CONVEXITÉEnsembles convexes

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Propriétés générales

Définitions

Soit x et y, deux points distincts d'un espace vectoriel réel E (cf. algèbre linéaire). Par analogie avec le cas de l'espace usuel R3 (représentation paramétrique de la droite définie par deux points), on appelle droite joignant x et y l'ensemble des points de E de la forme :

où λ est un nombre réel quelconque. Les points tels que λ ≥ 0 constituent la demi-droite xy d'origine x ; les points tels que 0 ≤ λ ≤ 1 constituent le segment [x, y] d'extrémités x et y.

Par définition, on appelle sous-variété linéaire de E tout sous-ensemble de E qui contient toute droite joignant deux quelconques de ses points ; par exemple, dans l'espace usuel R3, les sous-variétés linéaires sont : l'ensemble vide, les ensembles réduits à un point, les droites, les plans et l'espace R3 tout entier. Toute sous-variété linéaire V de E est la translatée d'un sous-espace vectoriel de E, c'est-à-dire l'ensemble des points de la forme x, où a est un élément fixé de V et où x parcourt un sous-espace vectoriel F de E ; si F est de dimension finie p, on dit que V est de dimension p.

Par analogie avec le cas des plans dans R3, on appelle hyperplan de E toute sous-variété linéaire qui n'est contenue strictement dans aucune autre variété linéaire que E lui-même ; par exemple, les hyperplans de Rn sont les variétés linéaires de dimension n − 1. Le complémentaire (ensembliste) d'un hyperplan H est la réunion (ensembliste) de deux ensembles convexes disjoints appelés les demi-espaces ouverts limités par H ; leurs réunions avec H s'appellent les demi-espaces fermés limités par H. On dit que deux ensembles X et Y sont séparés par H si l'un est contenu dans un de ces deux demi-espaces fermés et l'autre dans l'autre demi-espace ; on dit que H est un hyperplan d'appui de X au point x si x appartient à X et si X et x sont séparés par H. La figure donne un exemple d'un hyperplan H d'appui de X en x, séparant X et Y (ici E = R2, et H est une droite).

Hyperplan

Dessin : Hyperplan

Dessin

 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Ensembles convexes

Un sous-ensemble C de E est dit convexe si pour tout couple x, y de points distincts de C, le segment [x, y] est en [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Hyperplan

Hyperplan
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Ensembles convexe et non convexe

Ensembles convexe et non convexe
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Enveloppe convexe

Enveloppe convexe
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Empilements

Empilements
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  CONVEXITÉ  » est également traité dans :

CONVEXITÉ - Fonctions convexes

  • Écrit par 
  • Robert ROLLAND
  •  • 2 837 mots
  •  • 6 médias

L'étude des fonctions convexes a permis de fournir un cadre dans lequel peut se résoudre toute une classe de problèmes d'analyse fonctionnelle non linéaire ; les problèmes ainsi abordés sont des questions d'optimisation provenant de divers domaines : la mécanique, l'économie, les équations aux dérivées partielles, l'analyse numérique. Compte tenu d […] Lire la suite

HILBERT ESPACE DE

  • Écrit par 
  • Lucien CHAMBADAL, 
  • Jean-Louis OVAERT
  •  • 3 425 mots

Dans le chapitre « Espaces hilbertiens »  : […] Dans la théorie précédente, le théorème de projection orthogonale (théorème 4) a joué un rôle fondamental. Il ne s'étend malheureusement pas au cas d'un sous-espace vectoriel fermé quelconque F d'un espace hermitien. Ainsi, dans l'espace hermitien C [− 1, 1]), l' hyperplan fermé noyau de la forme linéaire continue : n'admet pas de supplémentaire orthogonal. Néanmoins, si F est complet, le théorème […] Lire la suite

MINKOWSKI HERMANN (1864-1909)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc VERLEY
  •  • 282 mots

Mathématicien allemand né en Russie, à Alexoten, et mort à Göttingen. Hermann Minkowski habita Königsberg dès sa plus tendre enfance, et il fit ses études universitaires à Königsberg et à Berlin. De 1887 à 1902, il enseigna successivement à l'université de Bonn et à l'université de Königsberg, puis à l'École polytechnique de Zurich, où il eut comme élève A. Einstein. En 1902, il devint titulaire à […] Lire la suite

OPTIMISATION & CONTRÔLE

  • Écrit par 
  • Ivar EKELAND
  •  • 5 243 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Calcul des variations »  : […] Les problèmes de calcul des variations consistent à trouver une courbe, une hypersurface, ou un autre objet géométrique, minimisant un certain critère, généralement exprimé par une intégrale. Il se situe à l'intersection des deux domaines précédents, et la plupart des méthodes classiques du calcul des variations se retrouvent maintenant dans celles que nous avons décrites. Ainsi, pour un problème […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Victor KLEE, « CONVEXITÉ - Ensembles convexes », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/convexite-ensembles-convexes/