CONFESSIONS, littérature

AUGUSTIN saint (354-430)

  • Écrit par 
  • Michel MESLIN
  •  • 8 944 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Jeunesse et conversion »  : […] Augustin est né citoyen romain, d'une famille assez modeste : son père, Patricius, était l'un de ces petits propriétaires fonciers qu'une fiscalité écrasante conduisait assez promptement à la ruine. Mort alors qu'Augustin était jeune, Patricius avait cependant fait commencer à son fils des études supérieures que ce dernier ne put poursuivre que grâce à la générosité d'un ami de sa famille. Il ache […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustin/#i_11283

AUTOBIOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Daniel OSTER
  •  • 7 548 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Autobiographie et vérité »  : […] Si l'on veut un fondateur, ce sera Rousseau , non parce qu'il a raconté tout (il en est loin), mais parce qu' il dit qu'il le fait. Les premières lignes des Confessions assignent au lecteur médusé la place de celui à qui l'on annonce du référent (ma vie) pour mieux le prendre dans la rhétorique de cette annonce même. Témoin et voyeur, le lecteur subit l'effet d'intimidation d'un je dis la vér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autobiographie/#i_11283

CONFESSIONS, Augustin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 944 mots
  •  • 1 média

Les Confessions , ouvrage de saint Augustin (354-430) le plus célèbre avec La Cité de Dieu , furent rédigées de 397 à 401. L'auteur s'adresse directement, dans un dialogue intime, à ce Dieu qu'il avait tant cherché « en labeur et fièvre » ailleurs que là où le Dieu d'amour l'attendait, comme il le lui déclare : « Mais toi, tu étais/ Plus intérieur que l'intime de moi-même/ Et plus haut que le plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confessions/#i_11283

LES CONFESSIONS, Jean-Jacques Rousseau - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 1 133 mots
  •  • 1 média

Les Confessions de Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) furent publiées en 1782 parmi ses Œuvres posthumes (pour les livres I à VI, qui concernaient la jeunesse de l'auteur), puis comme supplément à cette collection, en 1789 seulement, plus de dix ans après sa mort (pour les livres VII à XII, qui touchaient plus directement les contemporains). Si le projet de Rousseau s'inscrit dans la tradition re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-confessions/#i_11283

CONFESSIONS D'UN MANGEUR D'OPIUM ANGLAIS, Thomas De Quincey - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Sylvère MONOD
  •  • 863 mots

Dans le chapitre « Un art de la digression »  : […] Son livre majeur, Confessions d'un mangeur d'opium anglais , commence par le récit de son enfance. Il s'y attarde longuement. Les Confessions présentent à peu près tous les défauts qui sont censés nuire aux œuvres littéraires : De Quincey manque de mesure et, à un degré plus grave, de méthode ; il multiplie les digressions ; sa sincérité paraît douteuse ou partielle. Il manifeste un égocentrisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confessions-d-un-mangeur-d-opium-anglais/#i_11283

DIALOGUES DE ROUSSEAU JUGE DE JEAN-JACQUES, Jean-Jacques Rousseau - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Anouchka VASAK
  •  • 1 049 mots

« Ici commence l'œuvre de ténèbres dans lequel, depuis huit ans, je me trouve enseveli, sans que, de quelque façon que je m'y sois pu prendre, il m'ait été possible d'en percer l'effrayante obscurité. » Ainsi s'ouvre le dernier livre des Confessions , qui s'achève sur le récit de leur lecture publique en 1770 et du silence qui l'a accueillie. L'« œuvre de ténèbres » remonterait ainsi à 1762, année […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dialogues-de-rousseau-juge-de-jean-jacques/#i_11283

ITALIE - Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Dominique FERNANDEZ, 
  • Pierre LAROCHE, 
  • Angélique LEVI, 
  • Jean-Paul MANGANARO, 
  • Philippe RENARD, 
  • Jean-Noël SCHIFANO
  •  • 29 122 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le masochisme »  : […] À côté de la solution utopique (Dante), de la solution réaliste (Machiavel), il existe une troisième manière de conjurer le sentiment précaire de la vie. Elle consiste à tirer une jouissance du sein même du malheur, à se délecter de ce qui fait souffrir. Le masochisme est le trait le plus spécifique de la grande culture italienne. En plein milieu du xiv e  siècle, Pétrarque inaugure, dans un peti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-langue-et-litterature/#i_11283

L'ÂGE D'HOMME, Michel Leiris - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Aliette ARMEL
  •  • 1 132 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Renouvellement du genre autobiographique »  : […] La psychanalyse entreprise par Michel Leiris avec Adrien Borel à la fin de 1929 a sans doute contribué à libérer son écriture. Il s'est senti autorisé à suivre son inclination pour la confession, déjà sensible dans les textes liés au mouvement surréaliste. Il a éprouvé la nécessité de « rassembler les vestiges de la métaphysique de son enfance ». Secrétaire de rédaction de la revue Documents , il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-age-d-homme/#i_11283

LES MOTS, Jean-Paul Sartre - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 823 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le salut par l'écriture »  : […] Autobiographie prétexte ? Peut-être. Il serait possible de lire dans Les Mots les règlements de comptes d'un homme avec son passé, son milieu, et d'y voir une sorte de « psychanalyse existentielle » dont L'Être et le Néant (1943) aura fourni les instruments théoriques et la Critique de la raison dialectique (1960), les attendus politico-historiques. Mais il ne faudrait pas toutefois négliger to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-mots/#i_11283

QUINCEY THOMAS DE (1785-1859)

  • Écrit par 
  • Diane de MARGERIE
  •  • 2 011 mots

Dans le chapitre « La hantise de la mort »  : […] L'enfance de Thomas De Quincey le destine à devenir un de ces artistes hantés par l'antérieur comme le furent Baudelaire et Proust. Il est né à Manchester d'un père tuberculeux obligé de plus en plus de s'éloigner des siens. Sa mère, autoritaire et remarquable, dut, seule, élever une famille de huit enfants. Thomas est le cinquième, chéri par trois sœurs aînées ; circonstance dont l'importance est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-de-quincey/#i_11283

ROUSSEAU JEAN-JACQUES

  • Écrit par 
  • Bernard GAGNEBIN
  •  • 4 965 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'épreuve de la connaissance de soi »  : […] Victime de l'incompréhension et de la persécution, Rousseau se mit à rédiger ses Confessions , à la fois pour justifier sa conduite et pour éclairer le monde sur sa personnalité. La « lapidation » de Môtiers, puis l'expulsion de l'île de Saint-Pierre interrompirent une première fois ce travail qui fut repris à Wootton, en Angleterre, où Rousseau s'était réfugié. Toutefois la solitude, la méconnais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-jacques-rousseau/#i_11283