CONFESSIONS, AugustinFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un ouvrage apologétique

Les Confessions sont composées de treize livres. Dans les livres I à IX, Augustin raconte les principaux événements de son existence, depuis sa naissance à Thagaste, le 13 novembre 354, jusqu'à la fameuse « extase d'Ostie », à l'automne 387, suivie peu après de la mort de sa mère, Monique. La scène capitale de la conversion, qui eut lieu au mois d'août 386, dans un jardin à Milan, est évoquée au livre VIII (xii, 29) : à l'incitation des paroles d'une chanson d'enfant, prises pour une injonction divine, Augustin lit au hasard un passage de l'Épître aux Romains de saint Paul : « ... ce fut comme une lumière de sécurité infuse en mon cœur, dissipant toutes les ténèbres du doute. » Peu après, à la Pâque de l'an 387, Augustin recevait le baptême administré par saint Ambroise.

Le livre X marque une pause. Il contient une méditation sur le récit qui vient d'être fait. Le triple sens du titre (Confessiones) est alors expliqué. Il s'agit tout d'abord d'une confession faite directement à Dieu, qui connaît déjà tout : « Tu m'as percé à jour, Seigneur, quel que je sois ;/ Le fruit de ma confession ? Je te l'ai dit,/ Nullement par les mots, par les cris de la chair,/ Mais par les mots de l'âme, clameur de la pensée » (X, iii, 3). C'est ensuite aux hommes que s'adresse cet aveu des fautes passées, afin qu'eux aussi entendent la parole qui a décidé de la conversion du pécheur : « D'en lire ou d'en entendre les confessions éveille le cœur, l'empêchant de s'endormir dans la désespérance en criant à l'impossible, le tenant éveillé dans l'amour de ta miséricorde et dans la douceur de ta grâce [...] Et, pour les justes, c'est une joie d'entendre le récit des fautes passées de ceux qui en sont désormais délivrés ; et ils trouvent de la joie, non parce que ce furent des fautes, mais parce qu'elles ont existé et qu'elles ne sont plus » (X, iii, 4). Enfin, le troisième sens du titre est qu'il s'agit de confesser la grandeur de Dieu.

La louange de Dieu, doublée d'un chant d'action de grâces, tel est l'objet majeur de ce livre. Dans une perspective néo-platonicienne, il est remarquable que pour Augustin ce soit la mémoire qui s'avère le lieu et la formule de cette rencontre avec le Seigneur : « ... je ne t'ai pas trouvé en dehors d'elle. Je n'ai rien trouvé de toi qui ne fût dans mon souvenir, du jour où je te connus [...] Là où j'ai trouvé la vérité, là j'ai trouvé mon Dieu qui est la vérité, que je n'ai plus oubliée, du jour où je la connus » (X, xxiv, 35).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur émérite des Universités, membre correspondant de la Real Academia Española

Classification

Autres références

«  CONFESSIONS, Augustin  » est également traité dans :

AUTOBIOGRAPHIE, notion d'

  • Écrit par 
  • Alain BRUNN
  •  • 1 446 mots

Auto-bio-graphie : écriture de sa propre vie, écriture par soi de sa vie. Le terme est double : au sens large, est autobiographique toute écriture intime ; au sens étroit, l'autobiographie, distincte des Mémoires, du journal intime ou de l'autoportrait, est un genre parmi d'autres de l'écriture personnelle. Mais ce dernier a connu un succès immense, qui l'a conduit à annexer toute expression supp […] Lire la suite

TEMPS / MÉMOIRE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 2 720 mots

Dans le chapitre « L’énigme du temps »  : […] Il est si peu d’exemples, dans toute l’histoire de la philosophie, d’un penseur ayant marqué à ce point une notion que ne pas commencer par lui paraîtrait inconsidéré : tel est le cas d’Augustin d’Hippone (354-430) quand on aborde la question du temps. « Qu’est-ce donc que le temps ? Quand personne ne me le demande, je le sais ; dès qu’il s’agit de l’expliquer, je ne sais plus » ( Confessions , li […] Lire la suite

Les derniers événements

6-28 septembre 2006 États-Unis. Nouvelle législation concernant les prisonniers suspects de terrorisme

Les confessions obtenues par la force seront recevables dans certains cas. Le programme de détentions parallèles par la C.I.A. de certains suspects est maintenu.  […] Lire la suite

4-24 juin 2004 France. Multiplication des actes racistes

Les profanations de sépultures, toutes confessions confondues, connaissent une recrudescence depuis deux mois à travers l'ensemble du pays. Le 24, une cinquantaine de tombes musulmanes du cimetière militaire de Haguenau (Bas-Rhin) sont dégradées et recouvertes de symboles néo-nazis.  […] Lire la suite

23-27 juin 2001 Vatican – Ukraine. Visite du pape Jean-Paul II en Ukraine

Le patriarche de l'Église orthodoxe de Russie, Alexis II, fait savoir que la visite de Jean-Paul II ne fait que « renforcer la division entre les deux confessions »; il rejette la demande de pardon formulée par le pape pour les torts des catholiques envers les orthodoxes.  […] Lire la suite

19-22 septembre 1996 Vatican – France. Visite du pape Jean-Paul II en France pour le quinzième centenaire du baptême de Clovis

Par ailleurs, le pape invite les chrétiens à dialoguer davantage « avec les autres composantes de la nation, spécialement avec les membres des autres confessions ». Le soir, il se rend à Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée) où il se recueille devant le tombeau de saint Louis-Marie Grignion de Montfort (1673-1716), fondateur de plusieurs congrégations. Il y célèbre le souvenir des martyrs des guerres de Vendée tout en portant un jugement modéré sur l'histoire de cette période. […] Lire la suite

11-30 avril 1996 Israël – Liban. Vaste opération de Tsahal contre le Hezbollah

Le 30, les Libanais de tous bords et de toutes confessions, officiels et anonymes mêlés, rendent hommage aux victimes de Cana, au cours d'une cérémonie solennelle à Tyr.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard SESÉ, « CONFESSIONS, Augustin - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/confessions/