CONTUSION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lésion consécutive à un traumatisme fermé des parties molles. Elle entraîne, suivant la sévérité du traumatisme, une réaction inflammatoire transitoire, une infiltration sanguine (ecchymose ou hématome), voire une nécrose localisée. Une contusion peut avoir des conséquences graves et même fatales si elle atteint un parenchyme noble : foie, rein, poumon, pancréas, cerveau. Une contusion musculaire étendue, par écrasement d'un membre, peut entraîner des manifestations systémiques, notamment rénales (syndrome de Bywaters, ou crush-injury), par la libération de substances nocives provenant de la lyse musculaire.

—  François BOURNÉRIAS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CONTUSION  » est également traité dans :

ABDOMEN

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 6 342 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La pathologie traumatique »  : […] L'abdomen, insuffisamment protégé par sa paroi musculaire, est exposé à différentes agressions, qui provoquent soit des contusions, soit des plaies. a) Les contusions de l'abdomen atteignent de préférence les organes parenchymateux, et, par ordre de fréquence décroissante, la rate, le foie, les reins, le pancréas. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abdomen/#i_8032

ARNICA

  • Écrit par 
  • Pierre LIEUTAGHI
  •  • 514 mots
  •  • 1 média

Ce n'est qu'au xii e siècle que l'arnica ( Arnica montana L.) apparaît dans la matière médicale, en Allemagne. C'est surtout dans cette contrée et en Europe centrale qu'on l'emploie jusqu'au xviii e siècle, époque où des médecins célèbres comme J. F. Cartheuser et A. de H […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnica/#i_8032

TRAUMATISMES

  • Écrit par 
  • René NOTO
  •  • 6 820 mots

Dans le chapitre « Classification en fonction de leur nature »  : […] Les contusions . Il s'agit de lésions fermées résultant de chocs directs : projection d'un objet animé d'une grande vitesse ou projection d'un sujet sur un corps fixe. En fait, la gravité d'une contusion dépendra à la fois du choc initial et surtout de la région contuse et des tissus contus. C'est ainsi qu'on peut parler de contusions des parties molles (peau, aponévroses, m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traumatismes/#i_8032

Pour citer l’article

François BOURNÉRIAS, « CONTUSION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/contusion/