CRÂNE HUMAIN

ARTICULATIONS

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 6 078 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Synarthroses »  : […] Les surfaces osseuses en présence ne sont pas revêtues de cartilage ; une mince couche de tissu fibreux ou cartilagineux cimente un interligne articulaire très étroit. La synfibrose , ou suture , unit deux os qui ont subi l'ossification membraneuse. C'est le cas des os de la voûte du crâne, reliés par des ponts membraneux, étroits chez l'adulte, larges […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/articulations/#i_46414

BROCA PAUL (1824-1880)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 677 mots
  •  • 1 média

Créateur de la chirurgie moderne du cerveau et fondateur de l'anthropologie, né à Sainte-Foy-la-Grande (Gironde). Paul Broca étudie la médecine à Paris en 1841, soutient sa thèse de doctorat en 1849. Agrégé en 1853, il est alors chirurgien des hôpitaux et obtient, en 1867, la chaire de pathologie externe à la faculté de médecine de Paris. Il sera vice-président du Conseil général des hôpitaux, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-broca/#i_46414

CRÂNE

  • Écrit par 
  • Yves FRANÇOIS, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 5 238 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le crâne humain »  : […] L 'interprétation du crâne humain doit d'abord se référer à son développement au cours de la vie fœtale et postnatale. Elle doit tenir compte ensuite de la diversité morphologique du squelette céphalique enfin achevé, ce qui conduit à évoquer la relation entre contenant et contenu. À cet égard, on doit rappeler qu'un fort consensus existe chez les paléoanthropologues pour admettre que l'accroissem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crane/#i_46414

CRANIOSYNOSTOSES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 440 mots

La craniosynostose ou craniostose est une déformation du crâne, parfois accompagnée d'autres anomalies, qui résulte de la fusion prématurée des os du crâne. Ce défaut est cinq fois plus fréquent chez le garçon que chez la fille et semble se transmettre sur le mode autosomique récessif. Normalement, les os de la voûte cranienne se développent en réponse à l'augmentation de la pression exercée par l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/craniosynostoses/#i_46414

DÉCOUVERTE D'HOMO FLORESIENSIS

  • Écrit par 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 394 mots

En 2003, une équipe australo-indonésienne, dirigée par M. Morwood, met au jour dans la grotte de Liang Bua sur l'île de Flores, en Indonésie, des ossements appartenant à divers individus hominidés. Ces restes fossiles sont attribués, l'année suivante, à une nouvelle espèce humaine : Homo floresiensis , vieille de quelque 20 000 à 18 000 ans. Le squelette le plus complet, cel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decouverte-d-homo-floresiensis/#i_46414

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement humain

  • Écrit par 
  • Jacques-Michel ROBERT
  •  • 11 129 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La maturation osseuse et la croissance staturo-pondérale »  : […] L'œuf humain invisible à l'œil nu, le nouveau-né humain qui pèse en moyenne 3,2 kg et mesure environ 50 centimètres, l'adulte que nous connaissons et dont le poids et la taille varient sensiblement selon le sexe et l'ethnie d'origine, témoignent, lorsqu'on les compare, de l'inexorable programmation et des effets remarquables de la croissance en taille et en poids (fig. 6). Celle-ci est conditio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-humain/#i_46414

DJEBEL IRHOUD SITE ARCHÉOLOGIQUE DE

  • Écrit par 
  • Bernard VANDERMEERSCH
  •  • 1 628 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Historique de la découverte des fossiles sur le site de Djebel Irhoud »  : […] Le gisement du Djebel Irhoud est une ancienne grotte dont le plafond s’est effondré sur le remplissage archéologique. Le premier fossile humain, un crâne presque complet, a été mis au jour fortuitement en 1960 par des ouvriers de la carrière de barytine. L’année suivante, Émile Ennouchi, professeur à l’université marocaine de Rabat, à qui on avait confié ce fossile, dégagea, lors d’une fouille ra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-archeologique-de-djebel-irhoud/#i_46414

GÖBEKLI TEPE, site archéologique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 2 640 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Un bestiaire de chasseurs »  : […] Les constructions circulaires ou légèrement ovales qui ont déjà été fouillées sont désignées par des lettres . La construction A comprend six piliers déjà dégagés, la construction B neuf, la C dix-huit et, enfin, la D treize. Il est à noter que la faune sauvage consommée, dont des ossements ont été retrouvés sur le site – gazelles, bovidés et onagres –, n’est que très rarement représentée sur les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gobekli-tepe-site-archeologique/#i_46414

HOMINIDÉS

  • Écrit par 
  • Brigitte SENUT
  •  • 9 525 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Hommes de Néandertal et Hommes modernes »  : […] En fait, l'Europe représente la seule région géographique où il est possible de mettre en évidence le remplacement d'une population humaine par une autre. En Europe occidentale, les Homo sapiens primitifs ont évolué, depuis 400 000 ans environ, vers les Hommes de Néandertal dont la répartition est clairement liée à l'extension de la calotte glaciaire. Ces derniers seront re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hominides/#i_46414

HOMO HABILIS

  • Écrit par 
  • José BRAGA
  •  • 1 136 mots

Dans le chapitre « « Homo habilis » : une seule espèce morphologiquement variable ? »  : […] En 1964, dans la gorge d'Olduvai (Tanzanie), sont découverts sept Hominidés à morphologie jugée suffisamment différente de celle des Australopithèques contemporains et sympatriques (ayant vécu au même endroit) pour qu'ils puissent être classés dans le genre Homo . Ils sont néanmoins considérés encore trop primitifs pour appartenir à l'espèce Homo sapiens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homo-habilis/#i_46414

HOMO SAPIENS

  • Écrit par 
  • Bernard VANDERMEERSCH
  •  • 557 mots

L'origine de l'espèce Homo sapiens est généralement située entre 400 000 et 500 000 ans, même si la région où elle est apparue – probablement l’Afrique – et la population qui lui a donné naissance – probablement des Homo erectus   – ne font pas encore l'unanimité parmi les anthropologues. Il est assez difficile de donner une descri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homo-sapiens/#i_46414

INDO-EUROPÉENS (archéologie)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 5 144 mots

Dans le chapitre « Les Indo-Germains »  : […] Les données archéologiques restant embryonnaires, les chercheurs porteront aussi, durant toute la seconde moitié du xix e  siècle, une attention particulière à une nouvelle discipline, l'anthropologie physique, dont le propos est, selon les statuts de la Société d'anthropologie de Paris, « l'étude scientifique des races humaines », principalement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indo-europeens/#i_46414

LA MORT N'EN SAURA RIEN, RELIQUES D'EUROPE ET D'OCÉANIE (exposition)

  • Écrit par 
  • Jérôme COIGNARD
  •  • 1 023 mots

« La mort n'en dira rien/Priez les dévots mornes/Nous dansons sur les tombes/La mort n'en saura rien. » Ce dernier vers, tiré de « Funérailles », un poème du recueil Le Guetteur mélancolique de Guillaume Apollinaire, sert de titre à l'une des expositions des plus singulières. Les expositions thématiques sont encore trop rares en France où l'on préfère revoir « Chardin » plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-mort-n-en-saura-rien-reliques-d-europe-et-d-oceanie/#i_46414

MOUSTIER SITE PRÉHISTORIQUE DU, Dordogne

  • Écrit par 
  • Bruno MAUREILLE
  •  • 1 789 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un squelette presque intact »  : […] Le Moustier 2 est l'un des Néandertaliens parmi les mieux conservés, y compris les adultes. Mais le fait que ce soit un nouveau-né rend moins impressionnant son squelette « mis à plat ». En fonction de son âge au moment du décès – entre la naissance, selon l'estimation de sa stature, et quatre mois selon la calcification des germes de ses dents de lait – un seul autre fossile, le Néandertalien Mez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-prehistorique-du-moustier-dordogne/#i_46414

LINGJING SITE ARCHÉOLOGIQUE DE

  • Écrit par 
  • Isabelle CREVECOEUR
  •  • 1 402 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les restes humains »  : […] Les deux crânes les plus complets, Xuchang 1 et Xuchang 2, ont été retrouvés fragmentés (respectivement en 26 et 16 morceaux) et dispersés dans une zone circonscrite au sein de la couche 11 . L’absence de distorsion postérieure au dépôt a permis une reconstruction manuelle de ces deux individus. Xuchang 1 est représenté par une grande partie de la voûte crânienne et une portion de la base du crâne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-archeologique-de-lingjing/#i_46414

NÉANDERTALIENS ou NÉANDERTHALIENS ou HOMME DE NÉANDERTAL

  • Écrit par 
  • Bernard VANDERMEERSCH
  •  • 4 799 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les caractéristiques néandertaliennes »  : […] Les caractéristiques morphologiques et phylogénétiques des Néandertaliens semblaient assez bien établies, mais de nouvelles découvertes ont poussé certains spécialistes à les remettre en cause à partir des années 1980. Il s'agit, soit de nouveaux fossiles comme ceux mis au jour à Atapuerca en Espagne, soit de la mise en œuvre de nouvelles méthodologies appliquées, par exemple, à l'organisation des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neandertaliens-neanderthaliens/#i_46414

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 238 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Lésions traumatiques crâniennes : formes cliniques »  : […] – Au niveau de l'os crânien, une fracture n'est pas rare. Contrairement à une croyance très répandue, la fracture du crâne ne comporte en elle-même aucune gravité. Cependant, elle implique une surveillance particulière du blessé, car elle peut être à l'origine d'une hémorragie dans l'espace extra-dural. En revanche, lorsque existent un enfoncement osseux et, à plus forte raison, une plaie crânio- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_46414

PHRÉNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 518 mots
  •  • 1 média

Art de reconnaître les instincts, les penchants, les talents et les dispositions morales et intellectuelles des hommes et des animaux par la configuration de leur cerveau et de leur tête  : ce titre d'un ouvrage de Franz Josef Gall (1757-1828) est la meilleure définition de la phrénologie , bien que son inventeur l'appelât « cranioscopie » et que le term […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phrenologie/#i_46414

TÊTE ET COU

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 13 400 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le crâne »  : […] Le crâne est un assemblage d'os lamellaires ordonnés autour d'une vaste cavité centrale. Sa forme est semi-ovoïde, à grosse extrémité postérieure, avec un grand diamètre sagittal et un petit diamètre transversal. Selon le développement relatif de ce dernier, on distingue des crânes ronds, dits brachycéphales, et des crânes allongés, dits dolichocéphales. La boîte crânienne se subdivise en une vo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tete-et-cou/#i_46414

TRAUMATISMES

  • Écrit par 
  • René NOTO
  •  • 6 820 mots

Dans le chapitre « Classification en fonction de la topographie »  : […] En traumatologie, le bilan précise toujours la localisation topographique de la lésion initiale. Classiquement, on distingue : – Les lésions de l'extrémité céphalique  ; le visage et les organes qu'il contient (nez, bouche, oreilles, yeux) avec les os de la face, le revêtement cutané (le cuir chevelu), la boîte crânienne. Toutes les lésions peuvent s'observer : contusion du v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traumatismes/#i_46414


Affichage 

Appareil oto-labyrinthique

dessin

Situation de l'appareil oto-labyrinthique par rapport au plancher du crâne 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Crâne

diaporama

La base du crâne (vue d'en haut) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Crâne et encéphale

dessin

Coupe sagittale du crâne et de l'encéphale 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Exemples de crânes déformés (1)

dessin

Exemples de crânes déformés du cimetière de Saint-Prex (Suisse) D'après R Moosbrugger-Leu, 1971, et d'après Marc-R Sauter 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Exemples de crânes déformés (2)

dessin

Exemples de crânes déformés du cimetière de Saint-Prex (Suisse) D'après R Moosbrugger-Leu, 1971, et d'après Marc-R Sauter 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Massif facial : disposition et structure

diaporama

Disposition et structure du massif facial 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Périmètre crânien de l'enfant

graphique

Évolution du périmètre crânien de l'enfant (in J M Robert, « comprendre notre cerveau », Seuil, Paris, 1982) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Appareil oto-labyrinthique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Crâne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Crâne et encéphale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Exemples de crânes déformés (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Exemples de crânes déformés (2)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Massif facial : disposition et structure
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Périmètre crânien de l'enfant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique