CRISES ALIMENTAIRES

AGRICULTURE - Histoire des agricultures depuis le XXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 9 954 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La flambée des prix en 2007-2008 »  : […] La crise agricole et alimentaire contemporaine s'est manifestée par un épisode aigu en 2007-2008 : une très forte hausse des prix sur les marchés internationaux de produits vivriers s'est répercutée sur les prix de certaines denrées vivrières dans de nombreuses villes des pays en développement. Les populations urbaines pauvres, qui consacrent la majeure partie de leurs dépenses à l'alimentation, […] Lire la suite

LAND GRABBING ou ACCAPAREMENT DE TERRES AGRICOLES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 4 960 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Envolée des cours et accélération des investissements dans le foncier »  : […] En 2007-2008 s'est produite une brutale envolée des cours des principales denrées agricoles (blé, maïs, soja, riz...), qui s'est ensuivie de plusieurs émeutes de la faim au cours du printemps de 2008. Ses origines sont multiples (transition alimentaire, réduction des stocks de report – c'est-à-dire des stocks qui passent d'une année sur l'autre – des grands pays producteurs, développement de la […] Lire la suite

NIGER

  • Écrit par 
  • Mamoudou GAZIBO, 
  • Sadou GAZIBO, 
  • Emmanuel GRÉGOIRE
  • , Universalis
  •  • 7 487 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un pays avant tout rural »  : […] Activité principale des Nigériens, l'agriculture pluviale, confinée entre les isohyètes 350 et 800 millimètres, est soumise aux aléas climatiques, la production céréalière (mil, sorgho, maïs) fluctuant dans des proportions considérables (2,1 Mt en 2000 ; 3,5 Mt en 2003). La récolte ne couvre pas souvent les besoins du pays (2,7 millions de tonnes), celui-ci enregistrant de fréquents déficits vivr […] Lire la suite

YUNUS MUHAMMAD (1940- )

  • Écrit par 
  • Marie GODQUIN
  •  • 1 055 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La banque des pauvres »  : […] En 1974, trois ans après son retour, le Bangladesh est touché par une terrible famine qui fait 1,5 million de morts. Yunus s'en émeut profondément : « Les gens mouraient de faim dans la rue et moi je continuais à enseigner d'élégantes théories économiques sans aucune prise avec la réalité », dira-t-il. Il décide alors de constituer avec ses étudiants un groupe de « recherche action ». L'objectif […] Lire la suite