CONTAGION

ADÉNOVIRUS

  • Écrit par 
  • François DENIS
  •  • 2 397 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mode de transmission »  : […] Les adénovirus sont très résistants dans le milieu extérieur, de ce fait, ils survivent plusieurs jours, voire semaines, sur les surfaces inertes et notamment dans les eaux, ce qui explique qu'en plus de transmissions directes d'individu à individu (gouttelettes respiratoires, mains sales, contact), ces virus peuvent être transmis indirectement par l'intermédiaire de matériel souillé, des eaux (l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adenovirus/#i_8015

AMIBIASE

  • Écrit par 
  • Robert DURIEZ, 
  • Yves GOLVAN
  •  • 1 647 mots

Dans le chapitre « Le parasite et sa transmission »  : […] Le parasite existe sous trois formes : deux végétatives et une kystique. – La forme végétative, dite minuta , a un diamètre de 12 à 15 μm et vit à la surface de la muqueuse colique. Elle se nourrit du contenu intestinal, mais jamais de globules rouges. C'est elle que l'on rencontre au début de l'infestation, dans les colites chroniques amibiennes et chez les « porteurs sains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amibiase/#i_8015

AUJESKY MALADIE D'

  • Écrit par 
  • Jacqueline VIRAT
  •  • 404 mots

Maladie contagieuse, inoculable, la maladie d'Aujesky est due à un virus spécifique qui affecte la plupart des animaux domestiques et quelques animaux sauvages. Sa transmission à l'homme est exceptionnelle. Elle a été décrite par Aujesky en 1902. On la trouve en Europe et en Amérique, avec des territoires préférentiels comme l'Europe de l'Est ; de rares cas ont été signalés en Afrique et en Asie. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-d-aujesky/#i_8015

BACTÉRIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Michel DESMAZEAUD, 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Daniel MAZIGH
  •  • 18 332 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les principales bactéries pathogènes »  : […] Dans l'extrême diversité du monde bactérien, certaines espèces se sont imposées comme des pathogènes authentiques ; chez l'individu exposé à ces bactéries le risque d'induction d'une maladie infectieuse est très élevé, même chez des sujets aux fonctions immunitaires préservées ; le déterminisme de la virulence et de la pathogénicité de ces bactéries n'est pas toujours connu. Au contraire, la path […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteriologie/#i_8015

CALENDRIER VACCINAL 2018

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 237 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les objectifs du calendrier vaccinal français 2018  »  : […] Le bloc vaccinal obligatoire a pour but d’assurer une immunité solide des enfants jusqu’à l’entrée à l’école primaire et sans doute bien au-delà, même si la durée de l’immunité acquise varie d’un sujet à un autre. La pratique des rappels, tout comme celle de la primovaccination chez des sujets adultes non encore vaccinés, doit permettre d’assurer une bonne couverture vaccinale de la population fr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/calendrier-vaccinal-2018/#i_8015

COQUELUCHE

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  •  • 1 498 mots

Dans le chapitre « Épidémiologie »  : […] La coqueluche existe à l'état endémique dans le monde entier avec des poussées épidémiques survenant tous les deux à quatre ans. Bien qu'elle soit surtout une maladie du jeune enfant, avec un maximum de fréquence situé entre 2 et 5 ans, la coqueluche peut survenir avant 1 an (de 15 à 30 p. 100 des cas), voire chez le nouveau-né (qui ne paraît pas bénéficier d'une immunisation maternelle passive, c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coqueluche/#i_8015

CYTOMÉGALOVIRUS

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • François DENIS
  •  • 2 345 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le virus et les modalités de l'infection virale »  : […] Si la maladie des inclusions cytomégaliques est connue depuis 1904, il a fallu attendre 1956 pour isoler le virus responsable : le cytomégalovirus humain (CMV). Classé dans les Herpesviridae , il possède une structure reconnaissable en microscopie électronique (fig. 1 ). Il n'existe qu'un seul type viral. Son génome, un ADN double brin linéaire, a été complètement séquencé. C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cytomegalovirus/#i_8015

EBOLA FIÈVRE ET VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 356 mots
  •  • 1 média

La fièvre Ebola tire son nom d’une rivière de la République démocratique du Congo (RDC) où cette maladie a été identifiée pour la première fois en septembre 1976 chez l’homme. Elle appartient au groupe des fièvres hémorragiques, comme les fièvres Marburg, Lassa, Rift, etc. Elle débute par une fièvre brutale et intense, accompagnée de multiples troubles somatiques, diarrhées, éruptions cutanées. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ebola-fievre-et-virus/#i_8015

ÉPIDÉMIES

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Georges DUBY, 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 16 519 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Expansion du fléau : la contagion »  : […] L'histoire des épidémies est très informative sur la manière dont une épidémie circonscrite se transforme en pandémie (cf. chap. 3). Presque invariablement, le moteur en est le voyage ou la guerre, les mouvements de population et les rassemblements (camps, villes), et plus récemment la désorganisation des systèmes sanitaires provoquée par les conflits, l'absence de développement ou les variations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epidemies/#i_8015

ÉPIDÉMIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Catherine DUPUIS, 
  • Pierre SALIOU
  •  • 1 834 mots

Dans le chapitre « Les maladies infectieuses et l'épidémiologie »  : […] L'évolution des concepts jumelés d'épidémie et d'épidémiologie appelle deux remarques. En premier lieu, il faut relever qu'un certain nombre d'imprécisions, voire de contradictions, pèsent sur la terminologie en matière d'épidémiologie. Nous avons vu ce qu'il en est à propos du mot d'épidémie : dès lors qu'il déborde sur des phénomènes morbides collectifs non obligatoirement infectieux, il devient […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epidemiologie/#i_8015

ÉPIZOOTIES

  • Écrit par 
  • Bernard TOMA
  •  • 4 168 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Propriétés de l'agent pathogène »  : […] Les épizooties sont en général des maladies aiguës, à incubation courte. Le premier facteur favorisant réside dans la brièveté de l'incubation (parfois de deux à trois jours seulement). Un organisme réceptif devient ainsi source de l'agent pathogène peu de temps après sa contamination et, par conséquent, un développement exponentiel de la maladie en un court laps de temps est favorisé. A contrario […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epizooties/#i_8015

FIÈVRE APHTEUSE

  • Écrit par 
  • Jacques LAPORTE, 
  • Bernard TOMA
  •  • 2 165 mots

Dans le chapitre « Caractères et transmission de la maladie »  : […] Symptômes  : deux catégories de mots servent à désigner cette maladie. Un premier groupe d'origine latine : fièvre aphteuse (français), fiebre aftosa (espagnol), afta epizootica (italien) rappelle la vésicule spécifique ; un autre groupe, d'origine anglo-saxonne, évoque les lieux d'apparition de ces aphtes : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievre-aphteuse/#i_8015

FIÈVRES HÉMORRAGIQUES VIRALES

  • Écrit par 
  • Yannick SIMONIN
  •  • 4 736 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une grande diversité de virus impliqués »  : […] Les FHV constituent une collection hétérogène de nombreux virus appartenant à quatre grandes familles distinctes : Arenaviridae (virus de Lassa, Junin, Lujo…), Bunyaviridae (fièvre de Crimée-Congo, de la vallée du Rift, virus Hantaan…), Filoviridae (fièvre Ebola, de Marburg…) et Flaviviridae (fièvre jaune, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievres-hemorragiques-virales/#i_8015

FOIE

  • Écrit par 
  • Jean ANDRE, 
  • Jacques CAROLI, 
  • Yves HECHT
  •  • 15 671 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Transmission des hépatites virales »  : […] La transmission des virus A (et E) se fait par voie fécale-orale : le virus est éliminé avec les selles dans le milieu extérieur, où il peut contaminer l'eau de boisson, les aliments, parfois le linge. Ce mode de transmission explique l' épidémiologie de la maladie : dans les pays où les conditions d'hygiène sont médiocres, l'endémie est permanente, les populations sont infectées à un âge précoce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foie/#i_8015

FRACASTORO GIROLAMO (1478-1553)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Adelin Charles FIORATO
  •  • 667 mots

Médecin, humaniste et poète véronais, Fracastoro est l'une des figures les plus représentatives du gentilhomme savant de la Renaissance. Après des études à l'université de Padoue, où il a pour condisciple Copernic et comme maîtres l'anatomiste Achillini et le philosophe Pomponazzi, il y enseigne à son tour la logique. Il séjourne pendant plusieurs années auprès du général vénitien Alviano, et parf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/girolamo-fracastoro/#i_8015

GRIPPE AVIAIRE

  • Écrit par 
  • Jean-François SALUZZO
  •  • 1 792 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Épidémiologie »  : […] Il existe deux formes de la maladie. La première, bénigne, se traduit chez l'oiseau atteint par un aspect ébouriffé des plumes associé à une baisse significative de la ponte. La seconde, hautement pathogène et très contagieuse, a été décrite dès 1878, en Italie, sous le terme de peste aviaire. Elle peut en une journée entraîner la mort de la totalité des volailles d'une région donnée. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grippe-aviaire/#i_8015

HENLE FRIEDRICH GUSTAV JACOB (1809-1885)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 339 mots

Pathologiste allemand, né le 19 juillet 1809 à Fürth (Bavière), mort le 13 mai 1885 à Göttingen. Friedrich Gustav Jacob Henle obtient son diplôme de médecin à l'université de Bonn, où est l'élève du physiologiste allemand Johannes Müller. Il poursuit ses études à l'université de Berlin (1832-1834) et publie ses premières descriptions de la structure et de la répartition du tissu épithélial humain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-gustav-jacob-henle/#i_8015

HERPÈS

  • Écrit par 
  • Jannick CHAMBERLIN, 
  • Jean DE RUDDER
  •  • 2 416 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aspects cliniques »  : […] Les localisations cutanéo-muqueuses sont de beaucoup les plus fréquentes. Précédée par une sensation de cuisson, l'éruption herpétique fait son apparition en 24 à 36 heures sous forme de petites papules qui se transforment rapidement en un bouquet de vésicules contenant un liquide clair ou légèrement trouble. Il est contre-indiqué d'y appliquer alcool, éosine, pommades (surtout si elles contienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herpes/#i_8015

IMPÉTIGO

  • Écrit par 
  • Pierre de GRACIANSKY
  •  • 217 mots
  •  • 1 média

L'impétigo banal, dû au staphylocoque doré pathogène , réalise une poussée de pustulettes péripilaires ; il est propre à certaines régions du corps, ou bien il est favorisé par un traumatisme (grattage, macération sous compresse), une parasitose (gale), une dermatose préalable (eczéma), une irritation chimique (goudron, huile). D'évolution aiguë, il guérit aisément par les antiseptiques locaux, dè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impetigo/#i_8015

LASSA VIRUS

  • Écrit par 
  • Pierre SUREAU
  • , Universalis
  •  • 818 mots
  •  • 1 média

La fièvre Lassa a été identifiée pour la première fois en janvier-février 1969 au Nigeria, à la suite de l'hospitalisation d'une malade venant de Lassa (ville du nord-est du pays, dans l’État de Borno). Trois cas secondaires (dont deux mortels) se produisirent chez des membres du personnel soignant de l'hôpital de Jos. Une seconde épidémie hospitalière, toujours à Jos, en janvier-février 1970, fut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virus-lassa/#i_8015

LÈPRE

  • Écrit par 
  • Nicole BOURCART
  •  • 2 912 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Transmission »  : […] La lèpre, ou « maladie de Hansen », n'étant pas héréditaire, et l'infection congénitale étant exceptionnelle, la diffusion en est due uniquement à la contagion. Il ne faut pas oublier que la majorité des lépreux ne sont pas contagieux, et que la maladie se contracte seulement au contact des malades bacillifères. Chez ces derniers, les bacilles sont émis en grande quantité par le nez, la bouche, l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lepre/#i_8015

MALADIES INFECTIEUSES

  • Écrit par 
  • Catherine DUPUIS
  •  • 5 788 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pénétration de l'agent infectant dans l'organisme neuf »  : […] Différentes routes de dissémination de l'infection peuvent être ainsi distinguées, et c'est selon ce critère fondamental que l'on tend à classer actuellement les maladies contagieuses. La maladie peut être transmise par contact entre un individu source d'infection et un individu sain. Ce contact est direct ou immédiat lorsqu'il implique un attouchement physique entre les deux sujets : les maladi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses/#i_8015

MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 10 465 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les chauves-souris réservoirs de virus »  : […] Une autre espèce animale joue un rôle croissant comme réservoir d’agents pathogènes alimentant l’émergence de plusieurs maladies : ce sont les chauves-souris et en particulier les espèces frugivores. Dans le cas de cet animal, le contact contaminant direct de la chauve-souris avec l’homme est peu fréquent. En revanche, la contamination de la nourriture par l’urine et les fèces de ces animaux est s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses-emergentes/#i_8015

MÉNINGOCOQUE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 608 mots

Bactérie pathogène pour l'homme, responsable de la méningite cérébro-spinale, le méningocoque, Neisseria meningitidis , découvert par Weichselbaum en 1887, est un diplocoque ayant l'aspect de deux grains de café opposés par leur face plane (aspect voisin du gonocoque, dont il est un proche parent). Le caractère Gram négatif est essentiel pour caractériser ce germe. Le méningo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/meningocoque/#i_8015

MERS (Middle East respiratory syndrome)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 775 mots
  •  • 2 médias

Le MERS, acronyme anglais traduit par « syndrome respiratoire du Moyen-Orient », est une pathologie lourde caractérisée par une pneumonie aiguë et une défaillance rénale. Le taux de décès parmi les personnes qui ont manifesté des signes cliniques est de l’ordre de 50 p. 100. La maladie est provoquée par un virus de la famille des coronavirus, d’où son nom MERS-CoV . Les tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mers/#i_8015

MORVE

  • Écrit par 
  • Louis JOUBERT
  •  • 311 mots

Maladie infectieuse, virulente, inoculable et contagieuse, affectant essentiellement les équidés et transmissible à d'autres animaux et à l'homme. La morve est due à une bactérie aérobie spécifique, Burkholderia mallei, anciennement dénommé Malleomyces mallei (Bouchard, Loeffler, 1882) ; elle se caractérise par des formes aiguës ou chroniques, s'accompa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morve/#i_8015

M.S.T. (maladies sexuellement transmissibles)

  • Écrit par 
  • Michel POITEVIN, 
  • André SIBOULET
  •  • 3 629 mots

Les maladies vénériennes (du nom de Vénus, déesse de l'amour) sont appelées maintenant maladies sexuellement transmissibles (M.S.T.). Ce sont des maladies infectieuses qui n'ont d'autre point commun que leur mode de contamination par contact ou rapport sexuels, les autres affections de l'appareil génital relevant plutôt du domaine de l'urologie, de la gynécologie, voire de la psychiatrie. C'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-sexuellement-transmissibles/#i_8015

MYCOBACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Carlo COCITO, 
  • Gabriel GACHELIN
  • , Universalis
  •  • 4 318 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Mycobactérioses opportunistes »  : […] Alors que la fréquence de la tuberculose typique a continué à décroître dans les pays occidentaux, celle des mycobactérioses atypiques est en progression constante. Les agents étiologiques les plus communs sont les mycobactéries du complexe Mycobacterium avium-Mycobacterium intracellulare-Mycobacterium scrofulaceum (MAIS), les deux premiers étant des non-chromogènes (groupe  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mycobacteries/#i_8015

MYCOSES

  • Écrit par 
  • Patrick JOLY, 
  • Gabriel SEGRETAIN
  • , Universalis
  •  • 6 989 mots

Dans le chapitre « Mycoses superficielles »  : […] La plupart des mycoses superficielles dues aux dermatophytes sont transmissibles d'un être humain ou d'un animal à un ou plusieurs autres. Elles peuvent provoquer des épidémies très importantes : telles les teignes des enfants qui exigent l'éviction scolaire ; le favus épidémique dans le pourtour méditerranéen ; les épidémies de teigne à Trichophyton equinum dans les écuries  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mycoses/#i_8015

NOSOCOMIALES INFECTIONS ou HOSPITALISME INFECTIEUX

  • Écrit par 
  • Gilles HAROCHE
  •  • 1 015 mots

On appelle infections nosocomiales, ou hospitalisme infectieux, les contaminations bactériennes ou virales consécutives à l'hospitalisation. Ces infections, encore appelées nosocomiales, sont très fréquentes puisqu'on estime qu'environ 5 p. 100 des patients admis dans un hôpital général en sont atteints, ce pourcentage s'élevant à 50 p. 100 ou plus dans certains services de réanimation. Les affect […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nosocomiales-hospitalisme-infectieux/#i_8015

OXYUROSE

  • Écrit par 
  • Yves GOLVAN
  •  • 389 mots

Parasitose intestinale très répandue, surtout chez l'enfant, où le taux d'infestation peut atteindre 50 à 60 p. 100 en collectivités scolaires. L'agent pathogène est un petit ver rond (nématode), l'oxyure, Enterobius vermicularis , mesurant 3 à 5 millimètres de longueur pour le mâle, 10 à 12 pour la femelle, avec un diamètre de 0,2 à 0,5 mm. Les vers adultes vivent dans le gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oxyurose/#i_8015

PAPILLOMAVIRUS

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • François DENIS
  •  • 3 081 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Épidémiologie et transmission »  : […] Tout papillomavirus est spécifique d'une espèce : les papillomavirus humains (HPV) infectent strictement l'homme. Ils sont transmis par contact direct à travers des microlésions de la peau ou des muqueuses, ou au cours de rapports sexuels. Du fait de la résistance de ce virus, une transmission indirecte, dans des conditions de promiscuité ou de mauvaise hygiène, par le linge, les toilettes, ou to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papillomavirus/#i_8015

PESTE

  • Écrit par 
  • Henri-Hubert MOLLARET
  • , Universalis
  •  • 3 068 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les signes de la peste humaine »  : […] Il faut opposer la peste bubonique – dite encore zootique –, survenant après piqûre d’une puce infectée, à la peste pulmonaire primitive, ou peste démique, succédant à une contamination interhumaine directe par voie respiratoire. –  La peste bubonique, après une incubation de un à dix jours et une brève période d’invasion, réalise d’emblée un syndrome toxi-infectieux extrêmement grave, avec appari […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peste/#i_8015

PESTE NOTION DE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 510 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les signes de la peste humaine sont sans ambiguïté  »  : […] Le mot « peste » vient du latin pestis . Pestis , selon les époques, les auteurs et leurs intentions, désignait certes des maladies contagieuses et leurs épidémies, mais il transmettait plus souvent une image diffuse de ruine, de destruction et, de manière générale, de fléau affectant l'État, les personnes ou les biens. Cette polysémie se retrouve en f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notion-de-peste/#i_8015

PESTE BOVINE

  • Écrit par 
  • Joseph DOMENECH
  •  • 3 132 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Qu'est-ce que la peste bovine ? »  : […] La peste bovine est une maladie virale contagieuse qui peut atteindre les ruminants et les suidés. Les animaux domestiques les plus sensibles sont les bovidés : bovin européen, zébu, buffle domestique (ou buffle d'Asie) et yak. D'autres espèces domestiques comme les petits ruminants (moutons et chèvres), les suidés (porcs) et les camélidés sont également réceptives au virus mais elles sont moins […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peste-bovine/#i_8015

PESTES ANIMALES

  • Écrit par 
  • Louis JOUBERT
  •  • 383 mots

Maladies infectieuses, virulentes, inoculables, très contagieuses, les pestes animales sont des fléaux économiques des cheptels, non transmissibles à l'homme en général. Elles sont dues à des virus différents selon les espèces animales affectées : Myxovirus (peste aviaire), Paramyxovirus (peste bovine et pseudo-peste aviaire ou maladie de Newcastle), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pestes-animales/#i_8015

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pathologie

  • Écrit par 
  • Raoul KOURILSKY
  •  • 27 404 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'agent pathogène »  : […] L'agent pathogène appartient à la grande famille des « mycobactéries », dont la détection bactériologique est fondée sur leur faculté de résister à l'action des acides et des alcools au cours de la coloration de Ziehl-Neelsen (1882). Les bacilles apparaissent sur fond bleu (coloré par le bleu de méthylène), avec une teinte rouge vif (donnée par la fuchsine phéniquée) due aux corps gras (lipides) q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pathologie/#i_8015

RÉTROVIRUS

  • Écrit par 
  • Jean-Luc DARLIX
  •  • 2 627 mots

Dans le chapitre « Réplication et dissémination d'un rétrovirus : l'exemple du VIH-1 »  : […] Grâce à de très nombreux travaux sur la structure et la réplication du VIH-1 et celles d'autres rétrovirus, on peut très schématiquement décrire le cycle de multiplication du VIH-1 en dix étapes. Les cinq premières étapes concernent la formation du provirus. Ce sont, dans l'ordre : (1) la reconnaissance entre le virus et la cellule grâce à des interactions entre la glycoprotéine de surface SUgp12 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/retrovirus/#i_8015

ROUGET, médecine vétérinaire

  • Écrit par 
  • Louis JOUBERT
  •  • 371 mots

Maladie infectieuse, virulente, inoculable, enzootique et faiblement contagieuse, commune à de très nombreuses espèces animales et transmissible à l'homme, surtout dans un cadre professionnel (vétérinaires, éleveurs, bouchers, équarrisseurs, poissonniers). Le rouget est dû à une bactérie spécifique, Erysipelothrix rhusiopathiae , également dénommée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rouget-medecine-veterinaire/#i_8015

SANTÉ - Santé dans le monde

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ALMÉRAS, 
  • Jean-François NYS
  •  • 5 663 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Transmission de personne à personne »  : […] L'augmentation de la population dans les villes, la multiplication des voyages et des déplacements de populations favorisent la transmission de nombreuses maladies. Les principales maladies à transmission aérienne et par gouttelettes sont, chez les enfants, les infections respiratoires aiguës comme la pneumonie, la grippe, la rougeole, la coqueluche, la méningite méningococcique et la diphtérie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sante-sante-dans-le-monde/#i_8015

SCARLATINE

  • Écrit par 
  • P. CAYEUX
  •  • 854 mots

Au xvi e siècle, Ingrassias (Naples) et Coyttar (Poitiers) décrivent pour la première fois la scarlatine et en 1685, le médecin anglais T. Sydenham individualise parfaitement la maladie sous le nom de fevris scarlatinae . Ce n'est qu'au début du xx e siècle que l'hypothèse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scarlatine/#i_8015

SIDA (syndrome immuno-déficitaire acquis)

  • Écrit par 
  • François BRICAIRE, 
  • Patrice PINELL, 
  • Yves SOUTEYRAND
  •  • 9 685 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Transmission »  : […] Pour être transmis d'un sujet à un autre le VIH doit nécessairement être transporté par une cellule qui véhicule les lymphocytes contaminés qu'elle contient. Ce qui explique que les deux grands modes de transmission sont le sang, et les sécrétions sexuelles, sperme, sécrétions génitales féminines. Les modes de contamination sont donc les échanges de seringues souillées chez les usagers de drogue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sida/#i_8015

SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère)

  • Écrit par 
  • Julien EMMANUELLI
  •  • 596 mots

Le 15 mars 2003, l'O.M.S. lançait la première alerte mondiale de son histoire devant l'émergence d'un agent infectieux d'origine inconnue, responsable d'une nouvelle maladie : le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Probablement apparu en Chine dès le mois de novembre 2002, le SRAS s'est rapidement répandu, touchant plus de 8 000 personnes dans une trentaine de pays. Le syndrome est causé par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sras/#i_8015

SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère), en bref

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 223 mots

En novembre 2002, une maladie nouvelle apparaît à Hong Kong. Le malade présente une fièvre élevée brutale et des troubles respiratoires. L'état général est gravement affecté, avec une baisse du nombre de globules blancs sanguins importante et persistante. La maladie est fatale dans 10 à 30 p. 100 des cas. On lui donne le nom de SRAS, pour syndrome respiratoire aigu sévère. La maladie s'observe su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sras-syndrome-respiratoire-aigu-severe/#i_8015

SYPHILIS

  • Écrit par 
  • Michel POITEVIN, 
  • André SIBOULET
  •  • 5 094 mots
  •  • 2 médias

La syphilis, ou vérole, est une maladie infectieuse due au tréponème de Schaudinn et Hoffmann. C'est une maladie essentiellement contagieuse, transmissible en général par les rapports sexuels, beaucoup plus rarement par accident (piqûre), par voie sanguine (transfusion), ou par voie transplacentaire (mère à fœtus : syphilis congénitale). Elle est totalement différente de la blennorragie ou « chau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syphilis/#i_8015

TRACHOME

  • Écrit par 
  • Jean LEVADITI, 
  • Armand TIBI
  •  • 1 138 mots

Le trachome est une conjonctivite folliculaire endémique humaine à évolution aiguë, puis chronique, causée par Chlamydia trachomatis , et pouvant même aboutir à la cécité. Maladie contagieuse, très fréquente dans les régions chaudes du globe et connue depuis l'Antiquité en Chine, en Égypte et en Grèce, elle reste l'infection oculaire la plus répandue dans le monde et sévit p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trachome/#i_8015

TUBERCULOSE

  • Écrit par 
  • Jean BRETEY, 
  • Charles COURY
  •  • 10 009 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Évolution des conceptions et des connaissances sur l'étiologie de la tuberculose »  : […] Si l'on met à part la période initiale et théurgique de la médecine, commune en fait à toutes les cultures archaïques, et au cours de laquelle le phtisie consomptive était considérée comme une punition infligée par la divinité, on a d'abord incriminé des causes locales. Frappés par le spectaculaire symptôme qu'est l'hémoptysie, Hippocrate, Arétée et plusieurs autres auteurs anciens ont admis que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tuberculose/#i_8015

TULARÉMIE

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 810 mots

Maladie infectieuse aiguë ressemblant à la peste mais beaucoup moins sévère. C'est en 1911 que le germe a été isolé à partir de cadavres d'écureuils dans le comté de Tulare (Californie), d'où son nom ; la tularémie a été observée pour la première fois chez l'homme, aux États-Unis, en 1914. L'agent pathogène est une très petite bactérie : Pasteurella tularensis . La maladie a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tularemie/#i_8015

VACCINATION ANTITYPHOÏDIQUE

  • Écrit par 
  • Anne RASMUSSEN
  •  • 1 156 mots
  •  • 1 média

Au premier semestre de 1915, alors que la guerre s’est enlisée sur le front occidental, une violente épidémie de typhoïde balaie la zone des armées. Elle éclate en novembre 1914, connaît un pic dans les premiers mois de 1915, et est suivie d’ un nouvel épisode épidémique sérieux constitué cette fois de paratyphoïdes, qui atteint son paroxysme à l’été de 1915. Lors de l’entrée en guerre, les hygié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaccination-antityphoidique/#i_8015

VIROLOGIE

  • Écrit par 
  • Sophie ALAIN, 
  • Michel BARME, 
  • François DENIS, 
  • Léon HIRTH
  •  • 10 443 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Prévention non spécifique »  : […] Elle vise à limiter, ou mieux, empêcher la contagion. En fonction du mode de transmission : virus respiratoires, entériques, cutanéo-muqueux... une prévention peut être envisagée, passant par des mesures générales d'hygiène (lavage des mains, gants, préservatifs, nettoyage des surfaces, matériel à usage unique...) et par des mesures plus spécifiques : port de masque, mesures d'isolement. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/virologie/#i_8015

ZOONOSES

  • Écrit par 
  • Louis JOUBERT
  •  • 2 558 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Classification »  : […] La classification des zoonoses mérite d'être plutôt épidémiologique qu'étiologique. Elle sépare quatre groupes de maladies, selon leurs modalités essentielles de transmission. Les zoonoses à transmission directe (orthozoonoses) par traumatisme, contact, inhalation ou ingestion de germes virulents sont les plus nombreuses et les plus redoutables, qu'elles soient à bactéries ou à virus : brucellos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoonoses/#i_8015


Affichage 

Évolution de la syphilis acquise non traitée

dessin

Évolution de la syphilis acquise non traitée 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Évolution de la syphilis acquise non traitée
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin