CONTREBASSE, en bref

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Histoire

La contrebasse apparaît à la fin du xvie siècle en Italie. Aux xviie et xviiie siècles, on trouve différents modèles de contrebasses, à quatre, cinq ou six cordes, disposées par quintes, par quartes ou par tierces. Leur registre est étendu mais le son en est peu puissant et assez sombre.

La contrebasse à cinq cordes se répand rapidement en Italie, en Allemagne et en Autriche, mais son apparition en France est assez tardive. Elle y est d'abord réservée à l'église, où elle renforce le registre grave de l'orgue. C'est dans les années 1660 que sa présence est attestée dans plusieurs ensembles « symphoniques » ; en 1663, Pierre Chabanceau de La Barre est le premier contrebassiste à entrer dans les « Vingt-Quatre Violons du roi ». Il faut attendre la seconde moitié du xviiie siècle pour voir apparaître les premiers virtuoses de l'instrument.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Contrebasse

Contrebasse
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Archets

Archets
Crédits : Éditions J.M. Fuzeau (Courlay, France)

dessin

Contrebasse : exemple sonore (1)

Contrebasse : exemple sonore (1)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Contrebasse : exemple sonore (5)

Contrebasse : exemple sonore (5)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

musique

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « CONTREBASSE, en bref », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 août 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/contrebasse-en-bref/