MORDELL CONJECTURE DE

DIOPHANTIENNES ÉQUATIONS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COLLIOT-THÉLÈNE, 
  • Marcel DAVID, 
  • Universalis
  •  • 6 121 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Courbes de genre au moins égal à 2 : points rationnels »  : […] Parmi les courbes de genre au moins égal à 2, on trouve les courbes planes non singulières de degré au moins 4. Là encore, on ne peut ramener l'étude de telles courbes à l'étude de celles de genre inférieur ou égal à 1. On ne dispose d'aucun procédé permettant d'engendrer un nombre infini de solutions à partir d'un nombre fini d'entre elles. Mordell a ainsi conjecturé (1922) qu'une telle équation […] […] Lire la suite

FALTINGS GERD (1954- )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 212 mots

Mathématicien allemand, lauréat de la médaille Fields en 1986. Né le 28 juillet 1954 à Gelsenkirchen (Allemagne), Gerd Faltings fait ses études à l'université de Münster, où il soutient sa thèse de doctorat en 1978. Boursier à l'université Harvard l'année suivante, il enseigne à l'université de Münster, puis à celle de Wuppertal, avant d'être nommé en 1985 professeur à l'université de Princeton (N […] […] Lire la suite

MORDELL LOUIS JOËL (1888-1972)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 509 mots

Mathématicien américain naturalisé britannique en 1929, spécialiste de la théorie des nombres. Né le 28 janvier 1888 à Philadelphie en Pennsylvanie (États-Unis), Louis Joël Mordell est le fils d'émigrants juifs lituaniens installés à Philadelphie en 1881. Passionné par les mathématiques dès son plus jeune âge, il rêve d'aller étudier à l'université de Cambridge et, en décembre 1906, après avoir ra […] […] Lire la suite