CÔNE, cytologie

DALTONISME

  • Écrit par 
  • Philippe LANTHONY
  •  • 1 590 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Anomalies de la vision colorée  »  : […] La vision colorée normale est trichromatique. Du point de vue physiologique, cela signifie qu'elle est due à l'absorption des radiations lumineuses par trois types différents de pigments visuels, chacun contenu dans un type spécifique de cellules à cônes de la rétine. On distingue les S-cônes (S comme short ), les M-cônes (M comme middle ) et les L-cônes (L comme long ) dont les courbes d'absorpti […] Lire la suite

ŒIL HUMAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Antoine BERNARD, 
  • Guy OFFRET
  •  • 11 131 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Rôle des cellules visuelles »  : […] Les deux populations de cellules visuelles qui occupent les 1 250 millimètres carrés de rétine répondent à deux fonctions différentes. Les bâtonnets, qui font défaut au centre de la rétine, voient les formes et sont capables de le faire à très faible luminosité (vision scotopique). Les cônes, au contraire, ne voient qu'en lumière du jour (vision photopique), mais ils sont capables de saisir les […] Lire la suite

RÉTINE RÉPARATION DE LA

  • Écrit par 
  • José-Alain SAHEL
  •  • 764 mots

Parallèlement au développement de greffes de neurones, dans le cadre de la maladie de Parkinson ou d'autres maladies neurodégénératives, les greffes de cellules rétiniennes ont fait l'objet de multiples recherches expérimentales depuis le milieu des années 1980. L'œil, et en particulier l'espace situé sous la rétine, bénéficie d'un « privilège immunologique », c'est-à-dire que les phénomènes de re […] Lire la suite

VISION - Photoréception rétinienne

  • Écrit par 
  • Yves GALIFRET
  •  • 5 924 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Les pigments de la vision des couleurs »  : […] Certains Vertébrés, de même que certains Arthropodes, possèdent, outre la rhodopsine, des pigments visuels dont les maxima d'absorption sont plus dispersés dans le spectre visible et peuvent même se trouver dans l'ultraviolet. Ces pigments sont ceux qui permettent la vision des couleurs, et ils ne sont abondants que chez les animaux à mœurs diurnes. Chez les Vertébrés, leur présence est liée à c […] Lire la suite

VISION - Neurophysiologie visuelle

  • Écrit par 
  • Jean BULLIER
  •  • 9 811 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Différents circuits pour différents photorécepteurs »  : […] Les principes généraux décrits ci-dessus sont valables pour la plupart des circuits rétiniens, mais les différents photorécepteurs et leurs combinaisons permettent de créer divers types de sélectivité. Dans la partie fovéale de la rétine, chaque cône de type M et L fait synapse de façon exclusive avec une cellule bipolaire naine de chaque type (on et off) et chaque bipolaire contacte une seule ce […] Lire la suite

VISION - Vision et évolution animale

  • Écrit par 
  • Stéphane HERGUETA
  •  • 5 757 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  La vision des couleurs  »  : […] La couleur n'est pas une grandeur physique mesurable, mais une construction mentale obtenue par comparaison de la longueur d'onde réfléchie par une surface (par exemple, une orange) avec celles qui sont réfléchies par les surfaces avoisinantes (feuilles d'oranger). La perception des couleurs nécessite la présence de photorécepteurs spécifiques sensibles à différentes longueurs d'onde (les cônes) […] Lire la suite

WALD GEORGE (1906-1997)

  • Écrit par 
  • Yves GALIFRET
  •  • 749 mots

Georges Wald est mort à Cambridge (Mass.) le 12 avril 1997, à l'âge de quatre-vingt-dix ans. Du début des années 1930 à sa retraite, en 1977, il a été la figure dominante dans le domaine de la biochimie des photopigments rétiniens, et le prix Nobel de physiologie, qu'il partagea en 1967 avec les neurophysiologistes H. K. Hartline et R. Granit, n'avait fait qu'entériner une réputation solidement é […] Lire la suite

<!-- <script language="javascript" type="text/javascript"> if (isMobile.any() === null) { document.write('<ins class="adsbygoogle" id="adsense_text3" style="display:block" data-ad-format="fluid" data-ad-layout-key="-g8+17+6z-bd+5p" data-ad-client="ca-pub-6024595326767178" data-ad-slot="5515571784"></ins>'); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); } </script> -->

Affichage 

Photorécepteurs rétiniens

Photorécepteurs rétiniens

graphique

Courbe de densité des cônes et bâtonnets en fonction de la distance angulaire par rapport au centre de la fovéa Noter l'absence de photorécepteurs au niveau de la tache aveugle (modifiée à partir de Rodieck 1998) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Rétine (vue en coupe)

Rétine (vue en coupe)

dessin

Schéma d'une coupe transversale de rétine de primate (épaisseur 0,5 mm environ) Les différents types de neurones (cônes, bâtonnets, cellules bipolaires, horizontales, amacrines, ganglionnaires) sont répartis dans des couches cellulaires et synaptiques Le haut de la figure correspond à la... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Spécialisations fonctionnelles rétiniennes

Spécialisations fonctionnelles rétiniennes

dessin

Les réponses à une augmentation de luminance dans le cône sont représentées pour les cellules bipolaires ON et OFF et les cellules ganglionnaires correspondantes De façon symétrique, on peut en déduire les réponses de ces neurones à une diminution de lumière au niveau du cône (modifiée... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Photorécepteurs rétiniens

Photorécepteurs rétiniens
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Rétine (vue en coupe)

Rétine (vue en coupe)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Spécialisations fonctionnelles rétiniennes

Spécialisations fonctionnelles rétiniennes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin