne sera respectée et le processus d'éclatement de la Yougoslavie se met en marche.

Si le régime serbe de Slobodan Milošević accepte le cessez-le-feu avec la Slovénie, il le refuse vis-à-vis de la Croatie, le 4 août. Douze jours plus tard, de violents combats ont lieu dans le nord-est de la Croatie, alors que les Serbes des deux Slavonies (orientale et occidentale) proclament leur autonomie. Le 12 septembre, le dernier président de la Fédération socialiste yougoslave, le Croate Stipe Mésić, ordonne à la J.N.A. (Armée populaire you [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages


Écrit par :

  • : docteur en histoire du xxe siècle de l'Institut d'études politiques, Paris, journaliste, membre du comité de rédaction de la revue Confluences Méditerranée
  • : professeur de littérature croate moderne à la faculté des lettres de Zagreb, directeur de Croatica, revue pour l'histoire de la littérature croate
  • : master de science (sciences humaines et philologie) à l'université de Zagreb (Croatie), lecteur de serbo-croate à l'université Paris-IV-Sorbonne
  • : docteur en géographie

Classification


Autres références

«  CROATIE  » est également traité dans :

CROATIE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/chronologie/croatie/#i_95017

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 054 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Diversités nationales et religieuses »  : […] Les Habsbourg avaient hérité, après Mohács, d'une mosaïque de peuples, dont les origines et les langues vernaculaires étaient fort différentes (le « problème des nationalités » est l'héritage d'un lointain passé), mais dont les structures sociales étaient assez semblables. Parmi les éléments de diversité, il faut compter d'abord la diversité linguistique. Dans le royaume de Bohême s'opposent le tc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autriche/#i_95017

BALKANS ou PÉNINSULE BALKANIQUE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Michel ROUX
  •  • 7 507 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  La fin des régimes communistes et les perspectives d'intégration européenne »  : […] L'effondrement du pouvoir communiste en Europe du Centre-Est à partir de la fin de 1989, débouchant sur une transition de régime le plus souvent pacifique, a été considéré en général comme une ouverture à la réunification de l'Europe, avec des perspectives de développement de la démocratie, de généralisation de l'économie de marché et d'intégration à une Union européenne élargie. Dans les Balkans, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peninsule-balkanique/#i_95017

DÉMOCRATIES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 8 416 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'éclatement de la Yougoslavie »  : […] Fondé en 1918, le royaume des Serbes, Croates et Slovènes prend le nom de Yougoslavie en 1929. Envahi par l'Allemagne en 1941, il est occupé et dépecé, un État croate fasciste est formé. La résistance nationale est animée par Josip Broz (Tito), né de père croate et de mère slovène. La Yougoslavie devient une république populaire, présidée par Tito, en 1945 ; elle comprend six républiques et deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/democraties-populaires/#i_95017

ÉCLATEMENT DE LA YOUGOSLAVIE

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 311 mots
  •  • 1 média

Mosaïque de peuples née du règlement de la Première Guerre mondiale, intégrée au bloc communiste à partir de 1945 malgré les tentations sécessionnistes de Tito, la république socialiste fédérale de Yougoslavie ne résiste pas à l'effondrement du bloc de l'Est. Au terme d'élections libres qui, partout sauf en Serbie et au Monténégro, ont donné la victoire aux partis nationalistes, quatre républiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eclatement-de-la-yougoslavie/#i_95017

ÉCLATEMENT DE LA YOUGOSLAVIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 890 mots

4 mai 1980 Mort du maréchal Tito, président de la République socialiste fédérative de Yougoslavie, après trente-cinq ans de pouvoir sans partage. 1981 Le soulèvement des Albanais du Kosovo, qui réclament un statut de République, est violemment réprimé par Belgrade. 1987 Slobodan Milošević prend le pouvoir et impose un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yougoslavie-reperes-chronologiques/#i_95017

HONGRIE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Lorant CZIGANY, 
  • Albert GYERGYAI, 
  • Pierre KENDE, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Fridrun RINNER
  • , Universalis
  •  • 32 150 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les guerres turques (XVIe-XVIIe siècle) »  : […] Deux périls menaçaient l'État hongrois : l'anarchie nobiliaire et les conquérants turcs. Après 1490 les Jagellon laissèrent les nobles gouverner le pays, qui se mirent à exploiter durement leurs paysans. La jacquerie de 1514 eut pour résultat d'établir, au moins formellement, le servage qui n'avait jamais existé jusqu'alors ( Opus tripartitum du juriste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hongrie/#i_95017

KÁLMÁN (1068-1116) roi de Hongrie (1095-1116) roi de Croatie et Dalmatie (1102-1116)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 220 mots

Neveu et successeur de saint Ladislas, Kálmán I er (Koloman, Coloman) appartient à la dynastie nationale des Arpadiens. Il achève la conquête de la Croatie, qu'avait entreprise son prédécesseur, et prend le titre de roi de Croatie ; celle-ci conserve son autonomie à l'intérieur du royaume de Hongrie. L'union hungaro-croate, fixée par les Pacta conventa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kalman/#i_95017

KARAGEORGEVIĆ PAUL (1893-1976)

  • Écrit par 
  • Marie-Paule CANAPA
  •  • 731 mots

Né à Saint-Pétersbourg, fils d'Arsen Karageorgevič, le frère du roi Pierre 1 er de Serbie, et d'Aurora Demidova, le prince Paul s'est marié en 1923 à la princesse grecque Olga dont il eut trois enfants. Après des études en Angleterre, il vécut souvent à l'étranger, s'intéressant surtout aux œuvres d'art ; son cousin germain le roi Alexandre I er […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-karageorgevic/#i_95017

MAČEK VLADIMIR (1879-1964)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 373 mots
  •  • 2 médias

Homme politique yougoslave, Vladimir Maček milite dans le Parti paysan croate qui, sous la direction de Radić, défend, après 1918, l'autonomie du pays, dans des cadres strictement légaux et parlementaires ; en 1928, à la mort de Radić, Maček devient président du Parti paysan. Il refuse de siéger à l'Assemblée nationale et réunit dans les locaux de l'ancienne Diète de Croatie les députés croates et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-macek/#i_95017

MEŠTROVIĆ IVAN (1883-1962)

  • Écrit par 
  • Renaud DORLHIAC
  •  • 743 mots

Sculpteur, architecte, écrivain et homme politique croate, Ivan Meštrović, né le 15 août 1883 à Vrpolje, dans l’Empire austro-hongrois, passe son enfance en Dalmatie, d’où sa famille est originaire. De 1901 à 1906, il étudie la sculpture à l’Académie des beaux-arts de Vienne, où il rejoint le mouvement sécessionniste qui lui inspira son premier chef-d’œuvre ( La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-mestrovic/#i_95017

MILOŠEVIĆ SLOBODAN (1941-2006)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 1 015 mots
  •  • 1 média

En onze ans de pouvoir, Slobodan Milošević aura été un des principaux acteurs de la désintégration de la Yougoslavie. Ambitieux, il a su instrumentaliser le nationalisme serbe dans un but unique : prendre et consolider son pouvoir. Né en août 1941 à Požarevac, en Serbie, d'un père monténégrin, pope orthodoxe défroqué devenu instituteur, et d'une mère communiste serbe, enseignante, Slobodan Miloše […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slobodan-milosevic/#i_95017

OSIJEK

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 304 mots

La ville d'Osijek (Esseg en allemand, Eszék en hongrois) est située à l'extrémité est de la Slavonie, partie orientale de la Croatie, à quelque 210 kilomètres à l'est de Zagreb. C'est à la fois un port fluvial et un centre industriel et agricole baignés par la Drave. Dans l'Antiquité romaine, le site de la ville était connu sous le nom de Mursa (qui fut le cadre d'une bataille sanglante en 351 ent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/osijek/#i_95017

OUSTACHIS

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 579 mots
  •  • 2 médias

Du serbo-croate ustaša (révolutionnaire), les oustachis ont constitué le parti fasciste croate. Fondé en 1929 par un avocat de Zagreb, Ante Pavelić , le mouvement oustaša constituera de 1941 à 1944 le parti unique du royaume fantoche de Croatie, obtenu par le démembrement de la Yougoslavie et placé sous protectorat allemand. Ce mouvement a pour origine l'antagonisme entre Se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oustachis/#i_95017

RACAN IVICA (1944-2007)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 376 mots

Premier ministre de Croatie de 2000 à 2003, Ivica Racan fit passer le pays de l'autoritarisme nationaliste du président Franjo Tudjman à une politique plus libérale, tournée vers l'Occident. Ivica Racan naît le 24 février 1944 à Ebersbach, en Allemagne, dans le camp de concentration où ses parents sont internés (et où son père mourra). Dès le début des années 1970, il grimpe dans la hiérarchie de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivica-racan/#i_95017

RADIĆ STJEPAN (1871-1928)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 414 mots

Homme politique yougoslave, fondateur du parti paysan croate, avec son frère Antoine. Aux élections de 1908 Stjepan Radić fut élu député à la diète de Croatie ( Sabor ), qui siégeait à Zagreb, conformément aux dispositions du compromis hungaro-croate de 1868 et aux traditions du droit d'État croate. Le 23 novembre 1918, il se prononce pour la république, manifestant ainsi son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stjepan-radic/#i_95017

RIJEKA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 534 mots

Centre industriel, commercial et culturel, la ville de Rijeka (en italien Fiume) est le plus grand port de la Croatie. Elle est située au fond du golfe de Kvarner sur la côte adriatique, en bordure d'une étroite plaine littorale prise entre les Alpes Juliennes et la mer, et s'étend sur les hauteurs et les polders du front de mer. Le nom de la ville, qui date du xiii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rijeka/#i_95017

SERBIE

  • Écrit par 
  • Amaël CATTARUZZA, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Jovan DERETIC, 
  • Catherine LUTARD
  •  • 11 785 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La Grande Serbie »  : […] Les guerres yougoslaves commencent le 28 juin 1991, lorsque la J.N.A. attaque la défense territoriale slovène. Au bout d'une semaine, l'armée fédérale est obligée de se replier. Le 18 juillet, dans l'île de Brioni, les Européens obtiennent un cessez-le-feu et l'ajournement des déclarations d'indépendance. Pour Belgrade, la sécession des Slovènes n'a pas d'importance. Slobodan Milošević espère enc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serbie/#i_95017

SLAVES

  • Écrit par 
  • Denise EECKAUTE, 
  • Paul GARDE, 
  • Michel KAZANSKI
  •  • 22 527 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « La pénétration de l'Empire byzantin »  : […] On peut dater du début du vi e , peut-être même de la fin du v e  siècle la pénétration des Slaves méridionaux dans l'Empire byzantin. Les Antes, d'abord installés en Valachie, passèrent dans les régions du bas Danube et de là dans la Roumélie actuelle ; le titre d'Anticus attribué à Justinien tém […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slaves/#i_95017

SLOVÉNIE

  • Écrit par 
  • Evgen BAVCAR, 
  • Antonia BERNARD, 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Franc ZADRAVEC
  •  • 10 226 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une intégration régionale encore problématique »  : […] Représentant « un élément stable à la lisière de la difficile région balkanique », la Slovénie s'est trouvée investie, de fait, d'une responsabilité qui l'a conduite à tenir un rôle important dans le processus du Pacte de stabilité pour l'Europe du Sud-Est ainsi qu'au sein de l'Initiative de coopération de l'Europe du Sud-Est (I.C.E.S.E.) ; elle participe activement à la mise en place d'une euroré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slovenie/#i_95017

ŠTROSMAJER JOSIP JURAJ, ou STROSSMAYER JOSEF GEORG (1815-1905)

  • Écrit par 
  • Roger AUBERT
  •  • 348 mots

Prélat croate, partisan de l'idée d'une nation yougoslave et d'un rassemblement des Slaves du Sud. Ordonné prêtre en 1838, professeur de théologie au séminaire de Diakovo en 1840, directeur spirituel au Frintaneum de Vienne en 1847, Štrosmajer fut nommé en 1849, grâce à l'influence du leader croate Jelačić, évêque de Diakovo, dont il fit pour un demi-siècle le centre de la vie religieuse, culturel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/strosmajer-strossmayer/#i_95017

SUPILO FRANO (1870-1917)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 316 mots

Homme politique croate, né le 30 novembre 1870 à Cavtat, en Dalmatie, dans l'Empire austro-hongrois (auj. en Croatie), mort le 23 septembre 1917 à Londres. Frano Šupilo fonde en 1900 le périodique Novi List à Rijeka. Rédacteur en chef, il œuvre à la promotion des intérêts serbo-croates en luttant contre la suprématie des Habsbourg. En 1905, il rédige la résolution de Rijeka, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frano-supilo/#i_95017

TUDJMAN FRANJO (1922-1999)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 807 mots

Avec le Serbe Slobodan Milošević, le Croate Franjo Tudjman fut l'un des principaux artisans de la disparition de la Yougoslavie et du renouveau d'un nationalisme qui a mis à feu et à sang le cœur des Balkans. Né le 14 mai 1922 à Veliko Trgovišće, dans la Zagorié croate, il est le fils d'un des dirigeants du Parti paysan croate qui rejoindra le mouvement des partisans titistes durant la Seconde Gue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franjo-tudjman/#i_95017

YOUGOSLAVIE

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • Catherine LUTARD, 
  • Robert PHILIPPOT
  • , Universalis
  •  • 15 194 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre «  L'éclatement de la Yougoslavie et la fin de la fédération »  : […] Bien avant la disparition de la république socialiste fédérative de Yougoslavie en 1991-1992, les ferments de la désintégration étaient à l'œuvre. Sécessions et guerres se sont multipliées sur la quasi-totalité du territoire yougoslave. Par un effet de dominos, les combats ont glissé du nord vers le sud, partant de la Slovénie en 1991, pour atteindre le Kosovo en 1998 et la Macédoine en 2001 . Pen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yougoslavie/#i_95017

Voir aussi

Pour citer l’article

Christophe CHICLET, Ivo FRANGES, Mladen KOZUL, Emmanuelle CHAVENEAU, « CROATIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/croatie/