CORAN (AL-QURĀN)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les recherches contemporaines

L'évolution des études coraniques en Occident depuis le milieu du xxe siècle s'est opérée sous l'effet des progrès considérables de l'exégèse biblique (critique des formes et critiques de la rédaction) et des théories littéraires. L'influence des sciences humaines, particulièrement de l'anthropologie et de l'histoire des religions, commence à s'y faire sentir : rôle du symbolique et de l'imaginaire, passage de l'oral à l'écrit, fonction du mythe, etc.

On peut distinguer deux grandes orientations nouvelles dans ces recherches. La première porte sur l'histoire du texte coranique, sa composition, sa « collecte » et sa rédaction. La seconde concerne la relecture du Coran avec les instruments qu'offrent les diverses sciences humaines ; elle s'attache aussi à l'étude critique des grands commentaires classiques, qui constituent autant de témoins de la façon dont le texte coranique a agi dans la constitution de l'imaginaire islamique aux diverses étapes de son histoire, c'est-à-dire de la façon dont l'islam s'est vu, s'est donné à voir et s'est « rêvé ».

L'établissement du corpus coranique

Le premier courant de recherches conduit à remettre en question la façon dont on se représentait, à la suite des sources musulmanes, même critiquées, le processus compliqué qui aurait abouti à l'établissement du corpus canonique du Coran sous le calife ‘Uṯman (mort en 35 de l'hégire/656 de l'ère chrétienne). Cependant, les voies qui conduisent à ces remises en question et les conclusions auxquelles elles aboutissent sont bien souvent divergentes et le débat est loin d'être clos.

Ainsi, pour les uns, la version actuelle du Coran, reconnue comme vulgate par la communauté musulmane, remonterait, non pas à l'un des premiers califes (Abū Bakr, ‘Umar et ‘Uṯmān), mais à Muḥammad lui-même. Pour John Burton, par exemple, les traditions ayant trait au caractère incomplet du texte coranique proviendraient de réflexions ultérieures de juristes sur l'abrogation (nasẖ), c[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 20 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I, directeur d'études à l'École pratique des hautes études
  • : agrégé d'arabe, docteur ès lettres, professeur à l'université de Provence

Classification


Autres références

«  CORAN (AL-QURAN)  » est également traité dans :

ADOPTION

  • Écrit par 
  • Pierre MURAT
  •  • 8 874 mots

Dans le chapitre « L'adoption aujourd'hui »  : […] à l'exception de la Tunisie, de la Turquie et de l'Indonésie. Le verset 4 de la Sourate 33 du Coran énonce en effet « Dieu n'a pas mis deux cœurs à l'homme ; il n'a pas accordé à vos épouses le droit de vos mères, ni à vos fils adoptifs ceux de vos enfants » et le verset suivant poursuit « Appelez vos fils adoptifs du nom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adoption/#i_6344

‘AMR

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 228 mots

Mot arabe qui, venant du verbe amara (« commander », « ordonner »), désigne l'impératif en grammaire et le commandement divin dans le Coran et la théologie. Le ‘amr est donc en relation avec la volonté de Dieu, tantôt avec la volonté législatrice (irāda), tantôt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amr/#i_6344

ARABE (MONDE) - Langue

  • Écrit par 
  • David COHEN
  •  • 9 438 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La langue du Coran »  : […] En effet, dans le texte reçu, celui de la Vulgate établie sous le calife Othman, le Coran est articulé dans une langue très proche (si même elle n'est pas identique) de celle des documents en « arabe ancien » et de la poésie. Or le Coran n'est que la parole divine recueillie textuellement par le Prophète. Celui-ci était un homme de l'Ouest, un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabe-monde-langue/#i_6344

ARABE (MONDE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Hachem FODA, 
  • André MIQUEL, 
  • Charles PELLAT, 
  • Hammadi SAMMOUD, 
  • Élisabeth VAUTHIER
  •  • 29 292 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le deuxième discours théorique : la « balāġa » »  : […] Dans cette histoire, le texte coranique joue un rôle majeur : on peut dire que la balāġa se rapporte au discours coranique comme à sa fin (à la fois au sens de telos et à celui de mort). En effet, il n'y a de balāġa (au sens d'art aspirant à la maîtrise des procédés discursifs) qu'à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabe-monde-litterature/#i_6344

ASH‘ARĪ ABŪ L-ḤASAN ‘ALĪ BEN ISMĀ‘ĪL AL- (874 env.-935)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 555 mots

Fondateur de l'école de théologie musulmane à laquelle se sont ralliés la majorité des sunnites. Né à Baṣra, mort à Baghdād, al-Ash‘arī, d'abord disciple d'al-Djubbā'ī, quitte le mu‘tazilisme vers 912, à la suite de trois visions qu'il aurait eues du Prophète. Il aurait compris qu'il lui était ordonné d'allier la tradition et la théologie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/al-ash-ari-abu-l-hasan-ali-ben-isma-il/#i_6344

BĀṬIN & BĀṬINIYYA

  • Écrit par 
  • Joseph CUOQ
  •  • 359 mots

Le mot arabe bāṭin signifie « caché », « ésotérique », par opposition à ẓāhir qui est traduit par « explicite », « obvie », « littéral ». La distinction entre bāṭin et ẓāhir intervient dans l'interprétation du Coran, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/batin-et-batiniyya/#i_6344

BLACHÈRE RÉGIS (1900-1973)

  • Écrit par 
  • André MIQUEL
  •  • 578 mots

français-anglais (R. Blachère, M. Chouémi, C. Denizeau, Paris, à partir de 1967) et l'auteur d'une étude approfondie du Coran, qu'accompagne une traduction « critique » (Le Coran, 3 vol., Paris, 1942-1950) : c'est qu'en effet ce philologue de tempérament qu'était Blachère avait voulu mettre un accent tout particulièrement sur l'œuvre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regis-blachere/#i_6344

CHIISME ou SHĪ‘ISME

  • Écrit par 
  • Henry CORBIN, 
  • Yann RICHARD
  •  • 9 425 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le phénomène religieux shī‘ite en son essence »  : […] » (ahl al-Kitāb), c'est-à-dire rassemblée autour du « phénomène du Livre saint » révélé par un prophète. Il procède du fait que la première et la plus urgente question devant laquelle le « Livre saint révélé » mette la communauté du Livre est celle-ci : quel en est le sens vrai ? Ce sens vrai est-il ce qu'énonce l'apparence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chiisme-shi-isme/#i_6344

DAOUD KAMEL (1970-    )

  • Écrit par 
  • Denise BRAHIMI
  •  • 1 007 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La liberté par les livres »  : […] On tend à rapporter toute œuvre en provenance du monde arabo-musulman à un débat sur l’islam. Zabor ou les psaumes a été souvent présenté comme la dénonciation d’une culture inféodée à un livre unique, le Livre par excellence, c’est-à- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kamel-daoud/#i_6344

DAVID (env. -1000)

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 1 826 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « David dans la tradition islamique »  : […] Maintes surates du Coran traitent de David, transcrivant certaines traditions non recueillies par les sources écrites juives (ainsi l'invention par David de la cotte de mailles, les entretiens de David avec les anges, la division de la semaine en jours de prière, de jugement, de prédication, d'affaires, de jeûne...). Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david/#i_6344

DHIKR

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 389 mots

Transcrit également zikr, le dhikr désigne en arabe la remémoration, puis la mention arabe du souvenir, spécialement la prière rituelle ou litanie que récitent les mystiques musulmans (soufis) dans le dessein de rendre gloire à Dieu et d'atteindre la perfection spirituelle ; le mot désigne enfin la technique de cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dhikr/#i_6344

DJIHAD ou JIHAD

  • Écrit par 
  • Pierre-Jean LUIZARD
  •  • 1 323 mots

Dans le Coran, la prescription du djihad est nettement exprimée. Dans la sourate II (La Génisse), verset 186, il est dit : « Combattez dans le Chemin d'Allah ceux qui vous combattent, [mais] ne soyez pas transgresseurs ! Allah n'aime pas les transgresseurs. » Le verset 187 : « Tuez-les partout où vous les atteindrez ! […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/djihad-jihad/#i_6344

FĀTIḤA

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 279 mots

Nom donné à une brève sourate de sept versets qui est mise en tête du Coran. On l'appelle aussi « Mère du Livre » (Umm al-Kitāb). C'est une suite d'invocations à Dieu à travers les plus importants de ses noms et relativement aux diverses formes de secours que l'homme peut lui demander d'accorder. Aussi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fatiha/#i_6344

ḤADĪTH

  • Écrit par 
  • Khalifa SOUA
  •  • 1 474 mots

Mot arabe qui signifie récit, propos ou communication, ḥadīth est utilisé pour désigner plus particulièrement les propos tenus par le prophète Mahomet. Au début, il avait son sens le plus étroit, se limitant aux communications orales faites par le Prophète. Ensuite, on l'employa pour désigner toute […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hadith/#i_6344

ISLAM (La religion musulmane) - Les fondements

  • Écrit par 
  • Jacques JOMIER
  •  • 12 615 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'absolu du sacré »  : […] Le Coran, parole de Dieu, ainsi que l'arabe, langue de la révélation, participent du caractère sacré de Dieu, ce qui motive jusqu'à présent, d'une part, le refus d'appliquer au Coran les méthodes de critique historique moderne et, d'autre part, une défiance vis-à-vis de tout ce qui porterait atteinte à la langue arabe (comme la turquisation de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-fondements/#i_6344

ISLAM (La religion musulmane) - Pratiques et rituels

  • Écrit par 
  • Toufic FAHD
  •  • 8 534 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La profession de foi »  : […] Le Coran est sa parole. Celle-ci est incréée, impérissable, inépuisable. Il a créé l'homme, dont il est plus proche que sa veine jugulaire (Coran, l, 15), et en a préétabli la destinée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-pratiques-et-rituels/#i_6344

ISLAM (La religion musulmane) - Les sciences religieuses traditionnelles

  • Écrit par 
  • Chafik CHEHATA, 
  • Roger DELADRIÈRE, 
  • Daniel GIMARET, 
  • Guy MONNOT, 
  • Gérard TROUPEAU
  •  • 12 202 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aperçu historique »  : […] L'ensemble du message de Mahomet constitue le livre sacré de l'islam appelé Coran (Qur'ān). Mais le Coran ne contient qu'un nombre dérisoire de textes ayant un caractère proprement juridique. En l'an 660, la dynastie des Omeyyades créa un royaume arabe ayant pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-les-sciences-religieuses-traditionnelles/#i_6344

ISLAM (Histoire) - L'émergence des radicalismes

  • Écrit par 
  • Olivier ROY
  •  • 2 596 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Délimitations »  : […] fut aussi un chef de guerre. Mais tenter de définir le radicalisme islamique à partir du Coran ne va pas très loin, pour deux raisons. Tout d'abord le Coran lui-même, tout comme la tradition du Prophète, insiste sur le contexte propre à chaque décision de recourir à la violence, et n'a jamais fait du djihad un des piliers de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-l-emergence-des-radicalismes/#i_6344

ISLAM (La civilisation islamique) - Islam et politique

  • Écrit par 
  • Louis GARDET, 
  • Olivier ROY
  •  • 11 479 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Vocation à l'unité »  : […] et dévotionnel des valeurs de foi. Cependant, par le recours commun au texte du Coran, par un unique enracinement en des notions et des faits proprement islamiques, sunnites et shī‘ites retrouvent, par-delà toutes les oppositions, la trame d'une subtile mais réelle consonance. Et c'est à la langue arabe que le persan emprunte la plupart de ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-islam-et-politique/#i_6344

ISLAM (La civilisation islamique) - L'art et l'architecture

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 16 022 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'art des Il-Khanides et des Timourides (1258-fin du XVe s.) »  : […] mais des ateliers furent créés dans d'autres villes, notamment à Tabriz. Les grands corans sont écrits en un naskhī puissant aux lettres bordées de traits d'or se détachant sur un fond de nuages ou de rinceaux ; les frontispices, divisés en panneaux, reçoivent des entrelacs étoilés et des arabesques qui se mêlent aux lettres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-l-art-et-l-architecture/#i_6344

ISLAM (La civilisation islamique) - La philosophie

  • Écrit par 
  • Christian JAMBET, 
  • Jean JOLIVET
  •  • 9 001 mots

Dans le chapitre « D'Ibn Sīnā à Ibn Rušd »  : […] essentielles du kalām en montrant à chaque fois que le texte du Coran suffit à les régler d'une façon accessible au peuple sans contredire pour le fond aux doctrines philosophiques authentiques. Il est clair que cette conception peut s'interpréter de deux manières, selon qu'on y remarque surtout la vérité de la religion ou la supériorité de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-la-philosophie/#i_6344

MAHOMET ou MUḤAMMAD (571?-632)

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  •  • 4 075 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La secte mekkoise »  : […] un secrétaire. C'est leur notation écrite, plus tard mise en ordre, qui devait former le Coran (en arabe qur'ān, « récitation »). On a pu reconstituer plus ou moins la chronologie des révélations (sans aucun rapport avec l'ordre canonique du livre tel qu'on l'édita plus tard). Au début, en un langage saccadé, sonore, ardent, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mahomet-muhammad/#i_6344

MASSIGNON LOUIS (1883-1962)

  • Écrit par 
  • Youakim MOUBARAC
  •  • 3 426 mots

Dans le chapitre « La source sémitique »  : […] Dans le cadre de l'exégèse biblique, la vision arabe de Massignon posait également le problème du caractère religieux du Coran et, en conséquence, du rôle spécifique de Mahomet. Retirant le livre sacré de l'islam, selon sa propre revendication, au catalogue des œuvres « littéraires », il le faisait émerger comme une fleur sauvage dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-massignon/#i_6344

MOSQUÉE

  • Écrit par 
  • Marianne BARRUCAND
  •  • 3 683 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La genèse de la mosquée »  : […] Le Coran emploie également le terme de masdjid pour des sanctuaires préislamiques, et, pour Mahomet, le masdjid principal reste celui – préislamique – de La Mecque. Le musulman, en principe, n'a pas besoin de sanctuaire pour accomplir les rites de sa religion. Selon un hadith ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mosquee/#i_6344

MUSULMAN DROIT

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 4 410 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les écoles juridiques musulmanes »  : […] du christianisme. Il promeut une approche littérale du texte coranique, qu'il prend au pied de la lettre, en refuse toute interprétation allégorique, et ne se préoccupe pas des nombreuses contradictions qu'il contient : seule l'ignorance et la faiblesse de l'esprit humain les perçoivent comme des contradictions et leur interprétation est laissée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-musulman/#i_6344

OSMAN MUHAMMAD FATHI (1928-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 286 mots

Essayiste égyptien, spécialiste de l'islam et de l'histoire du Proche-Orient, Fathi Osman prônait une interprétation libérale du Coran et tentait de favoriser la compréhension et le dialogue interreligieux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muhammad-fathi-osman/#i_6344

OULÉMAS, OULAMAS ou ULÉMAS

  • Écrit par 
  • Yvon LINANT DE BELLEFONDS, 
  • Guy MONNOT
  •  • 2 655 mots

‘ulamā', pluriel de ‘ālim, « savant ». Déjà présent dans le Coran en un sens général, ce terme a progressivement reçu dans l'islam une acception technique. Très tôt sans doute, il désigne l'homme qui a acquis le « savoir » fondamental dans la communauté, c'est-à-dire la connaissance matérielle du Coran et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oulemas-oulamas-ulemas/#i_6344

RAMAḌĀN

  • Écrit par 
  • Louis GARDET
  •  • 900 mots

Le neuvième mois lunaire du calendrier hégirien est ramaḍān. Mois sacré par excellence. « Le Coran a été révélé [m. à m. « est descendu »] durant le mois de ramaḍān » dit le Livre (Coran, ii, 185). Chaque jour du mois, depuis la venue de la nouvelle lune, doit être marqué par un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ramadan/#i_6344

RÉVÉLATION

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 3 762 mots

Dans le chapitre « La tradition islamique »  : […] sur un peuple ; dans le christianisme sur la personne du Christ ; dans l'islam sur un livre, le Coran. L'islam ne distingue pas, comme font le judaïsme et le christianisme, entre révélation et inspiration. Le texte inspiré s'identifie avec la révélation (waḥī). Il est tenu pour avoir été dicté mot à mot à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revelation/#i_6344

RUSHDIE SALMAN (1947-    )

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX
  •  • 2 124 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le roman face au religieux »  : […] différentes, ce livre aborde la question de la foi et du doute. En soumettant le Coran à une exégèse romanesque, Rushdie rappelle les contingences qui président à la transmission de toute parole religieuse révélée. Le livre saint n'en est pas moins un texte soumis comme les autres aux lois de l'énonciation. Le roman retrace […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salman-rushdie/#i_6344

SALAFISME

  • Écrit par 
  • Cyrille AILLET
  •  • 4 368 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La « quête de l’islam primitif » »  : […] L’imitation du Prophète constitue l’un des piliers de l’éthique fondamentaliste. Certes, le Coran est jugé premier par les théoriciens, mais il ne peut constituer la principale source d’inspiration pour définir une éthique religieuse. En effet, le texte sacré ne livre que peu de renseignements précis sur Muḥammad (Mahomet), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salafisme/#i_6344

SEPT DORMANTS D'ÉPHÈSE

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 330 mots

D'après une tradition apocryphe (reprenant le thème, fréquent dans la littérature, du héros qui, après un long sommeil, se réveille dans une société transformée), l'empereur Dèce (250-251), passant à Éphèse, ordonna d'emmurer, dans la grotte où ils s'étaient cachés, sept jeunes chrétiens qui, tels les Maccabées, refusaient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sept-dormants-d-ephese/#i_6344

SUNNISME

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 3 618 mots

Dans le chapitre « Caractéristiques »  : […] : chiites, khârijites, qadarîya, jahmîya et mu‘tazila [...]. Positivement, le sunnisme, c'est, après l'acceptation du Coran, parole de Dieu, l'imitation du Prophète et l'acceptation de sa Sunna, de la voie qu'il a tracée [...]. À l'acceptation du Coran et de la Sunna, le sunnisme ajoute celle de l'ijmā‘, du consensus communautaire, dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sunnisme/#i_6344

TAFSĪR

  • Écrit par 
  • Khalifa SOUA
  •  • 1 566 mots

Mot arabe qui signifie explication, commentaire (du verbe fassara, « expliquer ») et qui a pour synonyme sharḥ, tafsīr désigne une forme de commentaires d'ouvrages très divers en matière de science et de philosophie. Mais la terminologie arabo-musulmane semble avoir distingué le sens de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tafsir/#i_6344

TRÉSORS FATIMIDES DU CAIRE (exposition)

  • Écrit par 
  • Yves PORTER
  •  • 1 276 mots

āb (niche indiquant la direction de La Mecque) de bois incrusté et sculpté, daté de 1145-1146, pages de corans, dont un folio du superbe Coran bleu (Tunisie, début du xe siècle, malheureusement dispersé de nos jours entre différents musées), ou amulettes estampées, d'autre part des objets chrétiens ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tresors-fatimides-du-caire/#i_6344

Voir aussi

Pour citer l’article

Régis BLACHÈRE, Claude GILLIOT, « CORAN (AL-QURĀN) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/coran/