CRISTOBALITE

OPALE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 641 mots
  •  • 1 média

Dioxyde de silicium hydreux, l'opale (ou gel de silice) se distingue des minéraux des autres groupes du quartz par une structure cristalline toujours amorphe. Elle se présente donc en masses informes. La beauté des reflets irisés qu'elle arbore parfois en fait une gemme très recherchée parmi les pierres fines. formule : SiO 2  ; système : rhomboédrique ; dureté : de 5,5 à 6,5 ; poids spécifique : […] […] Lire la suite

SILICE

  • Écrit par 
  • Maurice LELUBRE, 
  • Jean WYART
  •  • 5 702 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Autres espèces »  : […] La tridymite et la cristobalite, comme il a été dit plus haut, ne se forment pas dans les conditions de pression du plutonisme, et leurs gisements naturels se trouvent typiquement dans les roches volcaniques « acides » : rhyolites, obsidiennes, tufs rhyolitiques, dacites, trachytes, andésites, rarement dans les basaltes. Ces minéraux apparaissent surtout dans des cavités, souvent associés (bien q […] […] Lire la suite


Affichage 

Cristobalite

photographie :  Cristobalite

La cristobalite fait partie de la série polymorphe de la silice avec le quartz, la tridynite, la cœsite et la stishovite. Elle se forme à haute température (1 400 0C) dans les roches volcaniques différenciées acides telles que les trachytes et les andésites.  

Crédits : R. Appiani/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

 Cristobalite

Cristobalite
Crédits : R. Appiani/ De Agostini/ Getty Images

photographie