CORYNEBACTÉRIES

BACTÉRIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Michel DESMAZEAUD, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Daniel MAZIGH
  •  • 18 332 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le pouvoir pathogène des bactéries »  : […] Les bactéries se comportent dans l'organisme de l'hôte infecté comme des éléments étrangers à ses constituants, dotés de propriétés de parasitisme, capables de se développer à ses dépens et produisant des effets pathologiques par leur prolifération ou par l'intermédiaire de substances qu'elles synthétisent. La pathogénicité des bactéries est un paramètre qualitatif concernant la formation de lésio […] Lire la suite

DIPHTÉRIE

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 1 847 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Diagnostic bactériologique »  : […] La découverte, sur les frottis effectués directement à partir d'un prélèvement au niveau de la fausse membrane, de bacilles ayant la morphologie et les propriétés tinctoriales (coloration de Gram négative) de C. diphteriae , n'a qu'une valeur relative. Le diagnostic nécessite absolument l'isolement du germe par culture. Celle-ci peut être obtenue en 16 à 18 heures sur sérum coagulé, en 3 à 4 heur […] Lire la suite

ÉRYTHRASMA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 101 mots

L' érythrasma est une infection superficielle de la peau se traduisant par des plaques squameuses de couleur brun rougeâtre. Elle est attribuée à la bactérie Corynebacterium minutissimum . Les lésions sont généralement localisées sur la face intérieure des cuisses, le scrotum, entre les orteils et dans le creux axillaire. L'érythrasma survient plus volontiers en climat chaud. Le traitement par ant […] Lire la suite

MYCOBACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Carlo COCITO, 
  • Gabriel GACHELIN
  • , Universalis
  •  • 4 318 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La lèpre »  : […] La lèpre est une mycobactériose due à M. leprae . Elle affecte tous les tissus du corps (sauf le système nerveux central), mais les lésions les plus apparentes intéressent la peau et les nerfs. Les malades qui, à certains stades de la lèpre, éliminent des quantités considérables de bacilles par les muqueuses, sont la source principale de contagion. Toutefois, la découverte de bactéries identiques […] Lire la suite