COORDINENCE ou NOMBRE DE COORDINATION

ACIDES & BASES

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER, 
  • Pierre SOUCHAY
  •  • 12 609 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Réactions d'addition »  : […] Si l'acide peut accroître sa coordinence sans qu'il y ait d'impossibilité théorique, la réaction du donneur sur l'accepteur sera une simple réaction d'addition. C'est le cas non seulement de : H 3 N : + H +  → H 3 N : H + envisagée ci-dessus, mais aussi de H 3 N : + BF 3  → H 3 N : BF 3 où le bore B passe de la coordinence trois à quatre (octet) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-et-bases/#i_12458

COMPLEXES, chimie

  • Écrit par 
  • René-Antoine PARIS, 
  • Jean-Pierre SCHARFF
  •  • 4 353 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Définitions »  : […] Dès 1798, Tassaert observa que les solutions ammoniacales de chlorure de cobalt bivalent laissent déposer, au bout de quelques heures, des cristaux orangés CoCl 3 , 6NH 3 renfermant six molécules d'ammoniac pour une molécule de chlorure de cobalt trivalent ; l'ammoniac est si fortement lié qu'il est possible de chauffer ce composé à 180  0 C sans en perdre. Ce complexe se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/complexes-chimie/#i_12458

COORDINATION (chimie) - Chimie de coordination

  • Écrit par 
  • René POILBLANC
  •  • 4 033 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « États d'oxydation, coordinences et ligands non usuels »  : […] La chimie de coordination a puisé une part importante de sa dynamique dans la recherche des moyens propres à stabiliser des états d'oxydation particuliers et des états de coordinences non usuelles. Une partie de ce qui précède illustre les très nombreuses possibilités de stabilisation d'états d'oxydation faibles. En ce qui concerne les états d'oxydation élevés des métaux, on sait qu'ils sont souv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coordination-chimie-chimie-de-coordination/#i_12458

COORDINATION (chimie) - Composés de coordination

  • Écrit par 
  • Jean AMIEL, 
  • Jean-Pierre SCHARFF
  •  • 5 019 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La coordinence »  : […] La plupart des complexes métalliques comprennent un atome métallique constituant l'atome central et des ions, des atomes ou des molécules coordinés. L'atome métallique central est généralement à l'état de cation avec un degré d'oxydation positif bien que l'on connaisse des complexes où le degré d'oxydation formel du métal est nul, comme dans Ni(CO) 4 , voire négatif comme pour [Fe(CO) 4 ] […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coordination-chimie-composes-de-coordination/#i_12458

IONIQUES STRUCTURES

  • Écrit par 
  • Michel POUCHARD
  •  • 2 137 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Coordinence dans les cristaux ioniques »  : […] D'une manière générale et pour des structures simples, le réseau d'un composé ionique est déterminé par la coordinence des ions – c'est-à-dire par le nombre d'ions de signe opposé immédiatement à leur contact – et, plus spécialement, par la coordinence de l'ion le plus petit, le cation. L'énergie d'interaction coulombienne augmente avec la coordinence, mais celle-ci ne peut dépasser une limite im […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structures-ioniques/#i_12458

MINÉRALOGIE

  • Écrit par 
  • Claude GUILLEMIN
  •  • 12 132 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Nombre de coordination »  : […] On appelle nombre de coordination ou, plus simplement, coordinence d'un atome, le nombre total d'atomes, de radicaux ou de molécules unis à cet atome central (cf. composés de coordination ). Dans un cristal ionique, les ions de petite taille, cations en général, s'entourent du nombre maximum de gros ions, anions en général, et ce nombre est fonction des tailles relatives […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mineralogie/#i_12458

RÉACTION, chimie

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 2 724 mots

Dans le chapitre « Processus associatifs ou dissociatifs »  : […] La science a vocation à simplifier, afin d'isoler les différents facteurs qui jouent un rôle dans un phénomène. Ainsi, les chimistes vont observer une réaction comme Cl +CH 3 Cl→ ClCH 3 +Cl , où apparemment il ne se passe rien puisque l'état final semble identique à l'état initial. Pour y parvenir néanmoins, l'astuce consiste dans le marquage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reaction-chimie/#i_12458

STÉRÉOCHIMIE - Stéréochimie inorganique

  • Écrit par 
  • Jacques-Émile GUERCHAIS
  •  • 4 038 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Principales coordinences »  : […] La théorie ionique simplifiée permet d'expliquer la formation de polyèdres de coordination. En supposant que les atomes soient des sphères non déformables, et que les ions de signes opposés soient en contact, on peut penser d'abord que la coordinence est déterminée par de simples considérations géométriques, cela malgré la charge et la nature des ions en présence. C'est ainsi que, dans le chlorur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stereochimie-stereochimie-inorganique/#i_12458

VALENCE, chimie

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 2 223 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Valence et coordinence »  : […] Alors que la thèse de la polyatomicité était universellement reconnue, après la mort de Kekulé, et figurait comme argument fondamental dans les systèmes chimiques de la fin du xix e  siècle, les conceptions d' Alfred Werner allaient bouleverser l'ordre des constats précédemment élaborés. Dans ses Neuere Anschauungen de 1905, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valence-chimie/#i_12458

VITREUX ÉTAT

  • Écrit par 
  • Jean FLAHAUT
  •  • 5 093 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Structure des verres »  : […] Nous présenterons, pour commencer, un ensemble de données définissant les structures des verres d'oxydes. Puis nous étendrons ces conclusions à des verres non traditionnels dans lesquels l'oxygène est remplacé par un autre non-métal tel que S, Se, Te ou F. Les verres d'oxydes sont constitués d'un réseau tridimensionnel formé par les atomes d'oxygène et les atomes d'un semi-métal A, tels que Si, G […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etat-vitreux/#i_12458