CORÉESDu rapprochement à la défiance

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du réchauffement au refroidissement des relations inter-coréennes

Des tentatives pour faire évoluer en profondeur la situation dans la péninsule ont eu lieu, à l'initiative des démocrates sud-coréens. La dernière en date, lors du sommet d'octobre 2007, se termine sur ce qui est considéré comme un échec cuisant par le président sud-coréen Roh Moo-hyun. Celui-ci souhaitait pouvoir signer officiellement avec le Nord un traité d'armistice, puisque formellement les deux pays sont toujours en guerre depuis le cessez-le-feu de 1953. Démocrate partisan d'une politique de la main tendue avec le Nord, mais alors discrédité dans les médias sud-coréens en pleine campagne présidentielle, sans soutien populaire franc et massif, et même suspecté de manœuvres politiciennes à visées électorales, Roh Moo-hyun avait dû reporter son projet initialement prévu pour le printemps de 2007 en raison de catastrophes naturelles au Nord qui avaient contraint les Nord-Coréens à ajourner les réunions préparatoires. Cependant, lors d'un sommet historique qui s'est tenu du 2 au 4 octobre 2007 à Pyongyang, les deux leaders du Nord et du Sud signaient une déclaration pour la paix et la prospérité et se promettaient d'entamer des pourparlers sur la question du traité d'armistice. Dès le mois de novembre, les Premiers ministres se rencontraient pour la première fois depuis quinze ans. L'élection de Lee Myung-bak, le candidat de la droite conservatrice au Sud, le 19 décembre 2007, a mis fin abruptement à une perspective de paix qui aurait dû en théorie rassembler le plus grand nombre. Mais, concernant la Corée, on n'est pas à un paradoxe près.

Un an plus tard, on est presque au bord de la rupture. Les menaces de fermeture de la Corée du Nord aux investissements du Sud proférées par Pyongyang sont claires : fermeture de la frontière terrestre, fin des visites de touristes sud-coréens au mont Kumgang [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : chercheur indépendant, chargée de cours à Sciences Po Paris, membre associé du Centre de recherches sur la Corée au sein de l'équipe Chine, Corée, Japon de l'E.H.E.S.S.-C.N.R.S.

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Marie-Orange RIVÉ-LASAN, « CORÉES - Du rapprochement à la défiance », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/corees/