COUCHE LIMITE PLANÉTAIRE

TURBULENCE

  • Écrit par 
  • Fabien ANSELMET, 
  • Michel COANTIC, 
  • Gérard TAVERA
  •  • 24 115 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « Les couches limites géophysiques »  : […] Au voisinage des interfaces, les forts gradients de vitesse et les flux de flottabilité généralement instables créent de la turbulence et des couches limites, dites d'Ekman, affectées par la rotation terrestre apparaissent . Les premières dizaines de mètres de la couche limite planétaire (C.L.P.) constituent la couche de surface (C.S.), sujet de la micrométéorologie. Comme dans tout écoulement tu […] Lire la suite

<!-- <script language="javascript" type="text/javascript"> if (isMobile.any() === null) { document.write('<ins class="adsbygoogle" id="adsense_text3" style="display:block" data-ad-format="fluid" data-ad-layout-key="-g8+17+6z-bd+5p" data-ad-client="ca-pub-6024595326767178" data-ad-slot="5515571784"></ins>'); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); } </script> -->

Affichage 

Couche limite planétaire terrestre et marine.

Couche limite planétaire terrestre et marine.

dessin

Au cours de la journée, des structures convectives ascendantes (les thermiques du vol à voile) se développent dans la CLP et viennent éroder progressivement les couches chaudes supérieures qui sont mélangées et réchauffées (c'est l'exemple typique du flux turbulent à contre-gradient),... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Couche limite planétaire terrestre et marine.

Couche limite planétaire terrestre et marine.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin