CORDAITOPHYTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Autres genres de Cordaitophytes

Il est intéressant de connaître certaines autres espèces groupées dans l'embranchement des Cordaitophytes, et qui comme les Mesoxylon renferment du bois centripète dans la tige à la base des feuilles. D'autre part, on a parfois rapproché des Cordaites une structure encore plus primitive, celle des Poroxylon, où le xylème centripète va de la racine à l'extrémité des feuilles. L'évolution se traduit donc par la série évolutive suivante :

Poroxylon Mesoxylon Cordaites.

Il ne faut pas considérer cette suite de genres comme une série linéaire, mais comme une succession de rameaux évolutifs de plus en plus évolués, contenant des termes intermédiaires qui illustrent de façon progressive l'installation de l'accélération basifuge de l'appareil conducteur et l'élimination, également progressive, du xylème centripète de la tige, tissu essentiellement primitif que les anciens auteurs qualifiaient de cryptogamique.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : membre de l'Académie des sciences, professeur émérite à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification

Autres références

«  CORDAITOPHYTES  » est également traité dans :

PRÉPHANÉROGAMES

  • Écrit par 
  • Fabienne PETIT
  •  • 346 mots

Dans la classification botanique, les préphanérogames constituent un ensemble ayant la valeur d'un embranchement. Ces végétaux ont été longtemps considérés comme des gymnospermes, c'est-à-dire comme des plantes à graines, à cause de l'ovule, très grand, parfois énorme (de 10 à 12 cm), simulant une graine, avec laquelle il a pu être confondu. Plusieurs botanistes soulignent la séparation physiolog […] Lire la suite

Pour citer l’article

Édouard BOUREAU, « CORDAITOPHYTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cordaitophytes/