CONFÉRENCES D'INTRODUCTION A LA PSYCHANALYSE (S. Freud)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une œuvre carrefour

Nous sommes en pleine guerre mondiale et un passage de la neuvième conférence, « La censure du rêve », fait directement allusion à cette actualité. Le ton général est malgré tout moins sombre que celui des Actuelles sur la guerre et la mort, écrites par Freud en mars-avril 1915, ou de Deuil et mélancolie, dont il achève la rédaction le mois suivant. Alors que, dans les écrits de 1915-1918 regroupés en 1924 sous le titre Métapsychologie, Freud remanie l'ensemble de son système, il insiste dans les Conférences d'introduction sur la continuité de sa théorie depuis L'interprétation des rêves (1900). Il consacre la première partie de ses conférences aux actes manqués – un aspect à première vue anodin de l'existence –, pour montrer comment ils révèlent à la fois les effets du travail de l'inconscient dans la vie quotidienne et la spécificité de la méthode freudienne d'analyse et d'interprétation. La deuxième partie, « Le rêve », rappelle que la théorie du rêve reste pour lui fondamentale et que L'Interprétation des rêves, ouvrage clé, évolue comme un work in progress : Freud en prépare la cinquième édition revue et augmentée qui paraîtra en 1919.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques LE RIDER, « CONFÉRENCES D'INTRODUCTION A LA PSYCHANALYSE (S. Freud) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/conferences-d-introduction-a-la-psychanalyse-s-freud/