CONSULATS DE MARIUS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Marius est un général populaire qui domine la vie politique romaine de la fin du IIe siècle avant J.-C. « Homme nouveau », puisque aucun de ses ancêtres n'a géré de magistrature, il doit son ascension tant à ses compétences militaires qu'à l'appui du puissant clan des Metelli. Il rompt cependant avec celui-ci et, s'appuyant sur le ressentiment de la plèbe contre le gouvernement de l'aristocratie sénatoriale, il obtient, en — 107, le commandement de la guerre contre Jugurtha, détenu jusqu'alors par son patron, Metellus. Ayant vaincu le prince numide, Marius revient à Rome alors que la cité est menacée par l'invasion de peuples germains, les Cimbres et les Teutons. Réélu constamment au consulat de — 104 à — 100, grâce à l'appui d'agitateurs populaires, il parvient à repousser l'invasion des Germains. Célébré sauveur de l'Italie, il se retourne brutalement contre ses anciens soutiens, les tribuns de la plèbe, Saturninus et Glaucia, qui menaient une violente politique contre l'aristocratie conservatrice et dirige la répression qui s'abat sur eux. Marius joue ensuite un rôle relativement effacé durant la « guerre sociale ». Une fois celle-ci terminée, il participe au déclenchement de la guerre civile, mais il meurt en — 86. Personnage controversé, Marius aurait le premier accepté des prolétaires dans l'armée romaine, ouvrant ainsi la voie aux armées factieuses du siècle suivant. Il représente surtout une nouvelle figure d'homme politique qui, s'appuyant sur le prestige de ses victoires et l'attachement de ses soldats, utilise la réaction de la plèbe contre le gouvernement aristocratique pour satisfaire son ambition.

—  Xavier LAPRAY

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Xavier LAPRAY, « CONSULATS DE MARIUS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/consulats-de-marius/