TRANS CONFIGURATION

CONFORMATIONS, chimie

  • Écrit par 
  • Jacques GORÉ
  •  • 3 339 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Cyclohexanes substitués »  : […] Un composé cyclohexanique monosubstitué peut exister sous deux conformations chaise : dans l'une, (16), le substituant R occupe une position axiale, dans l'autre, (17), une position équatoriale. Ces deux conformations (16) et (17) sont interconvertibles (E. Mohr, 1918), les formes bateau peu probables, analogues à (15), n'étant d'ailleurs que les intermédiaires de cette transformation appelée ve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conformations-chimie/#i_11420

CORPS GRAS

  • Écrit par 
  • Eugène UCCIANI
  •  • 5 064 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Acides gras »  : […] Un acide gras comporte un groupement carboxylique, ou fonction acide, et une chaîne hydrocarbonée. Cette partie de la molécule différencie les acides gras, dont on connaît près de cent représentants dans le monde végétal, et plusieurs centaines dans le règne animal. On distingue couramment les acides gras saturés et les insaturés . Ces grandes catégories se subdivisent en sous-catégories. Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-gras/#i_11420

CYCLANES & CYCLÈNES

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONIA
  •  • 1 914 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Stéréo-isomérie et structure »  : […] On rencontre dans ces composés tous les types d'isomérie : l'isomérie cyclanique chez les cyclanes simples au moins disubstitués, par exemple les cis et trans-p -menthanes (1 et 2), ou chez les composés bicycliques, telle la décaline qui est connue sous deux formes cis (5) et trans (6) ; l'isomérie éthylénique chez les cyclènes dont le cycle comporte au moins huit carbones, la possibilité apparai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyclanes-et-cyclenes/#i_11420

MACROMOLÉCULES

  • Écrit par 
  • Michel FONTANILLE, 
  • Yves GNANOU, 
  • Marc LENG
  •  • 13 783 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Structure des macromolécules »  : […] Le terme « structure » recouvre ici différents niveaux, qu'il est important d'expliciter. La dimensionnalité d'une macromolécule est une propriété structurale qui influence fortement ses propriétés physiques. Les macromolécules monodimensionnelles, les plus simples, présentent une architecture vermiculaire dont les anneaux successifs correspondent aux motifs constitutifs (ou unités monomères). C'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macromolecules/#i_11420

PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Yves BRIAND, 
  • Philippe BRION, 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Claude MEUNIER, 
  • Pierre VIGNAIS
  •  • 20 683 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « La structure primaire »  : […] La séquence linéaire d'acides aminés d'une chaîne protéique définit la structure primaire de cette protéine. La longueur de la chaîne, c'est-à-dire son nombre total d'acides aminés, et l'ordonnance de la chaîne, c'est-à-dire la séquence des acides aminés, sont les deux paramètres qui spécifient une protéine. Deux acides aminés successifs d'une chaîne protéique sont liés par une liaison amide dite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines/#i_11420

STÉRÉOCHIMIE - Stéréochimie organique

  • Écrit par 
  • Henri B. KAGAN, 
  • Charles PRÉVOST
  •  • 14 210 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Nomenclature de la configuration absolue »  : […] La nomenclature R , S proposée par Cahn, Ingold et Prelog est maintenant adoptée très généralement. On définit pour un carbone asymétrique C abcd une priorité décroissante des groupes a , b , c et d . On imagine a , b , c , disposés sur un volant d'axe d . Le sigle R correspond à une séquence a , b , c distribuée dans le sens des aiguilles d'une montre (cf.  supra , figure). La configuration […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stereochimie-stereochimie-organique/#i_11420

STÉRÉOCHIMIE - Stéréochimie inorganique

  • Écrit par 
  • Jacques-Émile GUERCHAIS
  •  • 4 038 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Isomérie géométrique »  : […] Deux isomères géométriques se distinguent par une répartition différente des atomes dans l'espace autour de l'élément central. Si les coordinats sont proches, on dira qu'ils sont en position cis  ; s'ils sont opposés, ils sont en position trans. Cette isomérie n'a jamais été rencontrée avec le tétraèdre pour des raisons géométriques, mais elle existe avec de nombreuses coordinences. Nous l'examin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stereochimie-stereochimie-inorganique/#i_11420

STÉROÏDES

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Jacques PERRONNET, 
  • Daniel PHILIBERT
  •  • 7 595 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Structure stéréochimique »  : […] L' établissement de la structure des stéroïdes, avec sa stéréochimie précise, est l'aboutissement de recherches menées pendant plusieurs décennies. Les principales étapes furent la détermination, en 1888, par F. Reinitzer, de la formule brute du cholestérol, et sa confirmation vingt ans plus tard ; la proposition, dans les années 1920, par A. Windaus et H. Wieland, de structures développées planes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/steroides/#i_11420