CONTRACTION MUSCULAIRE

ACTINE

  • Écrit par 
  • Gérard BISERTE, 
  • Daniel TETAERT
  •  • 690 mots

L'actine est une protéine « universelle » qui a été identifiée dans le cytoplasme de nombreuses cellules eucaryotes différentes, aussi bien animales que végétales (par exemple, l'actine identifiée dans le cytoplasme de l'algue verte Nitella ). L'actine a été également mise en évidence parmi les protéines qui constituent l'enveloppe de virus ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/actine/#i_77

AUTOTOMIE

  • Écrit par 
  • Andrée TÉTRY
  •  • 458 mots

Rupture volontaire d'un appendice (patte ou queue) à la suite d'une brusque pression assez intense. Une sauterelle, saisie par sa patte postérieure, la détache tout entière et s'enfuit ; un lézard, attrapé par sa longue queue, la brise et l'animal mutilé s'échappe. Ce phénomène d'autotomie est un comportement inné, un réflexe de conduite ; il est connu chez les crabes, les phalangides, les pycnogo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autotomie/#i_77

BIOPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Claude Michel GARY-BOBO
  •  • 6 408 mots

Dans le chapitre « Analyse et synthèse des structures cytologiques »  : […] Les ensembles supramoléculaires, qui vont de l'association de quelques éléments bien définis aux architectures déjà très complexes comme des fragments isolés d'organites cellulaires, ne sont plus seulement le siège de phénomènes relativement élémentaires sous-tendant une fonction isolée, comme une activité enzymatique. Ils intègrent un grand nombre de processus chimiques et physiques d'où émergent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/biophysique/#i_77

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Les systèmes circulatoires des animaux

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 4 514 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Composants fonctionnels des systèmes circulatoires »  : […] Tous les appareils circulatoires sont composés d'un ensemble de tubes, les vaisseaux, se ramifiant plus ou moins dans les tissus. Ces vaisseaux sont divisés en trois catégories d'après des critères anatomiques et physiologiques : les artères par lesquelles le sang quitte le cœur, les veines qui ramènent le sang au cœur et les capillaires formant des réseaux très fins interposés entre les artères […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulatoires-systemes-les-systemes-circulatoires-des-animaux/#i_77

CONVULSIONS

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 181 mots

Contractions musculaires brèves et involontaires entraînant habituellement le déplacement d'un segment de membre. En fait, si ce phénomène est isolé, on préfère employer le terme de myoclonie ; le terme de convulsion est alors attribué à un épisode critique qui comprend non seulement les décharges musculaires mais aussi un trouble de la conscience. Les causes des convulsions sont nombreuses : l'ép […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/convulsions/#i_77

DIGESTIF APPAREIL

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER, 
  • Jean-Louis FRESLON, 
  • Claude GILLOT
  • , Universalis
  •  • 15 446 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les faits classiques »  : […] L'entrée des aliments dans le tube digestif commence par un acte volontaire : la mastication et la déglutition, mais, dès son entrée dans l'œsophage, la bouchée alimentaire subit un déplacement échappant complètement à notre volonté jusqu'à la défécation. Deux sphincters (anneaux musculaires systématiquement fermés et dont l'ouverture n'obéit qu'à des ordres spéciaux) ferment le tube digestif à s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-digestif/#i_77

ÉLECTROCUTION

  • Écrit par 
  • René NOTO
  •  • 920 mots

En toute rigueur, il convient de définir l' électrocution comme étant l'accident suivi de mort et l' électrisation comme l'accident suivi de survie plus ou moins longue. Les accidents électriques se répartissent en trois catégories, selon les circonstances où ils se produisent : – accidents domestiques, dus à des courants de basse tension (BT inférieur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrocution/#i_77

ÉLECTROPHYSIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Max DONDEY, 
  • Jean DUMOULIN, 
  • Alfred FESSARD, 
  • Paul LAGET, 
  • Jean LENÈGRE
  •  • 17 313 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] L' électrologie médicale n'a débuté vraiment qu'au xviii e siècle lorsque l'abbé Nollet étudia les décharges du courant statique dans un but curatif (1744) et que Jalabert traita paralysies et contractures par l'électricité (1747). L'étape suivante fut franchie par L.  Galvani (1780), qui démontra l'existence de la bioélectricité (électricité ani […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrophysiologie/#i_77

ESTOMAC

  • Écrit par 
  • Miguel LEWIN
  •  • 4 215 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Fonctions mécaniques de l'estomac »  : […] La capacité de l'estomac de retenir, malaxer et expulser les aliments est due à l'activité contractile d'un important appareil de fibres musculaires. Comme dans le reste du tube digestif, ces fibres sont organisées en deux couches superposées, longitudinales et circulaires, permettant tous les mouvements possibles. Le tissu musculaire est très développé dans la partie basse de l'estomac (antre) q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/estomac/#i_77

GALVANI LUIGI (1737-1798)

  • Écrit par 
  • Bern DIBNER, 
  • Universalis
  •  • 825 mots

Physicien et médecin italien né le 9 septembre 1737 à Bologne (États pontificaux), mort le 4 décembre 1798 dans la même ville (République cisalpine). Luigi Galvani obtient un diplôme de médecine à l'université de Bologne en 1759, puis un doctorat en 1762, avec une thèse sur la formation et la croissance osseuses. Il enseigne alors l'anatomie à l'université de Bologne et l'obstétrique dans une autr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-galvani/#i_77

GLUCIDES

  • Écrit par 
  • Jean ASSELINEAU, 
  • Charles PRÉVOST, 
  • Fraidoun SHAFIZADEH, 
  • Melville Lawrence WOLFROM
  •  • 10 646 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Sort de l'acide pyruvique »  : […] L'acide pyruvique pourra : 1. Soit être réduit enzymatiquement en acide lactique, en utilisant l'hydrogène apporté sous forme de NADH au cours de la glycolyse. C'est ce qui se passe durant la contraction musculaire : une mole de glucose est transformée en deux moles d'acide L-lactique, avec apparition de deux moles d'ATP dont l'hydrolyse en ADP constitue la source énergétique de la contraction. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glucides/#i_77

HILL ARCHIBALD VIVIAN (1886-1977)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 272 mots

Physiologiste britannique, né en 1886 à Bristol, mort en 1977 à Cambridge, où il avait été formé. Hill est connu pour ses travaux sur la contraction musculaire qui lui vaudront, ainsi qu'à l'Allemand Otto Meyerhof, le prix Nobel de physiologie ou médecine de 1922, attribué en 1923. En développant des techniques de détection thermique très sensibles (0,003  0 C en quelque 0 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archibald-vivian-hill/#i_77

HUXLEY HUGH (1924-2013)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 399 mots

Le biologiste moléculaire anglais Hugh Huxley proposa en 1954 une théorie expliquant le mécanisme de la contraction musculaire. Hugh Esmor Huxley naît le 25 février 1924, à Birkenhead (Cheshire). Il commence des études de physique à l’université de Cambridge en 1941, mais doit rejoindre les forces armées en 1943. Il travaille alors sur la mise au point d’équipements radar pour la Royal Air Force […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugh-huxley/#i_77

HYPERTENSION

  • Écrit par 
  • Xavier JEUNEMAITRE, 
  • Jacques JULIEN, 
  • Jean-Baptiste MICHEL
  •  • 6 793 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Régulation du tonus vasculaire »  : […] La régulation de la vasomotricité artérielle dépend essentiellement du taux de calcium libre dans la cellule musculaire lisse : plus il y a de calcium libre, plus l'activité phosphorylante sur la chaîne légère de la myosine (cf. muscles ) et l'activité de pontage de la chaîne lourde de la myosine avec l'actine sont importantes. Or le taux de calcium libre intracellulaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypertension/#i_77

INOTROPE

  • Écrit par 
  • Philippe COURRIÈRE
  •  • 52 mots

Terme employé en physiologie à propos de la contractilité d'une fibre musculaire. Par exemple, pour la fibre musculaire cardiaque, une substance est inotrope positive si elle augmente l'amplitude des battements (digitaline) et inotrope négative si elle les diminue (pronéthalol). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inotrope/#i_77

MATTEUCCI CARLO (1811-1868)

  • Écrit par 
  • Jean-Gaël BARBARA
  •  • 882 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Études et intérêt pour l’électricité »  : […] Né le 21 juin 1811 à Forlì (Italie), Carlo Matteucci étudie les mathématiques et la philosophie à l’université de Bologne entre ses quatorze et ses dix-sept ans, puis à l’École polytechnique de Paris auprès de François Arago (1786-1853). Il s’intéresse à l’électricité atmosphérique et à l’électrolyse dont il formule les lois, mais plus particulièrement à l’électricité chez les animaux. Son œuvre p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-matteucci/#i_77

MITOCHONDRIES

  • Écrit par 
  • Roger DURAND
  •  • 10 941 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Le contrôle de la concentration en ATP du cytoplasme »  : […] La concentration en ATP du cytoplasme demeure à peu de chose près constante. Dans un muscle qui se contracte régulièrement et violemment, comme le muscle alaire d'insecte, la concentration en ATP ne diminue pas de plus de 20 p. 100 par rapport à l'état de repos. Les mitochondries sont donc capables de répondre rapidement aux exigences du cytoplasme. À l'état de repos, les rapports ATP/ADP et NADH […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitochondries/#i_77

MUSCLES

  • Écrit par 
  • Jean RAIMBAULT, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 12 918 mots
  •  • 10 médias

La motilité est l'une des propriétés les plus caractéristiques de l'animal. Se déplacer, pour un tel organisme, est source d'autonomie et donc préalable indispensable à toute adaptation à l'environnement. Cette propriété est le fait d'un ensemble, bien caractérisé, de molécules, les protéines contractiles, qui ne sont pas spécifiques du tissu musculaire et se retrouvent pratiquement dans toutes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muscles/#i_77

MYOCARDE ou MUSCLE CARDIAQUE

  • Écrit par 
  • Édouard CORABOEUF, 
  • Didier GARNIER, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 6 192 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Adaptation à court terme »  : […] Lorsque la pompe cardiaque est sollicitée par un surcroît de travail, elle s'adapte, elle le fait instantanément grâce à la loi de Starling, qui n'est que l'application myocardique de la relation tension-longueur du muscle (cf.  muscles , fig. 3 ) : le volume de sang présent en fin de diastole augmente, ce qui va étirer les fibres en début de contraction et donc augment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myocarde/#i_77

MYOSINE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 407 mots

Protéine de masse moléculaire élevée (460 000), la myosine constitue, dans la cellule musculaire striée, les myofilaments épais des disques sombres des myofibrilles (structures intracytoplasmiques contractiles). De forme allongée (160 nm), la macromolécule de myosine est formée de deux longues chaînes torsadées ensemble pour constituer une sorte de « manche » dont l'une des deux extrémités bifurqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/myosine/#i_77

NAISSANCE - Accouchement

  • Écrit par 
  • Bernard JAMAIN, 
  • Yves MALINAS
  •  • 4 231 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Déroulement de l'accouchement »  : […] Au terme de la grossesse d'une femme, (en règle générale après neuf mois de gestation) le fœtus va être expulsé de la cavité de l'utérus dans laquelle il s'est développé : la mise au monde de l'enfant se produit grâce aux contractions utérines qui vont l'obliger à traverser un défilé ostéomusculaire, qualifié de filière pelvigénitale. Le mobile fœtal, qui peut s'orienter de différentes manières […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-accouchement/#i_77

NERVEUX (SYSTÈME) - Agencement des réseaux et circuits neuronaux

  • Écrit par 
  • Pierre BUSER
  •  • 6 315 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les conditions de la motricité »  : […] La motricité somatique doit répondre à deux exigences mécaniques : maintien d'un certain tonus postural d'une part ; exécution de déplacements plus ou moins rapides d'autre part. Quelques faits essentiels sont à noter dans ce contexte. – Le problème de la dualité tonus-mouvement a été diversement résolu selon le type d'organisation animale. Certains Invertébrés ont des muscles purement toniques. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-agencement-des-reseaux-et-circuits-neuronaux/#i_77

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 238 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les examens électrophysiologiques »  : […] L' éventail des examens électrophysiologiques est assez étendu puisqu'il comprend l'enregistrement des activités spontanées du cerveau, c'est-à-dire l'électro-encéphalogramme (E.E.G.), l'enregistrement des activités provoquées (potentiels évoqués) et celui des activités des voies nerveuses périphériques et des muscles (électrodiagnostic). L' E.E.G. consiste à recueillir sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_77

PÉRISTALTISME

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 838 mots

Activité motrice de l'intestin qui assure la progression du chyme le long du grêle, du pylore à la valvule iléo-cæcale, et qui contribue au cheminement des matières dans le gros intestin. L'onde péristaltique est un phénomène complexe qui coordonne et propage l'activité contractile des deux couches musculaires de l'intestin : l'une, externe, est formée de fibres longitudinales, l'autre, interne et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peristaltisme/#i_77

PHOSPHAGÈNE

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 381 mots

Composé phosphoré labile, découvert dans le muscle, en 1927, par Eggleton et dénommé phosphagène parce que son hydrolyse libère une molécule d'acide phosphorique. Il a été identifié à la phosphocréatine : Les muscles contiennent, plus que les autres tissus, deux composés phosphorés riches en énergie : le phosphagène et l'adénosine triphosphate (ATP) qui disparaissent au cours de l'activité du musc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phosphagene/#i_77

PROSTAGLANDINES

  • Écrit par 
  • Jean BUENDIA
  •  • 3 602 mots

Dans le chapitre « Mécanisme d'action et sites récepteurs »  : […] Les prostaglandines sont synthétisées dans de nombreuses cellules, en quantités et proportions très différentes suivant les organes (PGE 2 et PGA 2 au niveau rénal, PGI 2 sur l'endothélium des vaisseaux et le cœur, PGD 2 au niveau du cerveau, et même une dizaine d'entre elles dans la vésicule séminale, etc.) et donnent des réponses biologiques, elles aussi différentes. Dans la plupart des tiss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prostaglandines/#i_77

SPASME

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 108 mots

Phénomène de contracture très douloureux affectant principalement la musculature lisse des organes creux, créant des dysfonctionnements parfois redoutables de la vie végétative. Les spasmes du cholédoque ou de l'uretère se traduisent par les « coliques » dites hépatiques et néphrétiques. Le spasme coronarien a été identifié comme l'un des grands mécanismes d'ischémie myocardique (donc d'infarctus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spasme/#i_77

SZENT-GYÖRGYI ALBERT (1893-1986)

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 667 mots

Savant d'origine hongroise, Albert Szent-Györgyi, travaillant à l'université de Cambridge (1927-1929) et à la Mayo Foundation, à Rochester, Minnesota (1928), trouva et isola, à partir du suc de plantes et d'extraits des glandes surrénales, un agent réducteur organique, de formule C 6 H 8 O 6 , qu'il appela acide hexuronique. Quatre années plus tard, professeur de chimie médicale à l'université de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-szent-gyorgyi/#i_77

TIC

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 906 mots

Contraction musculaire brusque, involontaire mais consciente, le tic affecte d'un mouvement rapide et répété un endroit précis du corps, peu susceptible de changement. Il se manifeste à l'état de veille et, le plus souvent, chez des individus émotifs, avec une tendance à s'exacerber lorsque s'accroissent les difficultés. Clignement des yeux, agitation de la lèvre, reniflements, gloussements, hauss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tic/#i_77

TONUS MUSCULAIRE

  • Écrit par 
  • Paul LAGET
  •  • 3 262 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'hétérogénéité du tissu musculaire strié »  : […] Une observation extérieure de la «   contraction tonique » d'un muscle fait ressortir un certain nombre de caractéristiques qui n'avaient pas manqué de frapper les premiers observateurs. Elle leur était apparue en effet comme un phénomène soutenu, lent et à faible consommation énergétique, s'opposant ainsi à la « contraction phasique rapide », grande consommatrice d'énergie dans un temps relativem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tonus-musculaire/#i_77


Affichage 

Cycle cardiaque chez un Crustacé et un Vertébré

diaporama

Deux exemples du cycle cardiaque, en haut chez un Crustacé (a), en bas chez un Vertébré inférieur (qui est ici un Poisson Élasmobranche – b) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Fléchisseur radial du carpe au microscope

photographie

Le muscle fléchisseur radial du carpe (flexor carpi radialis), ou grand palmaire, situé dans l'avant-bras, est tendu entre l'humérus et le deuxième métacarpien C'est un muscle fléchisseur et abducteur Comme tous les muscles striés, il est formé de faisceaux de fibres musculaires disposées... 

Crédits : Visuals Unlimited/ Corbis

Afficher

Localisation des différents tissus musculaires

dessin

Les muscles forment l'ensemble de tissus le plus important de l'organisme et représentent environ la moitié du poids du corps Il existe trois types de muscles aux rôles différents : les muscles squelettiques ou striés, qui assurent le maintien du corps et sa mise en mouvement, les muscles... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Musculature

vidéo

Musculature du corps humain Contraction et relaxationLa majeure partie de la musculature humaine est constituée par les muscles squelettiques, encore appelés volontaires, qui permettent, sous la direction du cerveau, le mouvement des différentes parties du corpsLes muscles sont organisés en... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher

Réflexe myotatique

dessin

Le maintien de la posture est appelé tonus musculaire Il est assuré par le réflexe myotatique, réajustement constant de l'état de contraction des muscles extenseurs et fléchisseurs Cette contraction réflexe du muscle s'oppose à son étirement passif dû à la pesanteur et permet le maintien... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Régulation de la contraction

diaporama

Régulation de la contraction au niveau du système troponine-tropomyosine du muscle strié En a, structure moléculaire du filament fin qui est formé d'un double polymère d'actine sur lequel s'enroule la tropomyosine Le complexe troponine se fixe tous les 40 nm En b, schéma du fonctionnement du... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Cycle cardiaque chez un Crustacé et un Vertébré
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Fléchisseur radial du carpe au microscope
Crédits : Visuals Unlimited/ Corbis

photographie

Localisation des différents tissus musculaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Musculature
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Réflexe myotatique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Régulation de la contraction
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama