CONSCIENCE DE SOI

ADLER MAX (1873-1937)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 644 mots

Longtemps occulté par la prépondérance de l'idéologie bolchevique, le rôle de Max Adler, l'un des principaux représentants de l'austro-marxisme, s'éclaire d'une importance accrue à mesure qu'on redécouvre les tendances anti-autoritaires apparues dans l'évolution de la doctrine marxiste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-adler/#i_30895

ALTÉRITÉ, philosophie

  • Écrit par 
  • Sylvie COURTINE-DENAMY
  •  • 5 372 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'affirmation du sujet : le « cogito » cartésien »  : […] d'un malin génie trompeur, il n'en reste pas moins vrai que je pense, donc que je suis. Le cogito exprime la conscience de soi-même du sujet pensant. Au sein même du doute, je découvre mon existence et mon essence. À la question : qui suis-je ? la réponse est donc : une chose qui pense, qui doute, un esprit, un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alterite-philosophie/#i_30895

ALTRUISME

  • Écrit par 
  • Guy PETITDEMANGE
  •  • 3 312 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Figures de l'altérité »  : […] déchaînant et enchaînant la puissance de l'autre, contre et dans la conscience du même », Hegel a détecté ce moment d'exception dans l'avènement de la conscience de soi qu'est la rencontre d'une conscience avec une autre conscience. La dialectique maîtrise-servitude met très précisément et dramatiquement en acte ce qui fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/altruisme/#i_30895

BRENTANO FRANZ (1838-1917)

  • Écrit par 
  • Samuel Hugo BERGMAN
  •  • 1 608 mots

Dans le chapitre « Nature des phénomènes psychiques »  : […] Le phénomène psychique n'est pas seulement « conscience de... », mais aussi « conscience de soi-même ». Celui qui entend un son a conscience de l'entendre, celui qui éprouve la douleur sait, par là même, qu'il l'éprouve. Cette conscience de soi est appelée par Brentano « conscience seconde » ou « perception intérieure ». À la lumière de cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-brentano/#i_30895

CONSCIENCE

  • Écrit par 
  • Henri EY
  •  • 10 466 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le moi et son envers : l'autre »  : […] L'être conscient acquiert cependant une autre dimension (la conscience de soi) en se constituant selon une figuration systématique et transactuelle de lui-même. Et c'est bien au moi, en effet, que tout le monde pense, y compris Freud et l'école psychanalytique, quand il est question de cet être conscient et organisé qu'est l'homme. Être quelqu'un, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conscience/#i_30895

CORPS - Schéma corporel et image de soi

  • Écrit par 
  • Jacques POSTEL
  •  • 2 496 mots

Dans le chapitre « Genèse de l'image de soi »  : […] Le fait majeur pour le développement de la conscience de soi se situe dans l'acquisition d'une image visuelle, d'une représentation du corps propre, en particulier grâce à l'usage du miroir ; aussi désigne-t-on habituellement l'image de soi du nom d'image spéculaire. C'est vers huit mois et demi que l'enfant fait cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-schema-corporel-et-image-de-soi/#i_30895

DÉPERSONNALISATION

  • Écrit par 
  • Sven FOLLIN
  •  • 1 604 mots

Dans le chapitre « Le processus de dépersonnalisation »  : […] a une certaine unité dans la mesure où, en essence, elle est doute, angoisse, mise en question de l'authenticité de soi-même et du monde liée à la perte des qualités qui normalement assurent la référence de toute expérience vécue à une certaine image de soi dans la relation de la personne au réel. Elle n'est pas perte de la notion du réel, mais du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/depersonnalisation/#i_30895

DES HÉGÉMONIES BRISÉES (R. Schürmann)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 1 345 mots

Ainsi, par exemple, de la naissance de la modernité avec la mise en place de la conscience de soi comme « référent dernier » chez Luther et Kant. « L'âge moderne commence quand la conscience de soi s'érige en source et mesure de toutes lois. » Les modernes ne l'ont pas découverte. L'auteur rappelle que Homère déjà […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/des-hegemonies-brisees/#i_30895

DÉVELOPPEMENT DES ÉMOTIONS

  • Écrit par 
  • Sandrine GIL
  •  • 2 028 mots

Dans le chapitre « L’ontogenèse des émotions »  : […] ou autoréflexives serait plus tardive, puisque liée au développement de la conscience de soi. Cette dernière correspond à la capacité de se considérer comme un individu à part entière, et est classiquement envisagée comme acquise au cours de la seconde moitié de la deuxième année de vie. Cette différenciation soi/autrui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-des-emotions/#i_30895

ESCHATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Michel HULIN
  •  • 6 358 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Inde : le saṃsāra et les âges du monde »  : […] une désidentification par rapport au corps et à l'expérience sensible, vers une prise de conscience de soi dont la radicalité permettrait de surmonter l'ignorance originelle. Nous sommes donc en présence d'une eschatologie profondément « individualiste ». En lui-même, le cours des renaissances, qui se confond avec le cours du monde, est sans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eschatologie/#i_30895

L'ÊTRE ET LE NÉANT, Jean-Paul Sartre - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 768 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La conscience comme relation »  : […] d'infléchir dans un sens non idéaliste, même s'il refuse le mot de conscience, la phénoménologie husserlienne. La conscience de soi n'est pas connaissance de soi. Autrement dit, la conscience réflexive repose sur une conscience plus originaire – préréflexive – que Sartre note « conscience (de) soi ». « Toute existence consciente existe comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-etre-et-le-neant/#i_30895

HONNETH AXEL (1949-    )

  • Écrit par 
  • Gérard RAULET
  •  • 1 858 mots

Dans le chapitre « Les sphères de reconnaissance »  : […] de Donald Winnicott. Chez Mead, il retrouve l’idée, au plan ontogénétique, qu’on peut développer une conscience de soi qu’à la condition d’une reconnaissance mutuelle. Ce qui veut dire que c’est seulement dans le miroir de l’autre que nous pouvons réaliser notre propre conscience et notre propre identité. Le développement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/axel-honneth/#i_30895

INDIVIDU & SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • André AKOUN
  •  • 4 488 mots

Dans le chapitre « Désir et sujet »  : […] Il y a quelque chose de paradoxal à enfermer le sujet dans une conscience-de-soi solitaire puisque, en effet, cette dernière ne peut logiquement être telle que parce qu'elle se saisit dans sa différence avec une autre conscience-de-soi, semblable et également singulière. C'est ce qu'établit la section A du chapitre iv de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/individu-et-societe/#i_30895

INTERACTIONNISME SYMBOLIQUE

  • Écrit par 
  • Yves WINKIN
  •  • 1 344 mots

Dans le chapitre « Origines »  : […] la tradition cartésienne ne parvient pas à prendre en charge. Le self, c'est le soi, mais dans le sens de « conscience de soi ». Contrairement aux animaux, l'homme est capable de prendre conscience de lui-même. Pour Mead, le self se développe chez l'homme à la faveur de ses relations avec autrui. En prenant le rôle et l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interactionnisme-symbolique/#i_30895

MEAD GEORGE HERBERT (1863-1931)

  • Écrit par 
  • Daniel DERIVRY
  •  • 728 mots

Fortement marqué par les théories évolutionnistes, le philosophe américain George Herbert Mead a exercé une influence considérable sur le développement des sciences sociales. Pragmatiste, ami intime de John Dewey, il a largement contribué à combler le fossé qui séparait la psychologie individuelle de la sociologie. Il est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-herbert-mead/#i_30895

MÉMOIRE AUTOBIOGRAPHIQUE

  • Écrit par 
  • Arnaud D' ARGEMBEAU
  •  • 1 952 mots

Dans le chapitre « Contenu de la mémoire autobiographique »  : […] la mémoire autobiographique inclut également un ensemble d’informations factuelles sur soi, par exemple nos date et lieu de naissance. Selon certaines conceptions théoriques, ces différents types de représentations autobiographiques sont organisés en mémoire de manière hiérarchique : les souvenirs spécifiques sont nichés dans des souvenirs généraux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire-autobiographique/#i_30895

MOI

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT, 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 12 469 mots

Dans le chapitre « Les philosophies de la différence »  : […] elles tranchent le problème le plus crucial. Il est bien exact que l'identité de la conscience de soi, sa continuité temporelle, sa puissance de dire « je » semblent démentir l'hétérogénéité qui la sous-tend. Les philosophies de la différence montrent que ce démenti n'en est pas un, qu'il cache une confirmation, dans la mesure où l'effort de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moi/#i_30895

NEUROSCIENCES COGNITIVES ET AGENTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Elisabeth PACHERIE
  •  • 1 348 mots

que nous avons de causer volontairement nos actions, d'en contrôler le cours et d'en maîtriser les effets. Elle constitue ainsi une composante importante de la conscience de soi, jouant un rôle essentiel dans la compréhension que nous avons de nous-mêmes comme des agents actifs de notre propre vie et, comme tels, responsables de nos actes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurosciences-cognitives-et-agentivite/#i_30895

PERSONNALISME

  • Écrit par 
  • Lucien JERPHAGNON
  •  • 2 383 mots

Dans le chapitre « La constitution d'une catégorie »  : […] partielles et partiales. Ainsi, le cogito cartésien fut une nouvelle et irremplaçable manière d'inventorier les richesses de l'ordre personnel et d'en disposer. Mais, s'il est certain que la conscience de soi est impliquée dans le développement de la personne, d'aucuns contesteront à bon droit qu'elle en constitue l'essence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/personnalisme/#i_30895

PHÉNOMÈNE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DUMONT
  •  • 3 344 mots

Dans le chapitre « La notion de phénoménologie »  : […] de cet objet qui n'est pas différent d'elle-même. Ainsi, la conscience simple devient conscience de soi. Or, dans son immédiateté, elle désire subjectivement l'objet et s'affirme par là comme individuelle. Pour que cette conscience individuelle de soi accède à l'universalité, il faut qu'intervienne la médiation de sa reconnaissance par une autre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenomene/#i_30895

PHÉNOMÉNOLOGIE

  • Écrit par 
  • Renaud BARBARAS, 
  • Jean GREISCH
  •  • 7 227 mots

Dans le chapitre « La phénoménologie après Husserl »  : […] un sens plus profond de la conscience, une phénoménalité originaire qui précède l'intentionnalité et la fonde. Comme conscience de soi, la conscience existe sur un mode original, qui exclut toute distance : elle est intériorité ou immanence radicales, autoaffection pure. Cette découverte ouvre la voie d'une philosophie de l'affectivité et, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phenomenologie/#i_30895

PSYCHOLOGIE COGNITIVE ET CONSCIENCE

  • Écrit par 
  • Axel CLEEREMANS
  •  • 1 620 mots

tripartite, et qui fait plutôt référence aux différences entre conscience perceptuelle, conscience de soi, et conscience d’autrui. Les rapports qu’entretiennent entre eux la conscience que j’ai du monde, la conscience de mon existence en tant que sujet et la conscience que j’ai du fait que les autres ont également des états mentaux (la théorie de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-cognitive-et-conscience/#i_30895

SPINOZA BARUCH (1632-1677)

  • Écrit par 
  • Robert MISRAHI
  •  • 12 184 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le sens du spinozisme »  : […] ou libre joie) découle en effet de la connaissance du troisième genre, qui est la conscience de soi, du monde et de « Dieu ». Il est donc la plus haute et la plus simple réflexion, qui intègre l'univers total dans un système écrit, ce qui est la philosophie même. Mieux : cette connaissance du troisième genre entraîne logiquement l'amour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baruch-spinoza/#i_30895

STIRNER MAX (1806-1856)

  • Écrit par 
  • Henri ARVON
  •  • 2 147 mots

Dans le chapitre « L'unicité »  : […] toi toi-même » que Hegel avait exigé que l'Esprit parvînt à la libre conscience de soi. » Vouloir se connaître soi-même, c'est se juger au nom d'un principe universel, c'est se jauger à une norme abstraite, c'est s'absorber dans une généralité qui rend désormais impossible toute approche de soi-même et, par voie de conséquence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-stirner/#i_30895

TAYLOR CHARLES (1931-    )

  • Écrit par 
  • Ruth ABBEY
  •  • 1 495 mots

Dans le chapitre « Signification et moralité »  : […] Parmi ces caractéristiques figurent notamment la capacité à l'auto-interprétation – la compréhension qu'un être humain a de lui-même forme une part significative de son identité –, le fait d'être doué de langage – les relations qu'un être humain entretient avec les autres, son environnement et lui-même se fondent sur le langage – et le fait de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-taylor/#i_30895