CORRESPONDANCE 1854-1898 (S. Mallarmé)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Stéphane Mallarmé (1842-1898), « poète maudit » selon Verlaine, issu du Parnasse, figure de proue (malgré lui) du mouvement symboliste, traducteur d’Edgar Poe, critique d'art, voua sa vie entière à la quête de la Beauté idéale. Pour lui, la « poësie » en eût été l'expression ou le rêve absolu, quand tout le reste ne serait que mensonge.

Établie, présentée et annotée par Bertrand Marchal, publiée sous la direction de Jean-Yves Tadié, la Correspondance. 1854-1898 (Gallimard, 2019) vient s'inscrire dans la longue entreprise éditoriale commencée en 1959 par Henri Mondor et Jean-Pierre Richard, puis reprise, complétée et augmentée par Lloyd James Austin. Cette nouvelle édition rassemble en un seul volume, et dans l'ordre chronologique, les 3 339 lettres du poète des Loisirs de la poste, évitant ainsi leur dispersion. Le texte des originaux a été respecté à la lettre près, même quand il était fautif. Outre un avant-propos et une note sur le texte, l’ouvrage comprend plusieurs « appendices » : une « chronologie » reprenant les principaux événements biographiques dont se fait l’écho l’épistolier, une « bibliographie succincte », puis des « index » des noms de toutes les personnes et œuvres citées.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur agrégé, docteur en littérature française, écrivain

Classification

Pour citer l’article

Yves LECLAIR, « CORRESPONDANCE 1854-1898 (S. Mallarmé) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/correspondance-1854-1898/