CONTAMINATION

SEVESO ACCIDENT CHIMIQUE DE (10 juillet 1976)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 373 mots
  •  • 1 média

Le 10 juillet 1976, des vapeurs toxiques de dioxine – précisément de 2,3,7,8-tétrachlorodibenzo-para-dioxine, cancérigène et tératogène même à faible dose – s'échappent d'un réacteur chimique produisant du chlorophénol de l'usine Icmesa (filiale de Givaudan), près de Milan (Italie). Ce produit, qui était présent comme impureté dans l'agent Orange utilisé comme défoliant par l'armée américaine lor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accident-chimique-de-seveso/#i_1087

ALIMENTATION (Aliments) - Risques alimentaires

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre RUASSE
  •  • 4 747 mots

Dans le chapitre « Les risques de contamination »  : […] Les aliments sont susceptibles de subir, notamment par l'intermédiaire de l'eau polluée, trois types de contaminations : par des germes et des virus, par des corps chimiques, par des éléments radioactifs. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-aliments-risques-alimentaires/#i_1087

ANTIBIOTIQUES

  • Écrit par 
  • Patrice COURVALIN, 
  • François DENIS, 
  • Marie-Cécile PLOY, 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE, 
  • Patrick TRIEU-CUOT
  • , Universalis
  •  • 6 938 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Utilisations agrobiologiques des antibiotiques »  : […] Les antibiotiques ne sont pas utilisés qu'en thérapeutique humaine. Ils sont aussi prescrits en médecine vétérinaire. En outre, ils ont également été abusivement utilisés, dès les années 1950, comme suppléments dans l'alimentation animale afin d'améliorer le rendement des élevages. Les molécules utilisées dans ce but ont une structure analogue à celle d'antibiotiques utilisés en thérapeutique hum […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antibiotiques/#i_1087

ARAL MER D'

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  • , Universalis
  •  • 2 362 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la mer au désert »  : […] En 1989, la mer d'Aral avait rétréci au point de former deux étendues séparées : une grande mer d'Aral au sud, comprenant la partie la plus profonde (40 m), et une petite au nord, dont la salinité a presque triplé depuis les années 1950 et qui pourrait avoir disparu en 2025. En 1992, la superficie couverte par les deux parties de la mer d'Aral était tombée à près de 33 800 kilomètres carrés, et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-d-aral/#i_1087

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 039 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Biofilm »  : […] Pendant longtemps, les microbiologistes se sont focalisés sur la forme « libre », individuelle, des bactéries. Or, dans la nature, les bactéries vivent en communautés compactes, formant sur des surfaces vivantes ou minérales des structures appelées biofilms, qui comprennent des milliards de micro-organismes fixés sur des supports minéraux, végétaux, ou animaux. Englobés dans une matrice gluante t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/#i_1087

BARRIÈRE D'ESPÈCE, épidémiologie

  • Écrit par 
  • Jeanne BRUGÈRE-PICOUX
  •  • 688 mots

Toute maladie infectieuse résulte d'une contamination microbienne de l'organisme affecté par cette maladie. Ce dogme épidémiologique n'a jamais été mis en défaut depuis les recherches dont Robert Koch et Louis Pasteur ont été les protagonistes. La méthodologie scientifique qu'ils ont utilisée comportait obligatoirement une étude de pathologie expérimentale : comment régissaient les « cobayes » ? S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/barriere-d-espece-epidemiologie/#i_1087

BILHARZIOSES ou SCHISTOSOMIASES

  • Écrit par 
  • Robert DURIEZ, 
  • Yves GOLVAN
  •  • 1 900 mots

Dans le chapitre « Contamination »  : […] Le mode de contamination par ces parasites est très original. Les femelles adultes, tapies dans les fines veinules de la vessie ou de l' intesœtin de l'homme, pondent des œufs qui s'éliminent avec les urines et les matières fécales. Mais ces ufs ne donneront naissance à une larve, appelée miracidium , que dans une eau douce et de 20 à 25  0 C de tem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bilharzioses-schistosomiases/#i_1087

BRUCELLOSE ou MÉLITOCOCCIE ou FIÈVRE DE MALTE

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 1 370 mots

Dans le chapitre « Épidémiologie »  : […] On a évoqué la contamination digestive par ingestion de lait de chèvre consommé cru, mais la voie de transmission habituelle est cutanée ou conjonctivale, l'homme s'infectant par contact direct avec les animaux malades. Les produits virulents sont essentiellement les fruits de l'avortement ou de la mise bas (fœtus et ses annexes, placenta, sécrétions vaginales), mais aussi selles, urines et par c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brucellose-melitococcie-fievre-de-malte/#i_1087

CANCER ET ENVIRONNEMENT

  • Écrit par 
  • Dominique BELPOMME
  •  • 1 544 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Présence de facteurs cancérigènes dans l'environnement »  : […] De nombreux facteurs environnementaux sont considérés être à l'origine des cancers. Citons les virus oncogènes, pour 10 p. 100 des cas (leucémies, lymphomes, sarcomes, cancers du col de l'utérus, cancers primitifs du foie, etc.) ; les radiations ionisantes (radioactivité naturelle et artificielle) ou non ionisantes (ultraviolets solaires), à l'origine d'environ 10 p. 100 des cancers (cancers du co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-et-environnement/#i_1087

CHARBON MALADIE DU

  • Écrit par 
  • Agnès FOUET, 
  • Michèle MOCK
  •  • 1 931 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La bactérie et son cycle »  : […] Bacillus anthracis est l'agent responsable du charbon. Il s'agit d'une bactérie Gram positif, sporulante. Les spores, qui sont la forme infectante, sont retrouvées dans le sol où elles peuvent persister pendant des dizaines d'années. La persistance est d'ailleurs une caractéristique de cet agent infectieux et elle est la cause de ce qu'on appelle communément les champs maud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-du-charbon/#i_1087

DIOXINES

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 455 mots
  •  • 2 médias

Les dioxines constituent une classe regroupant quelque 210 composés organiques polychlorés désignés sous le sigle général de PCDD (polychlorodibenzodioxines). Elles se forment par oxydation lors de la combustion incomplète de divers dérivés aromatiques chlorés, ou encore au cours de réactions secondaires lors de la synthèse de chlorophénols. Les dioxines, chimiquement stables, donc non biodégrada […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dioxines/#i_1087

EAU - Approvisionnement et traitement

  • Écrit par 
  • Georges BREBION, 
  • Cyrille GOMELLA, 
  • Bernard LEGUBE
  •  • 10 031 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Traitement des facteurs microbiologiques et viraux »  : […] L'eau distribuée ne doit pas être le vecteur de maladies d'origine hydrique telles que les diverses dysenteries bacillaires ou à protozoaires, les diverses typhoparatyphoïdes, le choléra et les maladies à virus. La recherche des organismes infectieux dans l'eau étant très longue et demandant des manipulations successives minutieuses, elle n'est utile que pour la recherche de responsabilités dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-approvisionnement-et-traitement/#i_1087

EBOLA FIÈVRE ET VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 356 mots
  •  • 1 média

La fièvre Ebola tire son nom d’une rivière de la République démocratique du Congo (RDC) où cette maladie a été identifiée pour la première fois en septembre 1976 chez l’homme. Elle appartient au groupe des fièvres hémorragiques, comme les fièvres Marburg, Lassa, Rift, etc. Elle débute par une fièvre brutale et intense, accompagnée de multiples troubles somatiques, diarrhées, éruptions cutanées. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ebola-fievre-et-virus/#i_1087

ENCÉPHALOPATHIES SPONGIFORMES

  • Écrit par 
  • Dominique DORMONT
  •  • 6 588 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le nouveau variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob »  : […] Le nouveau variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (nvMCJ) a été décrit en 1996 chez des patients britanniques de moins de quarante ans. Il est lié à la contamination de l'homme par l'agent de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB). Depuis lors, des dizaines de cas ont été répertoriés au Royaume-Unis et une vingtaine en France. Le nvMCJ se caractérise par sa clinique, sa neuropathologie et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/encephalopathies-spongiformes/#i_1087

ÉPIDÉMIES

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Georges DUBY, 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 16 519 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Expansion du fléau : la contagion »  : […] L'histoire des épidémies est très informative sur la manière dont une épidémie circonscrite se transforme en pandémie (cf. chap. 3). Presque invariablement, le moteur en est le voyage ou la guerre, les mouvements de population et les rassemblements (camps, villes), et plus récemment la désorganisation des systèmes sanitaires provoquée par les conflits, l'absence de développement ou les variations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epidemies/#i_1087

ÉPIZOOTIES

  • Écrit par 
  • Bernard TOMA
  •  • 4 168 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Propriétés de l'agent pathogène »  : […] Les épizooties sont en général des maladies aiguës, à incubation courte. Le premier facteur favorisant réside dans la brièveté de l'incubation (parfois de deux à trois jours seulement). Un organisme réceptif devient ainsi source de l'agent pathogène peu de temps après sa contamination et, par conséquent, un développement exponentiel de la maladie en un court laps de temps est favorisé. A contrario […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epizooties/#i_1087

FARINES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Alain BLOGOWSKI
  •  • 4 440 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Maladie de la « vache folle » et farines animales »  : […] La maladie de la « vache folle » (ou E.S.B.) est incurable chez les bovins. Les premiers cas ont été officiellement rapportés en 1986 au Royaume-Uni. Cette maladie s'est ensuite déclarée en France (premier cas détecté en février 1991) et dans plusieurs pays de l'Union européenne, allant même jusqu'au Japon. Cette épizootie (épidémie pour les animaux) bovine est aussi associée à une maladie humai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/farines-animales/#i_1087

FIÈVRE APHTEUSE

  • Écrit par 
  • Jacques LAPORTE, 
  • Bernard TOMA
  •  • 2 165 mots

Dans le chapitre « Caractères et transmission de la maladie »  : […] Symptômes  : deux catégories de mots servent à désigner cette maladie. Un premier groupe d'origine latine : fièvre aphteuse (français), fiebre aftosa (espagnol), afta epizootica (italien) rappelle la vésicule spécifique ; un autre groupe, d'origine anglo-saxonne, évoque les lieux d'apparition de ces aphtes : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievre-aphteuse/#i_1087

FIÈVRES HÉMORRAGIQUES VIRALES

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 4 736 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Cycle de transmission des fièvres hémorragiques virales »  : […] Les virus associés à la plupart des FHV sont zoonotiques. Cela signifie qu‘ils résident naturellement dans un hôte réservoir et vecteur animal – arthropode, rongeur sauvage, commensal (rat, souris…) ou chauve-souris dans la plupart des cas. Ils sont totalement dépendants de leur hôte pour leur multiplication et leur persistance dans l’environnement. L’homme ne constitue donc en aucun cas le réser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievres-hemorragiques-virales/#i_1087

FILARIOSES

  • Écrit par 
  • Robert DURIEZ
  •  • 1 327 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La dracunculose »  : […] Avec la dracunculose, la maladie prend un tout autre aspect et ne fait pas intervenir d'insecte vecteur. La dracunculose, appelée aussi filaire de Médine ou ver de Guinée, a été décrite d'abord en Arabie, puis retrouvée en de nombreux pays tropicaux d'Afrique, d'Asie et même d'Amérique. La contamination s'effectue par ingestion d'eau polluée, renfermant de minuscules crustacés, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/filarioses/#i_1087

FOIE

  • Écrit par 
  • Jean ANDRE, 
  • Jacques CAROLI, 
  • Yves HECHT
  •  • 15 671 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Transmission des hépatites virales »  : […] La transmission des virus A (et E) se fait par voie fécale-orale : le virus est éliminé avec les selles dans le milieu extérieur, où il peut contaminer l'eau de boisson, les aliments, parfois le linge. Ce mode de transmission explique l' épidémiologie de la maladie : dans les pays où les conditions d'hygiène sont médiocres, l'endémie est permanente, les populations sont infectées à un âge précoce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foie/#i_1087

GRIPPE AVIAIRE

  • Écrit par 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 1 792 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La grippe aviaire et l'homme »  : […] L'extrême diversité des virus de la grippe présents chez les oiseaux aquatiques a permis d'attribuer à ces derniers le rôle de réservoirs du virus. Toutefois, ces virus d'origine aviaire ne semblaient pas être transmissibles à l'homme, comme l'attestaient les nombreuses épizooties chez les volailles sans infection apparente chez l'homme. L'analyse des relations virus-récepteur cellulaire avait d'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grippe-aviaire/#i_1087

HANTAVIRUS

  • Écrit par 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 2 059 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les réservoirs de virus »  : […] Dès 1976, le rôle d'animaux porteurs de virus était établi. Les rongeurs nouveau-nés ne sont généralement pas infectés, soit que leur mère ne l'était pas, soit qu'ils sont protégés par les anticorps maternels. Ultérieurement, les nouvelles générations de rongeurs se contaminent par « transmission horizontale » généralement par contact avec les adultes infectés. Après une virémie précoce, les anim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hantavirus/#i_1087

HÉMOPHILIE

  • Écrit par 
  • Édith FRESSINAUD, 
  • Dominique MEYER
  •  • 4 269 mots
  •  • 1 média

L' hémophilie est une affection hémorragique héréditaire due à la diminution ou à l'absence d'un facteur de coagulation dit facteur antihémophilique. L'existence de facteurs antihémophiliques A et B permet de distinguer deux formes différentes d'hémophilies : l'hémophilie A et l'hémophilie B, la première étant la plus fréquente. Bien que rare, cette affection pose de nombreux problèmes du fait de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemophilie/#i_1087

HÉPATITE C

  • Écrit par 
  • Stanislas POL
  •  • 5 421 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Prévalence du VHC »  : […] Le VHC a une transmission principalement parentérale. Elle explique la prévalence des anticorps anti-VHC, de l'ordre de 90 p. 100 chez les hémophiles avant le traitement des fractions par solvant/détergent, de 5 à 10 p. 100 chez les sujets transfusés avant 1990 ou ayant reçu des lots de gammaglobulines polyvalentes ou spécifiques anti-D contaminées et d' environ 70 à 80 p. 100 des usagers de drog […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hepatite-c/#i_1087

INTERDICTION DES FARINES D'ORIGINE ANIMALE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 309 mots

Le 14 novembre 2000, le gouvernement français interdit l'utilisation de farines animales dans l'alimentation de toutes les espèces animales. Cette décision est étendue à toute l'Europe le 4 décembre 2000. Ces interdictions étaient la dernière étape d'un processus mis en œuvre dans les différents pays de l'Union européenne depuis que, en 1986, les vétérinaires britanniques avaient identifié la mal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interdiction-des-farines-d-origine-animale/#i_1087

LANGUE BLEUE MALADIE DE LA ou BLUE TONGUE ou FIÈVRE CATARRHALE OVINE

  • Écrit par 
  • René HOUIN
  •  • 2 270 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Symptômes, agent infectieux, vaccins »  : […] La maladie de la langue bleue est historiquement pathogène pour les moutons, d'où son autre nom : la fièvre catarrhale ovine (F.C.O.). Les autres espèces sont contaminées, et peuvent être porteuses du virus, jouant un rôle dans l'épidémiologie de l'affection, mais ne présentent pas de manifestations cliniques. Cela a cependant changé, en ce qui concerne les bovins : la forme du virus responsable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-bleue-blue-tongue-fievre-catarrhale-ovine/#i_1087

LÉGIONELLOSE

  • Écrit par 
  • François DENIS, 
  • Marcelle MOUNIER
  •  • 2 235 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Contamination »  : […] Le mode de contamination se fait par inhalation d'eau contaminée diffusée en aérosols. Cette transmission peut se faire au contact de la source, mais aussi à distance car les microgouttelettes d'eau contaminées peuvent être dispersées par les vents jusqu'à plusieurs kilomètres. Il n'est pas aberrant de penser que le relief du terrain exerce une influence sur la dispersion. Dans l'épidémie de Lens, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/legionellose/#i_1087

LÈPRE

  • Écrit par 
  • Nicole BOURCART
  •  • 2 912 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Transmission »  : […] La lèpre, ou « maladie de Hansen », n'étant pas héréditaire, et l'infection congénitale étant exceptionnelle, la diffusion en est due uniquement à la contagion. Il ne faut pas oublier que la majorité des lépreux ne sont pas contagieux, et que la maladie se contracte seulement au contact des malades bacillifères. Chez ces derniers, les bacilles sont émis en grande quantité par le nez, la bouche, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lepre/#i_1087

LISTÉRIOSE

  • Écrit par 
  • Paul M.V. MARTIN
  •  • 2 490 mots

Dans le chapitre « Contamination »  : […] La listériose humaine est une maladie essentiellement d'origine alimentaire. Du point de vue épidémiologique, elle peut se manifester sous forme de cas sporadiques ou sous forme d'épidémies d'importances inégales. Les épidémies de listériose, très médiatisées, sont dues à la contamination d'un produit alimentaire par une seule souche de Listeria monocytogenes . Cet aliment es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/listeriose/#i_1087

MALADIE DE LA VACHE FOLLE

  • Écrit par 
  • Jeanne BRUGÈRE-PICOUX
  •  • 146 mots

Apparue en 1985 en Grande-Bretagne, l'encéphalopathie spongiforme bovine (E.S.B.), encore dénommée « maladie de la vache folle », a très vite suscité de grandes inquiétudes car, dès 1986, plusieurs centaines de cas avaient été décelés. Contrairement au cas d'autres encéphalopathies spongiformes transmissibles subaiguës (E.S.S.T.) également dues à un « agent transmissible non conventionnel » bapti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-de-la-vache-folle/#i_1087

MALADIES INFECTIEUSES

  • Écrit par 
  • Catherine DUPUIS
  •  • 5 788 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pénétration de l'agent infectant dans l'organisme neuf »  : […] Différentes routes de dissémination de l'infection peuvent être ainsi distinguées, et c'est selon ce critère fondamental que l'on tend à classer actuellement les maladies contagieuses. La maladie peut être transmise par contact entre un individu source d'infection et un individu sain. Ce contact est direct ou immédiat lorsqu'il implique un attouchement physique entre les deux sujets : les maladi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses/#i_1087

MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 10 465 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le rôle du franchissement de la barrière d’espèces dans l’émergence de maladies infectieuses »  : […] Le sida est, on l’a dit, le cas exemplaire d’une maladie émergente. Vers la fin des années 1970, on note aux États-Unis (en Californie et dans l’État de New York) que des hommes homosexuels souffrent d’asthénie, de perte de poids, d’un cancer cutané rare ( sarcome de Kaposi) et finalement d’infections opportunistes comme les pneumocystoses (pneumonies provoquées par le champignon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses-emergentes/#i_1087

MICROBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Corinne DOREL, 
  • Philippe LEJEUNE, 
  • Jean-Michel PANOFF
  •  • 3 880 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Biofilms »  : […] Dans la nature, les biofilms sont des populations de micro-organismes intimement associées à des surfaces vivantes ou minérales par l'intermédiaire d'une substance muqueuse composée d'eau et de polymères biologiques (sucres, protéines, ADN, acides humiques). Ils sont présents partout : sur le tronc des arbres ou les galets du fond d'une rivière, mais aussi sur la coque des bateaux, à l'intérieur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiologie/#i_1087

PERTURBATEURS ENDOCRINIENS

  • Écrit par 
  • Vincent LAUDET
  •  • 3 826 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les perturbateurs endocriniens dans l'environnement »  : […] Dans les populations animales sauvages, de multiples anomalies ont été associées à la présence de perturbateurs endocriniens dans l'environnement : diminution de la fertilité, anomalies de la détermination du sexe (féminisation ou masculinisation) chez les oiseaux, les poissons et les mammifères, comportements reproducteurs perturbés, malformations congénitales. Elles se sont révélées d'autant pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perturbateurs-endocriniens/#i_1087

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Circulation des polluants dans les réseaux trophiques »  : […] En réalité, tous les êtres vivants présentent, certes à des degrés divers, cette propriété de pouvoir bioconcentrer dans leur organisme toute substance peu ou pas biodégradable, tant minérale (mercure par exemple) qu'organique. De ce fait, il apparaîtra des phénomènes d'amplification biologique des polluants dans tout écosystème contaminé. En effet, les organismes qui ont ainsi concentré telle ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_1087

RAGE

  • Écrit par 
  • Pierre SUREAU
  •  • 2 477 mots

Dans le chapitre « Le virus rabique »  : […] Le virus rabique est un Rhabdovirus, du genre Lyssavirus où l'on classe des virus dits « apparentés à la rage » tels que les virus Lagos bat, Mokola et Duvenhage dont le rôle pathogène et l'importance épidémiologique ont été mis en évidence dans plusieurs pays d'Afrique. La particule virale a la forme d'une balle de revolver, d'une longueur moyenne de 180 nm et d'un diamètre de 70 à 80 nm. (cf. ph […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rage/#i_1087

SANDOZ ACCIDENT DE L'USINE DE BÂLE (31 octobre 1986)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 519 mots
  •  • 1 média

Dans la nuit du 31 octobre 1986, le feu se déclarait dans un hangar des établissements Sandoz, à Schweizer-Halle près de Bâle, en Suisse. Cet entrepôt contenait, entre autres, des produits chimiques et agrochimiques : insecticides, pesticides, mercure, etc. L'incendie provoqua dans un premier temps un épais nuage de gaz toxique qui conduisit les autorités bâloises à déclencher dans la nuit un pla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accident-de-l-usine-de-bale-sandoz/#i_1087

SIDA (syndrome immuno-déficitaire acquis)

  • Écrit par 
  • François BRICAIRE, 
  • Patrice PINELL, 
  • Yves SOUTEYRAND
  •  • 9 685 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Protection »  : […] Le VIH est fragile, sensible à la chaleur et à l'action de divers antiseptiques ; le plus puissant est l'eau de Javel. Le risque de transmission du virus est nul dans les conditions de vie usuelles avec un sujet séropositif. Les précautions concernent surtout les relations sexuelles et tout risque de contamination par du sang souillé. L' emploi des préservatifs est l'élément le plus sûr pour les s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sida/#i_1087

SIN NOMBRE VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 499 mots
  •  • 1 média

Parmi 10 000 visiteurs ayant séjourné au Curry Village du parc national du Yosemite en Californie entre le 10 juin et le 21 août 2012, une dizaine ont contracté une zoonose à hantavirus et deux sont décédés. La surveillance a continué d'être de règle pour ces visiteurs pour une période de quatre à six semaines après leur visite au Curry Village. Cette surveillance a également concerné 53 famill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus-sin-nombre/#i_1087

TOXOPLASMOSE

  • Écrit par 
  • Georges DESMONTS
  •  • 2 388 mots

Dans le chapitre « Cycle du toxoplasme et transmission »  : […] On connaît les grandes lignes du cycle naturel du parasite. L'oocyste, éliminé dans les matières fécales du chat, subit une maturation avec formation de sporocystes ; à ce stade, il reste potentiellement virulent, au moins pendant plusieurs mois, dans le sol humide ; il est capable d'infecter les Mammifères herbivores ou les Oiseaux qui l'ingèrent accidentellement en prenant leur nourriture sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toxoplasmose/#i_1087

VIROÏDES

  • Écrit par 
  • Thierry CANDRESSE
  •  • 2 112 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Mode de contamination des végétaux »  : […] Les viroïdes piratent les processus cellulaires de la plante-hôte pour se répliquer et envahir complètement cette dernière. Ils transitent ainsi par les plasmodesmes (connexions cytoplasmiques reliant entre elles les cellules des plantes) puis par le système vasculaire phloémien, qui assure la circulation de la sève élaborée. Cette invasion généralisée de l’hôte explique que les viroïdes soient t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viroides/#i_1087


Affichage 

Chaîne trophique de l'homme

dessin

Chaîne trophique de l'homme 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Évolution de la syphilis acquise non traitée

dessin

Évolution de la syphilis acquise non traitée 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Chaîne trophique de l'homme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Évolution de la syphilis acquise non traitée
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin