CRISTALLISATION

AMPHIBOLES & PYROXÈNES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON
  •  • 3 904 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Déroulement de la cristallisation dans les magmas basiques »  : […] L'étude minéralogique détaillée des associations de roches basiques a mis en évidence la complexité de la cristallisation des pyroxènes, dont la marche conditionne en grande partie l'évolution géochimique des magmas résiduels. Dans les séries tholéiitiques les plus évoluées (Skaergaard), la cristallisation débute par l'apparition simultanée d'un orthopyroxène proche de l'enstatite et d'un clinopyr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amphiboles-et-pyroxenes/#i_30533

BASALTES ET GABBROS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • René MAURY
  • , Universalis
  •  • 3 665 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Origine magmatique des basaltes et des gabbros »  : […] De nombreux travaux expérimentaux (A. E. Ringwood, D. H. Green, M. J. O'Hara, I. Kushiro, H. S. Yoder) ont démontré que les magmas basaltiques et gabbroïques représentent les produits de fusion partielle des péridotites du manteau supérieur, à des températures comprises entre 900 et 1 500  0 C et des profondeurs de l'ordre de la centaine de kilomètres, donc à la base de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/basaltes-et-gabbros/#i_30533

CIRCUITS INTÉGRÉS

  • Écrit par 
  • Frédéric PÉTROT, 
  • Franck WAJSBÜRT
  •  • 8 965 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Le substrat »  : […] Le substrat des circuits intégrés CMOS – c'est-à-dire la base sur laquelle ils sont construits – est en silicium. Cet élément est abondant à la surface de la Terre sous forme de sable (silice et silicates). Pour pouvoir être utilisable dans ce secteur de l'industrie, il doit être parfaitement purifié et mis sous forme de galette monocristalline. Cette dernière représente en fait un cristal de sil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circuits-integres/#i_30533

CRISTAUX - Synthèse des cristaux

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 6 270 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les techniques de la cristallogenèse »  : […] La plupart des éléments de la croûte et du manteau terrestres sont enclins à cristalliser lorsqu'ils se solidifient. La cristallogenèse consiste essentiellement à maîtriser les conditions physicochimiques (principalement de température et de pression) lors de cette solidification, pour atteindre celles de la stabilité du minéral envisagé. Cette maîtrise fait intervenir plusieurs techniques qui rep […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cristaux-synthese-des-cristaux/#i_30533

DACITES

  • Écrit par 
  • Claude SALZE
  •  • 297 mots

Laves acides de couleur gris clair (leucocrates) à structure microlitique. Les dacites sont formées de grands cristaux (phénocristaux) de plagioclases (andésine), de quartz automorphes et de minéraux ferromagnésiens. Ces derniers sont soit de la biotite seule, soit de la biotite accompagnée d'amphibole, de diopside ou d'hypersthène. Ces phénocristaux baignent dans une pâte microlitique ou vitreuse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dacites/#i_30533

ÉMERAUDE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 3 233 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Les imitations et les émeraudes synthétiques »  : […] En raison de sa valeur, l'émeraude fait l'objet de nombreuses imitations réalisées avec des matériaux divers, à commencer par le verre. En général, ce sont des doublets dont la couronne est taillée dans un minéral clair – cristal de roche, béryl incolore ou émeraude claire de moindre qualité – et la culasse faite d'une pâte vert émeraude ou d'un verre. D'autres doublets sont constitués de deux la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emeraude/#i_30533

GRANITES ET RHYOLITES

  • Écrit par 
  • Bernard BONIN, 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • Georges PÉDRO, 
  • Michel ROBERT
  •  • 8 468 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Apparition et croissance des minéraux »  : […] Le refroidissement d'un magma granitique conduit à une roche cristallisée selon une continuité en deux étapes : le « liquidus » caractérise le passage de l'état totalement liquide à l'état solide + liquide, et le « solidus », le passage de l'état solide + liquide à l'état totalement solide. Les phénomènes de cristallisation sont complexes : successivement, différents minéraux apparaissent, certai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/granites-et-rhyolites/#i_30533

INTERFACES

  • Écrit par 
  • Simone BOUQUET, 
  • Jean-Paul LANGERON
  •  • 8 284 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Joints de grains »  : […] Dans la zone de raccordement entre deux grains, certains atomes sont situés dans des sites qui correspondent aux positions normales pour chacun des deux réseaux : ce sont les sites de coïncidence. Les autres atomes se placent dans une position intermédiaire, la plus apte à minimiser l'énergie. La cohérence du joint s'exprime par la proportion d'atomes en sites de coïncidence. L'énergie interfacial […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interfaces/#i_30533

MACROMOLÉCULES

  • Écrit par 
  • Michel FONTANILLE, 
  • Yves GNANOU, 
  • Marc LENG
  •  • 13 783 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Structure des macromolécules »  : […] Le terme « structure » recouvre ici différents niveaux, qu'il est important d'expliciter. La dimensionnalité d'une macromolécule est une propriété structurale qui influence fortement ses propriétés physiques. Les macromolécules monodimensionnelles, les plus simples, présentent une architecture vermiculaire dont les anneaux successifs correspondent aux motifs constitutifs (ou unités monomères). C'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macromolecules/#i_30533

MATIÈRE (physique) - État solide

  • Écrit par 
  • Daniel CALÉCKI
  •  • 8 602 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le solide cristallisé »  : […] Quand, sans précaution particulière, on fait passer un corps pur de l'état liquide à l'état solide, de très nombreux et tout petits cristaux, des germes, commencent par se former à la température de solidification ; au fur et à mesure qu'on retire de la chaleur au corps, ces germes grossissent et tout le corps finit par se trouver à l'état solide. Comme les germes cristallins n'ont aucune raison […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-solide/#i_30533

NEIGE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 3 582 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Métamorphoses de la neige sèche »  : […] La neige est un matériau en constante évolution, qui se transforme sous les effets de son propre poids et sous ceux des différents paramètres météorologiques, comme la température, l’humidité ou la pluie. On parle alors de métamorphose. Lorsque la température reste inférieure à 0  0 C, on dit que la neige est sèche. Deux phases de l’eau ( vapeur et solide) sont alors en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neige/#i_30533

OPHIOLITES

  • Écrit par 
  • Michelle ERNEWEIN, 
  • Hubert WHITECHURCH
  •  • 3 836 mots

Dans le chapitre « Mode de formation et origine des ophiolites »  : […] C'est autour des années 1970 que le parallèle entre ophiolite et croûte océanique a été fait, et cela à partir de deux constatations majeures. En premier lieu, il existe une bonne corrélation entre la structure géophysique de la croûte océanique actuelle et les ophiolites. En effet, les profils sismiques de croûte océanique indiquent que celle-ci est stratifiée et peut être divisée en différentes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ophiolites/#i_30533

PÉTROLE - Le raffinage

  • Écrit par 
  • René DAUDIN
  •  • 5 409 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La cristallisation »  : […] Un autre procédé de séparation pour la fabrication des lubrifiants consiste à provoquer, par refroidissement, la cristallisation spontanée des paraffines ou cires et à créer ainsi une phase solide et une phase liquide. La séparation de ces deux phases s'effectue en continu, avec l'aide d'un solvant sélectif, par filtration sous vide. En fait, celui-ci est ajouté avant le refroidissement car il a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrole-le-raffinage/#i_30533

POLYMÈRES

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 5 143 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Propriétés »  : […] On distingue polymères thermoplastiques et thermodurcissables. Les premiers subissent, sous élévation de température, une fusion réversible. Les seconds, soumis à un chauffage prolongé après fusion, souvent réticulés, atteignent l'infusibilité. Ils sont durs et rigides, d'où leur nom. Ils sont aptes au moulage par compression, sous des pressions de quelques dizaines de mégapascals (MPa). Les prem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polymeres/#i_30533

PURETÉ, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 1 243 mots

« Tout est mélange », a-t-on envie d'écrire. Le corps pur s'apparente à une conjecture, et n'admet de définition qu'opératoire. N'est-il qu'un inaccessible idéal, éloigné de toute réalité ? Ce n'est pas aussi tranché. Le cristal vient infirmer un pessimisme aussi radical. Il suffit pour s'en convaincre de rappeler une observation simple : parfois, du sucre cristallise dans un pot de confiture. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/purete-chimie/#i_30533

ROCHES (Formation) - Pétrologie

  • Écrit par 
  • Maurice LELUBRE, 
  • Alain WEISBROD
  •  • 5 574 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Différenciation et origine des roches »  : […] Dans bien des cas, les systèmes chimico-minéralogiques que sont les roches évoluent à composition globale approximativement constante. Pourtant, nombreux sont les exemples qui montrent l'importance des transferts et partages de matière dans les phénomènes géologiques. Ces modifications de la chimie des roches s'effectuent pour l'essentiel par l'intermédiaire d'une phase fluide, et ce pour une cau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-petrologie/#i_30533

ROCHES (Formation) - Anatexie

  • Écrit par 
  • Gérard GUITARD
  •  • 1 830 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Facteurs et mécanisme de l'anatexie »  : […] En système fermé, la fusion anatectique des terrains est contrôlée par quatre facteurs : la température, la pression de l'eau, la composition chimique des roches et la quantité d'eau disponible. On admet généralement que l'équilibre chimique local est réalisé, et que le magma anatectique est saturé en eau, cette dernière condition étant certainement réalisée au début de l'anatexie. La première ph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-formation-anatexie/#i_30533

ROCHES (Classification) - Roches magmatiques

  • Écrit par 
  • Maurice LELUBRE
  •  • 7 493 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Pétrogenèse »  : […] Il paraît maintenant indiscutable que les roches magmatiques sont, dans leur ensemble, les produits de la cristallisation de mélanges fondus principalement silicatés, renfermant en solution des éléments volatils et pouvant contenir des cristaux en quantité plus ou moins grande, auxquels on a donné le nom de magmas . On a reconnu l'existence de liaisons compositionnelles entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-classification-roches-magmatiques/#i_30533

ROCHES (Classification) - Roches métamorphiques

  • Écrit par 
  • Gérard GUITARD
  •  • 4 369 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Textures microscopiques »  : […] Examinons maintenant les effets du métamorphisme à l'échelle des grains minéraux de la roche. Dans les schistes cristallins, la « recristallisation métamorphique » s'accompagne généralement d'un accroissement du grain quand le matériau initial est d'origine sédimentaire ou volcanique, mais il n'en est pas nécessairement ainsi s'il existait au départ une roche plutonique, tel un granite ou un gabbr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-classification-roches-metamorphiques/#i_30533

ROCHES LUNAIRES

  • Écrit par 
  • Mireille CHRISTOPHE MICHEL-LEVY
  •  • 3 189 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Minéralogie »  : […] Deux caractéristiques essentielles permettent de différencier les roches lunaires des roches terrestres basiques et ultrabasiques : les roches lunaires ont cristallisé dans un milieu beaucoup plus réducteur et totalement (ou presque) anhydre. Les espèces silicatées sont donc nettement moins nombreuses que sur la Terre, où, notamment, les silicates hydratés sont abondamment représentés. Les minérau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-lunaires/#i_30533

STÉRÉOCHIMIE - Stéréochimie organique

  • Écrit par 
  • Henri B. KAGAN, 
  • Charles PRÉVOST
  •  • 14 210 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Dédoublement spontané »  : […] En principe, deux inverses optiques ayant mêmes constantes physiques scalaires sont indédoublables par les procédés de l'analyse immédiate. Toutefois, la cristallisation fractionnée n'est pas toujours un phénomène d'équilibre parfait (on observe fréquemment des sursaturations). Lorsque la solution sursaturée d'un racémique commence à cristalliser, il est possible qu'un seul des inverses optiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stereochimie-stereochimie-organique/#i_30533

SUCRE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 7 241 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Principaux procédés d’obtention du sucre »  : […] Le sucre est obtenu grâce à une succession d’opérations. Les premières d’entre elles, qui permettent l’extraction du jus sucré, sont différentes selon les plantes utilisées (betterave ou canne à sucre pour les deux plus importantes), puis la suite du processus industriel est comparable. Après une récolte effectuée à la main ou, de plus en plus, à l’aide de machines, les cannes à sucre sont découpé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sucre/#i_30533

SYMÉTRIES, physique

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 5 990 mots

Dans le chapitre «  LES SYMÉTRIES BRISÉES »  : […] Lorsqu'un problème physique admet une symétrie décrite mathématiquement par un groupe G, chaque solution n'est pas forcément invariante par G. En fait, c'est plutôt l'ensemble des solutions qui est invariant par G. Un exemple classique est la cristallisation d'un liquide. Lorsque la température décroît, l'isotropie (c'est-à-dire l'équivalence de toutes les directions) de l'ensemble des atomes dis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symetries-physique/#i_30533

THERMOMÈTRES GÉOLOGIQUES ou GÉOTHERMOMÈTRES

  • Écrit par 
  • Marc JAVOY
  •  • 4 525 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La notion de paléotempérature »  : […] Quand on considère une roche, son histoire correspond généralement à une série continue de températures, de laquelle n'importe quelle méthode ne permettra d'extraire qu'une seule donnée, car les thermomètres géologiques ne sont ordinairement pas des thermomètres « enregistreurs ». Le problème est de savoir à quelle partie de l'histoire de la roche appartient cette donnée, et la réponse peut être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermometres-geologiques-geothermometres/#i_30533

TRACHYTES ET SYÉNITES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • Maurice LELUBRE, 
  • Pierre Edouard NATIVEL
  • , Universalis
  •  • 4 708 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Pétrogenèse »  : […] Il est probable qu'il n'existe pas un mode unique de formation pour les syénites, mais on ne peut guère douter, actuellement, de l'existence de magmas syénitiques (ou trachytiques). Pour R. A. Daly (1933), ils pourraient résulter de la désilication de magmas granitiques, par contamination au contact de roches éruptives basiques ou d'anciens sédiments soit argileux (par formation de feldspaths alc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trachytes-et-syenites/#i_30533

ULTRABASIQUES ROCHES

  • Écrit par 
  • Fernand CONQUÉRÉ, 
  • André-Bernard DELMAS, 
  • Jacques KORNPROBST, 
  • Georges PÉDRO
  •  • 4 053 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Constitution du manteau supérieur et genèse des magmas basaltiques »  : […] Une péridotite à quatre phases (olivine, orthopyroxène, clinopyroxène et phase alumineuse) capable de donner naissance, par fusion partielle, à des magmas basaltiques serait le matériau constitutif essentiel du manteau supérieur. Les lherzolites, harzburgites et dunites observées à la surface, en massifs ou en enclaves, ne représenteraient dans la plupart des cas que le résidu réfractaire de l'ana […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-ultrabasiques/#i_30533

VOLCANISME ET VOLCANOLOGIE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • Jean-François LÉNAT, 
  • Haroun TAZIEFF, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 516 mots
  •  • 38 médias

Dans le chapitre « Différenciation »  : […] Les développements de la pétrologie montrent que, pour expliquer la très grande variété de composition des produits du volcanisme (tableau) , les associations régionales de roches éruptives et le fait que ces magmas dérivent probablement de la fusion partielle de matériaux solides préexistants, il faut invoquer des mécanismes selon lesquels les magmas changent progressivement de composition. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/volcanisme-et-volcanologie/#i_30533


Affichage 

Cristallisation et déformation

dessin

Quelques exemples des rapports entre la cristallisation et la déformation : minéral antétectonique déformé, par exemple, le mica plissé (a) ; minéral syntectonique tel le grenat à structure sigmoïde correspondant au « roulement » du minéral en cours de cristallisation (b) ; minéral... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cycle des roches

vidéo

La surface de la Terre est constituée de roches d'origines différentesLes roches rencontrées sur un volcan ou sur une falaise ne se ressemblent généralement pas Elles sont différentes par leur couleur, leur aspect et aussi par la profondeur à laquelle elles ont pris naissanceOn distingue... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Neige : cristaux en étoile

dessin

Les cristaux de neige en étoile peuvent atteindre en une heure quatre millimètres de diamètre La croissance des cristaux en plaquettes est plus lente 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Type brésilien : formation des émeraudes

dessin

Formation des émeraudes de type brésilien Ces minéraux sont dus à l'intrusion de pegmatite et des fluides associés dans des serpentinites Les réactions physico-chimiques qui en résultent font apparaître une zonation minéralogique très contrastée : les émeraudes cristallisent dans les... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Type colombien : formation des émeraudes

dessin

Formation des émeraudes colombiennes Lors d'une première phase de la compression du bassin de la Cordillère orientale, des fluides hydrothermaux circulent dans les plans de décollement et entrent en réaction avec les éléments constitutifs des shales noirs En phase 2 de la compression, la... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cristallisation et déformation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cycle des roches
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Neige : cristaux en étoile
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Type brésilien : formation des émeraudes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Type colombien : formation des émeraudes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin