CONTRE-RÉVOLUTION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'émigration

C'est dans l'émigration, en effet, que la contre-révolution, après son échec parlementaire, a cru trouver sa principale forme d'action. Le mouvement a commencé en juillet 1789, le comte d'Artois et les Condé donnant le signal. Nombreux ont été alors les nobles qui ont quitté la France, surtout après les violences qui ont précédé ou accompagné la Grande Peur.

« Émigration de sûreté », a-t-on dit des premiers départs. Mais rapidement l'esprit a changé, dans la noblesse du moins. « Il ne suffit pas de se mettre à l'abri des vexations, écrit l'abbé Georgel, il faut encore opposer une digue à la Révolution. » C'est la pensée de Calonne. L'ancien contrôleur général des Finances organise un cabinet ministériel et une véritable cour autour du comte d'Artois. De son côté, le prince de Condé se charge de lever une armée, destinée à marcher sur Paris, avec l'appui des souverains de l'Europe.

Un rassemblement d'hommes en armes avait déjà eu lieu à Jalès, dans l'Ardèche ; une légion bourguignonne avait été constituée par le comte de Bussy ; des déserteurs étaient recrutés en Catalogne. Mais ces tentatives tournèrent court. Le prince de Condé réussit, en revanche, à former en Rhénanie, au cours de l'année 1791, une armée d'émigrés. Armée singulière, plus riche en officiers qu'en simples soldats. « C'était, dira Chateaubriand, la dernière représentation de l'ancienne France militaire, un assemblage confus d'hommes faits, de vieillards, d'enfants, descendus de leurs colombiers, jargonnant normand, breton, picard, auvergnat, gascon, provençal, languedocien. Un père servait avec ses fils, un beau-père avec son gendre, un oncle avec ses neveux... » Et Roger de Damas d'observer : « Concentrée à l'intérieur autour du roi, la noblesse eût peut-être sauvé la monarchie ; au-delà des frontières, il n'y eut que quelques milliers de braves gens, mauvais soldats, indisciplinés et indisciplinables et quelques centaines d'oisifs pleins d'honneur et d'inconvénients, souvent à charge et rarement intéressants. » On n'a compté au total guère plu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Autres références

«  CONTRE-RÉVOLUTION  » est également traité dans :

ANTRAIGUES EMMANUEL DE LAUNAY comte d' (1754-1812)

  • Écrit par 
  • Ghislain de DIESBACH
  •  • 529 mots

Revenu de bien des choses, de l'Orient où il s'est aventuré, des voyages en montgolfières et surtout des idées républicaines qu'il avait naguère adoptées, le comte d'Antraigues, dès 1789, abandonne les principes qu'il a exposés l'année précédente dans son Mémoire sur les états généraux , grâce auquel il est devenu célèbre en quelques semaines. Cet ennemi de la Cour se transforme en champion d'une […] Lire la suite

BERNIS FRANÇOIS JOACHIM DE PIERRE cardinal de (1715-1794)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 483 mots

Issu d'une famille noble et pauvre du Vivarais, François Joachim de Pierre de Bernis s'oriente vers la carrière ecclésiastique. Chanoine de Brioude, puis comte de Lyon, il se rend à Paris en 1735. Ecclésiastique sans bénéfice, homme de lettres galant (surnommé « Babet la bouquetière » par Voltaire), il ne peut rien obtenir de Fleury, mais il attend son heure. Remarqué par M me de Pompadour, il es […] Lire la suite

BRUNSWICK CHARLES GUILLAUME FERDINAND duc de (1735-1806)

  • Écrit par 
  • Ghislain de DIESBACH
  •  • 416 mots

Prince libéral et cultivé, le duc de Brunswick, qui s'est déjà distingué pendant la guerre de Sept Ans, passe depuis la mort de son oncle, Frédéric II, pour le plus illustre guerrier de son temps. Plus calculateur qu'audacieux, il est, malgré sa vaillance personnelle, de ceux « qui manquent la victoire pour s'être trop préoccupés d'assurer la retraite ». Moins soldat que diplomate, ce prince philo […] Lire la suite

CADOUDAL GEORGES (1771-1804)

  • Écrit par 
  • Jean-Clément MARTIN
  •  • 1 132 mots

Georges Cadoudal est une figure de la chouannerie, à laquelle il a donné une image d'intransigeance et de forte conviction religieuse, finalement consacrée par l'exécution, en place publique, pour complot contre le Premier consul. L'itinéraire politique de ce chouan emblématique s'est bâti contre la Révolution, dans l'Ouest, où les conflits autour de la religion ont été particulièrement vifs. Né à […] Lire la suite

CHARETTE DE LA CONTRIE FRANÇOIS DE (1763-1796)

  • Écrit par 
  • Jean-Clément MARTIN
  •  • 583 mots

Charette est incontestablement le chef vendéen le plus connu, et en même temps le plus contesté. Sa courte vie est marquée en effet par des épisodes contradictoires. Après avoir mené une carrière d'officier de marine, et avoir émigré un court laps de temps, il renoue avec sa vie de petit hobereau rural, et refuse d'abord de suivre les paysans venus le chercher pour le placer à leur tête en mars 17 […] Lire la suite

CHARLES X (1757-1836) roi de France (1824-1830)

  • Écrit par 
  • Guillaume de BERTHIER DE SAUVIGNY
  •  • 516 mots
  •  • 1 média

Né à Versailles le 9 octobre 1757, Charles était le quatrième fils du dauphin Louis (fils de Louis XV, mort en 1765 sans avoir régné). À la cour de Versailles, la vie du jeune comte d'Artois (tel était son titre) fut celle d'un écervelé aimable et libertin, fort empressé auprès des dames qui se plaisaient à le surnommer chevaleresquement Galaor. Dans la crise de 1789, Artois soutint le parti de la […] Lire la suite

CHOUANNERIE

  • Écrit par 
  • Jean-Clément MARTIN
  •  • 1 676 mots

Entre 1794 et 1800, le mot chouannerie désigne une série d'insurrections et de mouvements contre-révolutionnaires qui affectent l'ouest de la France. L'origine de ces chouanneries – on peut en parler au pluriel – est le mécontentement des ruraux devant les mesures politiques et religieuses de la Révolution française prises après 1791. Des communautés rurales refusent, dès 1791-1792, la création de […] Lire la suite

COTTEREAU JEAN, dit JEAN CHOUAN (1757-1794)

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 350 mots

Héros de la chouannerie, Jean Cottereau avait hérité son surnom de son père Pierre, sabotier et probablement faux saunier, se servant du cri de la chouette pour se faire reconnaître de ses complices. Il pratiquait le faux saunage avec ses frères François et René. En 1780, il fut poursuivi pour avoir d'abord rossé un nommé Marchois qu'il soupçonnait de l'avoir vendu aux gabelous, puis pour avoir tu […] Lire la suite

DUMOURIEZ CHARLES FRANÇOIS DU PÉRIER dit (1739-1823)

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 431 mots
  •  • 1 média

Né à Cambrai, fils d'un commissaire des guerres, Dumouriez fait ses premières armes dans la guerre de Sept Ans ; plus doué pour l'intrigue que pour l'héroïsme, il est vite chargé de diverses missions plus diplomatiques que militaires en Espagne, en Corse, en Pologne et en Suède (1763-1773) ; il connaît plus d'une aventure mal élucidée et fait une fois six mois de Bastille. Maréchal de camp (génér […] Lire la suite

ELBÉE MAURICE GIGOST marquis d' (1752-1794)

  • Écrit par 
  • Jean-Clément MARTIN
  •  • 355 mots

Officier de cavalerie, issu d'une petite noblesse peu assurée, d'Elbée vit dans les Mauges au moment de la Révolution, qu'il ne désapprouve pas en son début. Quand se déclenche l'insurrection vendéenne (mars 1793), il est mis à la tête d'une bande paysanne, et devient rapidement l'un des principaux généraux de l'Armée catholique et royale, qui se constitue à la fin de mars 1793 après les victoires […] Lire la suite

Les derniers événements

Royaume-Uni. Présentation d’un plan d’investissement. 8-30 juin 2020

annonce la levée quasi totale des mesures de confinement pour le 4 juillet, ainsi que la réduction à un mètre – contre deux précédemment – de la distance physique de précaution. La mesure de quarantaine est maintenue. Le 30, Boris Johnson présente un plan d’investissement pour relancer l’économie […] Lire la suite

Iran. Victoire des conservateurs aux élections législatives. 21 février 2020

Les élections législatives se déroulent dans un contexte de crise économique, de tensions régionales et internationales et de contestation intérieure. Le Conseil des Gardiens de la révolution, qui valide les candidatures, avait exclu du scrutin de nombreux réformistes et modérés, parmi lesquels […] Lire la suite

Iran. Crash d’un avion ukrainien abattu par un missile. 8-17 janvier 2020

, après l’avoir tout d’abord nié, que l’avion a été abattu par des missiles tirés par erreur par les Gardiens de la révolution. Elles indiquent que le Boeing a été pris pour un « avion hostile », alors que le pays était en état d’alerte maximal par crainte de représailles américaines après les tirs […] Lire la suite

Irak – États-Unis – Iran. Assassinat ciblé du général iranien Ghassem Soleimani. 3-8 janvier 2020

Le 3, à Bagdad, le général iranien Ghassem Soleimani, chef de la force Al-Qods, l’unité des Gardiens de la révolution chargée des opérations extérieures, est victime d’une frappe ciblée américaine. Son lieutenant en Irak, Abou Mahdi al-Mohandes, numéro deux des Unités de la mobilisation populaire […] Lire la suite

République tchèque – Slovaquie. Célébration du trentième anniversaire de la « révolution de velours ». 16-17 novembre 2019

Le 16, deux cent mille Tchèques, et le 17, dix mille Slovaques célèbrent le trentième anniversaire de la « révolution de velours » – qui a conduit à la chute du régime communiste tchécoslovaque – en manifestant contre leurs gouvernements respectifs accusés de corruption et de populisme. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean TULARD, « CONTRE-RÉVOLUTION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/contre-revolution/