CRITIQUE SOCIALE

ALEXIEVITCH SVETLANA (1948- )

  • Écrit par 
  • Hélène MÉLAT
  •  • 1 055 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un portrait social et existentiel »  : […] En choisissant de toucher aux points névralgiques de l’U.R.S.S. du xx e  siècle, comme dans son choix et sa présentation des témoignages, Svetlana Alexievitch ne prétend pas à la neutralité. Elle dénonce un État qui dévore ses sujets, l’incurie d’un pouvoir qui envoie à une mort presque certaine des soldats non préparés, mal équipés, des liquidat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/svetlana-alexievitch/#i_41484

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Cinéma

  • Écrit par 
  • N.T. BINH
  •  • 3 484 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La tradition du réalisme social »  : […] Le cinéma primitif anglais est marqué par l'école de Brighton : les photographes James Williamson et George Albert Smith y découvrent, en filmant leur ville, les vertus d'un langage cinématographique qui se « fictionnalise ». Mais il faut attendre la fin des années 1920 pour qu'apparaisse John Grierson. Théoricien, maître du documentaire britannique, il réalise en 1929 le révolutionnaire moyen-mé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-cinema/#i_41484

ANTIPSYCHIATRIE

  • Écrit par 
  • Robert LEFORT
  •  • 2 415 mots

Dans le chapitre « Le discours de la folie et la société »  : […] La pratique de l'antipsychiatrie, qui se veut au plus haut point incluse dans la cité – posant comme un de ses buts essentiels la tolérance et l'acceptation de la folie, voire sa lecture, à la manière dont on décrypte un rêve ou un symptôme –, ne pouvait que se centrer sur l'articulation de la folie et de la société. Elle a d'abord contesté l'obligation des soins qui fait du psychiatre un auxiliai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antipsychiatrie/#i_41484

ASSIETTE AU BEURRE L' (1901-1914)

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 712 mots

Hebdomadaire de seize pages environ, tiré en couleurs, L'Assiette au beurre est l'aboutissement de la caricature sociale et de mœurs telle que Le Rire , Le Courrier français et Le Chambard socialiste l'ont approfondie et développée. La tendance anarchisante des créateurs de ce journal donne à la charge graph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-assiette-au-beurre/#i_41484

BLOG

  • Écrit par 
  • Dominique CARDON
  •  • 2 581 mots

Dans le chapitre « Blogosphère citoyenne et démarche citoyenne »  : […] Les transformations récentes d'Internet entraînées par les blogs, les outils de publication de contenu comme le logiciel libre SPIP ou les sites d'écriture coopérative comme les wikis, ont rendu possible la multiplication d'initiatives individuelles ou collectives visant à produire de l'information alternative, une veille critique du travail des journalistes et une contre-expertise sur un ensembl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blog/#i_41484

BOLTANSKI LUC (1940- )

  • Écrit par 
  • Mohamed NACHI
  •  • 1 571 mots

Dans le chapitre « Les évolutions d’un cadre théorique »  : […] Ces infléchissements par rapport au modèle initial des Économies de la grandeur se sont davantage affirmés dans les travaux ultérieurs de Boltanski. Ainsi dans La Condition fœtale (2004), son analyse combine l’histoire, la phénoménologie et le structuralisme pour rendre intelligible l’expérience de l’avortement. Mais c’est dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luc-boltanski/#i_41484

DEBORD GUY-ERNEST(1931-1994)

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 031 mots

Peut-on parler du situationnisme et, singulièrement, de Guy Debord ? Le premier s'est paradoxalement ingénié à rassembler des révolutionnaires qui refusaient de devenir un parti politique ou un mouvement artistique d'avant-garde ; le second a construit sa vie en n'en livrant que le mythe fragmentaire, du lieu même qui était le sien, c'est-à-dire la clandestinité intellectuelle et la mystificatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guy-ernest-debord/#i_41484

DIFFÉRENCE, philosophie

  • Écrit par 
  • Alfredo GOMEZ-MULLER
  •  • 1 542 mots

Dans le chapitre « Éthique de la différence »  : […] De nos jours, et en raison de diverses circonstances historiques – parmi lesquelles on peut mentionner la décolonisation, l'apparition d'une nouvelle critique sociale et théorique à partir de la fin des années 1960 et la mondialisation contemporaine –, sont en train de s'opérer dans le monde des transformations culturelles qui tendent vers une nouvelle pensée et une nouvelle pratique sociale de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/difference-philosophie/#i_41484

ÉCONOMIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Éric BIDET
  •  • 6 004 mots

Dans le chapitre «  Économie sociale, progrès social et utilité sociale »  : […] L'économie sociale est née au xix e  siècle d'une volonté de progrès social. À ce titre, elle est porteuse d'un projet politique et se présente comme une alternative, globale ou très partielle, institutionnalisée ou non, au système économique dominant. Gide, dans son programme de « République coopérative » qu'il expose en 1889, assigne ainsi à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-sociale/#i_41484

FÉMINISME - France : du M.L.F. à la parité

  • Écrit par 
  • Muriel ROUYER
  •  • 4 252 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Situation du féminisme révolutionnaire au lendemain de Mai-68 »  : […] Réflexion, ou régression ? Régression, sans doute, à l'aune de la révolution identitaire collective dont le M.L.F. fut porteur, dans ses idées comme dans ses formes d'action. Ce mouvement de réflexion et de pratique, né de la révolte de Mai-68 et baptisé par les médias en 1970, renvoie, au-delà des querelles sur sa date de naissance, à une prise de parole collective des femmes. De l'université de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/feminisme-france-du-m-l-f-a-la-parite/#i_41484

FRANCFORT ÉCOLE DE

  • Écrit par 
  • Gerhard HÖHN
  •  • 2 786 mots
  •  • 1 média

Vers la fin des années soixante, le courant de pensée connu désormais sous le nom d'école de Francfort développa une critique radicale des aspects politiques, sociaux et culturels de la société bourgeoise. Cette dénonciation des nouvelles formes de pouvoir et des séquelles du passé fasciste devait exercer une influence politique décisive sur les idéologies révolutionnaires de l'Allemagne fédérale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-de-francfort/#i_41484

FREUDO-MARXISME

  • Écrit par 
  • Jacquy CHEMOUNI
  •  • 1 739 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les freudo-marxismes »  : […] Chaque freudo-marxisme puise différemment dans l'œuvre de Freud, mais aussi, dans une moindre mesure, dans celle de Marx, de sorte qu'il existe presque autant de freudo-marxismes que de freudo-marxistes. Ce mouvement fut essentiellement une préoccupation de psychanalystes, parmi lesquels Alfred Adler, Siegfried Bernfeld, Carl Furmüller, Wilhelm Reich – son représentant le plus éminent –, Otto Feni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/freudo-marxisme/#i_41484

HONNETH AXEL (1949- )

  • Écrit par 
  • Gérard RAULET
  •  • 1 858 mots

Dans le chapitre « Un nouveau regard sur la société »  : […] Le premier grand ouvrage d’Axel Honneth, Kritik der Macht (1985), affronte d’emblée la nécessaire actualisation de la « théorie critique de la société », rendue urgente par l’évolution sociale, politique et idéologique des années 1980-1990. Il remonte à « l’idée initiale de Horkheimer », en constate les « déficits », et prend acte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/axel-honneth/#i_41484

L'ÎLE DES ESCLAVES, Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre FRANTZ
  •  • 1 419 mots

Dans le chapitre « Un théâtre philosophique »  : […] On comprend aisément pourquoi L'Île des esclaves a intéressé les metteurs en scène du dernier demi-siècle : n'y a-t-il pas là un théâtre philosophique et social explicite, s'inscrivant dans un courant de critique sociale « prérévolutionnaire » ? De fait, Marivaux porte à la scène une tradition de la littérature d'idées, celle du roman utopique. Il y est assez attaché pour y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-ile-des-esclaves/#i_41484

ILLICH IVAN (1926-2002)

  • Écrit par 
  • Daniel HAMELINE
  •  • 810 mots

Illustre dans les années 1970, puis oublié en France par la suite, le nom d'Ivan Illich demeure le symbole d'une pensée dont la fonction, stimulante et irritante, semble avoir été de prendre le contre-pied systématique des « vérités » qui constituent le fondement même de la modernité humaine. Illich marque le coup d'arrêt au progressisme productiviste comme postulat non critiqué et comme légitima […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-illich/#i_41484

INTELLECTUEL

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 9 430 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le tournant de l'affaire Dreyfus »  : […] Le processus décrit trouve son accomplissement avec l'affaire Dreyfus, jugée comme le point de rupture dans l'histoire des intellectuels. Non que les intellectuels définis comme des « travailleurs de l'intelligence » en soient absents. Il y a des artistes, des scientifiques qui continuent à refuser la qualité d'intellectuel et d'autres qui la revendiquent. Ce qui est vrai, c'est qu' au cours du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intellectuel/#i_41484

LE BRUN ANNIE (1942- )

  • Écrit par 
  • Olivier NEVEUX
  •  • 1 135 mots
  •  • 1 média

Annie Le Brun est née à Rennes en 1942. À dix-sept ans, elle lit, d'André Breton, Nadja , L'Amour fou et L'Anthologie de l'humour noir  : « Si ces livres ne répondaient pas forcément aux questions que je me posais, j'y retrouvais des préoccupations qui me paraissaient essentielles : qu'est-ce que le désir, qu'est-ce que la pensée, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/annie-le-brun/#i_41484

MARCUSE HERBERT (1898-1979)

  • Écrit par 
  • Michel de CERTEAU
  •  • 2 738 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une philosophie de l'exil : la révolution »  : […] Obsédé, comme ses amis, par la question de savoir quelle force porte donc les groupes et les individus humains à s' aliéner dans la dictature politique ou technocrate, et quel principe historique de mort les détourne de leur libération, Marcuse donne au refus une forme qui lui est propre. Chez lui, le « grand refus » anime sans cesse un repérage de ce qui fomente, dans les f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herbert-marcuse/#i_41484

POPULISME

  • Écrit par 
  • Pierre-André TAGUIEFF
  •  • 8 423 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Deux types de populismes : le protestataire et l'identitaire »  : […] Une première approche générale du populisme politique contemporain peut se fonder sur une distinction simple entre deux pôles – selon que le peuple est considéré comme dêmos ou comme ethnos  – du discours populiste ; l'un protestataire ou, plus précisément, protestataire-sociétal, l'autre identitaire ou identitaire-national, qui définit le noyau dur du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/populisme/#i_41484

RADICAL GEOGRAPHY

  • Écrit par 
  • Antoine BAILLY, 
  • Laurent VIALA
  •  • 968 mots

L'expression Radical Geography désigne la nouvelle orientation prise par la géographie anglo-saxonne à la fin des années 1960. Elle peut être traduite par géographie radicale même si, en France, un tel changement est moins établi. Les intitulés géographie critique et géographie sociale y sont préférés. Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radical-geography/#i_41484

SITUATIONNISTES

  • Écrit par 
  • Rémi HEISS
  •  • 1 007 mots

Revue qui a marqué profondément les années 1960, l' Internationale situationniste a eu douze numéros entre 1958 et 1969 (repris en volume, Champ libre, 1975) et a influé, par ses critiques idéologiques, sociales et politiques, sur le mouvement de mai 1968. Le principal animateur du groupe situationniste fut Guy Debord (1931-1994), qui découvrit dans les années 1950 la pensée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/situationnistes/#i_41484

SOCIOLOGIE PRAGMATIQUE

  • Écrit par 
  • Joan STAVO-DEBAUGE, 
  • Laurent THÉVENOT
  •  • 2 523 mots

Dans le chapitre « Débats »  : […] Depuis sa création, ce courant a suscité des débats sur ses limites qui ont donné lieu à éclaircissements et développements nouveaux (M. Breviglieri, C. Lafaye et D. Trom, 2009). Alors que Les Économies de la gra ndeur manquaient délibérément de perspective historique, Le Nouvel Esprit du capitalism e a retracé la généalogie d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-pragmatique/#i_41484

STIRNER MAX (1806-1856)

  • Écrit par 
  • Henri ARVON
  •  • 2 147 mots

Dans le chapitre « Critique de la société »  : […] Pour Stirner, le libéralisme politique conduit fatalement au « libéralisme social » ; l'égalité politique, pour être efficace et véritable, doit, en effet, être complétée par l'égalité sociale. De même donc que l'État est le seul détenteur du pouvoir, la société est appelée à s'emparer de tous les biens dont disposaient les particuliers. La propriété privée une fois abolie, nous serons véritablem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-stirner/#i_41484