CONSERVATION ET RESTAURATION DES FILMS

CHAPLIN CHARLIE

  • Écrit par 
  • Francis BORDAT
  •  • 3 964 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Quels films voyons-nous ? »  : […] Contrairement aux œuvres de la plupart des cinéastes de la première génération, la quasi-totalité de celle de Chaplin, muette et parlante, a pu être conservée jusqu'à nos jours. Toutefois, l'état des copies en circulation, notamment pour les films dont Chaplin ne possédait pas les droits (ceux des séries Keystone, Essanay et First National), est souvent médiocre. En ce qui concerne les production […] Lire la suite

CINÉMA (Aspects généraux) - Les cinémathèques

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 4 480 mots

Dans le chapitre « La diversification des cinémathèques »  : […] Parallèlement, la notion de cinémathèque, ou d'archive, a évolué. Le problème de la conservation des films, voire de leur survie, est partout passé au premier plan. Les fonds archivés dans les années 1930, 1940 et 1950, dont le support nitrate dangereusement inflammable vieillit mal, se décomposent dans leurs boîtes et exigent pour le moins un transfert sur pellicule de sécurité, et souvent un tr […] Lire la suite

GANCE ABEL (1889-1981)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 1 560 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Napoléon Bonaparte »  : […] En septembre 1923, Abel Gance présente le projet d'un film épique sur Napoléon, en huit épisodes de 2 000 mètres chacun. Projet démesuré, qui implique un financement européen. Gance l'obtient en 1924 auprès de deux financiers, le Russe émigré Vladimir Wengeroff et l'Allemand Hugo Stinnes, qui ont créé une entreprise de production, la Westi Film Gmbh, qui s'est associée à d'autres producteurs, dont […] Lire la suite

LANGLOIS HENRI (1914-1977)

  • Écrit par 
  • Pierre KAST
  •  • 303 mots

Né à Smyrne, mort à Paris, Henri Langlois a plus fortement et plus durablement influencé le cinéma que s'il avait été réalisateur, scénariste ou producteur. Dès son adolescence, la passion pour le cinéma, en quoi il voit un moyen d'expression privilégié, art populaire et création autonome, l'entraîne à tout sacrifier à un but unique : sauver les films de la destruction. En 1935, il fonde avec Geor […] Lire la suite