COURS DE PEINTURE PAR PRINCIPES, Roger de PilesFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cet ouvrage est le dernier d'une série de textes sur l'art que Roger de Piles (1635-1709) a fait paraître à partir de 1667, notamment des apologies de la peinture coloriste prenant pour modèles les tableaux de Rubens de la collection du duc de Richelieu. Quant aux informations historiques, à la « distinction des parties » de la peinture et des critères auxquels elles doivent répondre, à la définition des qualités et compétences requises du peintre, Piles est fortement tributaire de ses devanciers italiens (Alberti, Léonard, Vasari) et français (Fréart de Chambray, Félibien) et ne prétend d'ailleurs pas à l'originalité. Sa qualité d'amateur passionné, la place qu'il acquit progressivement au sein de l'Académie royale de peinture et de sculpture et le moment historique où se placent ses écrits, moment marqué par l'essor d'un colorisme sensuel et par les débats sur l'importance relative du dessin et du coloris, lui confèrent un caractère particulier. Sa biographie riche et mouvementée et son réseau de relations littéraires et sociales, sa pratique de portraitiste et sa collection de peintures et de dessins, sa personnalité active, indépendante et ferme dans ses goûts, et les enjeux esthétiques de son dernier ouvrage, à allure de testament, sont analysés par Jacques Thuillier dans une introduction qui insiste sur ces spécificités et ces engagements.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : ancienne élève de l'École normale supérieure de Sèvres, maître de conférences en histoire de l'art des Temps modernes à l'université de Provence

Classification


Autres références

«  COURS DE PEINTURE PAR PRINCIPES, Roger de Piles  » est également traité dans :

ART (Le discours sur l'art) - L'histoire de l'art

  • Écrit par 
  • André CHASTEL
  •  • 4 730 mots

Dans le chapitre « Biographie et norme »  : […] C'est en effet au xvi e siècle que tous ces aspects de la littérature artistique, récits anecdotiques, répertoires d'œuvres, augmentés d'une certaine attention aux données techniques et solidement encadrés dans une vision évolutive et « progressiste », vont converger pour susciter la première histoire de l'art proprement dite : les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-le-discours-sur-l-art-l-histoire-de-l-art/#i_33186

ENSEIGNEMENT DE L'ART

  • Écrit par 
  • Annie VERGER
  •  • 16 047 mots

Dans le chapitre « L'héritage doctrinal »  : […] Ce qui n'était, à la Renaissance, qu'un jeu intellectuel entre les diverses sensibilités artistiques italiennes va devenir un enjeu pour un pouvoir qui tend vers le monopole des modes de représentation et de l'enseignement, vers la centralisation et la mise en place d'un art d'État. La France en sera fortement marquée au xvii e  siècle et en garde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enseignement-de-l-art/#i_33186

PILES ROGER DE (1635-1709)

  • Écrit par 
  • Marc LE CANNU
  •  • 374 mots

Théoricien de l'art du siècle de Louis XIV, Roger de Piles est, avec André Félibien, le polémiste le plus écouté dans le cadre du débat esthétique sur la prééminence du coloris ou du dessin. Grand amateur de peinture, il connaît les meilleurs artistes de son époque. Précepteur de Michel Amelot, il devient son secrétaire particulier et accomplit diverses missions diplomatiques au service de la cour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-de-piles/#i_33186

Voir aussi

Pour citer l’article

Martine VASSELIN, « COURS DE PEINTURE PAR PRINCIPES, Roger de Piles - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cours-de-peinture-par-principes/