C.F.T.C. (Confédération française des travailleurs chrétiens)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La C.F.T.C. d'après 1964

Quittant la présidence de la C.F.T.C. dont il refusait l'évolution, Gaston Tessier déclarait, dans le discours de clôture du congrès de 1953 : « Dans le désarroi du monde contemporain, nous avons la chance unique de posséder une doctrine sûre, résumée par un article premier des statuts, auquel, tous, vous avez déclaré être fidèles. » L'inquiétude perçait sous le rappel, apparemment confiant, du consensus interne. Elle s'amplifie chez les militants attachés au syndicalisme chrétien après le retrait du fondateur. À la fin de 1955, des rencontres se tiennent, rue Saint-Guillaume, dans les locaux du secrétariat social de Paris. En 1956 paraît une revue : Les Équipes syndicales chrétiennes. Six ans plus tard, un Manifeste programme pour la C.F.T.C., assez largement diffusé, est signé par une vingtaine de responsables, dont Jean Bornard et Joseph Sauty, mais non Jacques Tessier, pour rendre le texte plus acceptable. Le contre-feu à l'élection d'Eugène Descamps se renforce : une Association des groupes d'études économiques, sociales et syndicales d'inspiration chrétienne (A.G.E.S.S.I.C.) est fondée en 1963. Elle servira de vecteur à l'opposition au changement de la C.F.T.C. en C.F.D.T. Le 7 novembre 1964, au soir du vote qui a consacré la déconfessionnalisation, quatre cents délégués se réunissent au Musée social pour continuer la C.F.T.C.

Les nouveaux minoritaires regroupent environ 10 p. 100 des adhérents, principalement dans les mines, l'enseignement privé, l'alimentation et les banques, avec trois zones géographiques dominantes, l'Alsace, le Nord et Paris. La nouvelle direction, avec Joseph Sauty comme président et Jacques Tessier comme secrétaire général, s'attelle à la reconstitution de l'organisation. Un an après la scission, la C.F.T.C., qui est à l'époque qualifiée de « maintenue », fait état de 18 unions départementales, 7 unions régionales et de 27 fédérations. Un arrêt du Conseil d'État reconnaît la représentativité nationale du mouvement en 1970. La pr [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

  • : docteur en science politique, directeur de recherche à la Fondation nationale des sciences politiques

Classification

Autres références

«  C.F.T.C. (Confédération française des travailleurs chrétiens)  » est également traité dans :

BOULADOUX MAURICE (1907-1977)

  • Écrit par 
  • André JEANSON
  •  • 927 mots

Maurice Bouladoux est né à Parthenay (Deux-Sèvres). Il a quinze ans quand commence pour lui la vie de travail : il est aide-comptable dans une entreprise de textile. Mais il est attiré par l'action militante du syndicalisme. Aussi est-il, en 1929, l'un des fondateurs de la Jeunesse syndicaliste chrétienne, mouvement qui sera une pépinière de militants pour la C.F.T.C. créée en 1919. En 1937, alor […] Lire la suite

C.F.D.T. (Confédération française démocratique du travail)

  • Écrit par 
  • René MOURIAUX
  •  • 1 973 mots
  •  • 1 média

La C.F.T.C. a mis vingt ans à se « déconfessionnaliser ». Le processus qui aboutit en 1964 à l'apparition de la Confédération française démocratique du travail (C.F.D.T.) passe en partie par la suppression de l'hégémonie de la Fédération intersectorielle des employés, symbolisée par la désignation d'un ouvrier métallurgiste, Eugène Descamps, au secrétariat général. Après l'abandon de la référence […] Lire la suite

C.G.T. (Confédération générale du travail)

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT, 
  • René MOURIAUX
  • , Universalis
  •  • 4 358 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  La C.G.T. et la Seconde Guerre mondiale »  : […] Mais bientôt les déceptions s'accumulent à l'intérieur : dévaluation, montée du coût de la vie, blocage des salaires, décrets-lois de novembre 1938. De plus, l'évolution de la politique internationale (guerre d'Espagne, accords de Munich) provoque chez les militants de la C.G.T. des réactions divergentes. Il en résulte une diminution des effectifs. Le mot d'ordre de grève générale de vingt-quatre […] Lire la suite

JOUHAUX LÉON (1879-1954)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 837 mots
  •  • 1 média

Né à Aubervilliers, d'un père ancien communard, employé dans une manufacture de tabac, Léon Jouhaux, après avoir obtenu son certificat d'études et préparé l'École des arts et métiers, est embauché d'abord dans une serrurerie ; puis il rejoint son père à la manufacture. Il a alors seize ans et fréquente les groupes anarchistes. En 1901, il est condamné à trois mois de prison avec l'anarchiste Liber […] Lire la suite

MAIRE EDMOND (1931-2017)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 516 mots
  •  • 1 média

Né à Épinay-sur-Seine d'un père cheminot, Edmond Maire est entré dans la vie professionnelle dès sa sortie du lycée. Tout en travaillant aux peintures Valentine, il suit des cours de chimie au Conservatoire national des arts et métiers. Grâce à cette formation, il entre au centre de recherche Pechiney, en 1954, comme technicien chimiste. Il exerce peu son nouveau métier puisque, dès 1958, il devie […] Lire la suite

TESSIER GASTON (1887-1960)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 499 mots

Né à Paris, d'origine bretonne, Tessier est à seize ans employé dans une maison de commerce. Il fréquente les cercles d'études des œuvres de jeunesse catholique et il rencontre Marc Sangnier dont il deviendra le disciple et l'ami. En 1905 il adhère au syndicat des employés du commerce et de l'industrie ; celui-ci a été fondé en 1887 par les frères des Écoles chrétiennes. D'une association qui vise […] Lire la suite

Les derniers événements

France. Mouvement de contestation de la réforme des retraites. 5-31 décembre 2019

Le 5, les principaux syndicats, à l’exception des directions confédérales de la CFDT et de la CFTC, appellent à une journée d’action interprofessionnelle contre la réforme des retraites projetée par le gouvernement. Cette journée est marquée par des grèves massives, notamment dans le secteur […] Lire la suite

France. Accord sur la réforme de l'indemnisation des chômeurs. 22 mars 2014

Le patronat et les syndicats majoritaires C.F.D.T., F.O. et C.F.T.C. parviennent à un accord sur la réforme des règles d'indemnisation des demandeurs d'emploi. Celle-ci prévoit l'instauration de droits « rechargeables » permettant d'accumuler des droits à l’indemnisation à chaque nouvelle période de travail, ainsi que la simplification des règles de cumul d'une allocation et de la rémunération d'u […] Lire la suite

France. Relevé de conclusions des partenaires sociaux sur le « pacte de responsabilité ». 5 mars 2014

Le 5, les partenaires sociaux signent un « relevé de conclusions » à l'issue de leurs discussions sur le « pacte de responsabilité » présenté en décembre 2013 par le président François Hollande. Le Medef et la C.G.P.M.E. pour le patronat et la C.F.D.T., la C.F.E.-C.G.C. et la C.F.T.C. – majoritaires – pour les salariés conviennent de l'ouverture dans toutes les branches de négociations sur des « o […] Lire la suite

France. Accord sur la réforme de la formation professionnelle. 14 décembre 2013

Le 14, les partenaires sociaux parviennent à un accord sur la réforme de la formation professionnelle. Celui-ci prévoit la création, en janvier 2015, d'un compte personnel donnant accès à un crédit de 150 heures de formation, qui accompagnera le salarié dès l'âge de seize ans et au cours de toute sa vie professionnelle, même si celui-ci change d'entreprise ou se trouve au chômage. Le mode de finan […] Lire la suite

France. Accord des partenaires sociaux sur l'emploi. 11 janvier 2013

Au terme de négociations ouvertes en octobre 2012, le patronat et trois syndicats – la C.F.D.T., la C.G.C. et la C.F.T.C. – parviennent à un projet d'accord pour « un nouveau modèle économique et social au service de la compétitivité des entreprises et de la sécurisation de l'emploi ». La C.G.T. et F.O. le rejettent. L'accord simplifie les procédures de licenciement et allège les règles de contest […] Lire la suite

Pour citer l’article

René MOURIAUX, « C.F.T.C. (Confédération française des travailleurs chrétiens) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/confederation-francaise-des-travailleurs-chretiens/