CONDUCTION THERMIQUE

ATMOSPHÈRE - Thermodynamique

  • Écrit par 
  • Christian PERRIN DE BRICHAMBAUT
  •  • 7 460 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Conduction et convection »  : […] Le phénomène de la conduction thermique est très généralement lié aux différences de température pouvant exister entre deux particules d'air voisines, qui tendent à acquérir toutes deux des températures identiques par échanges moléculaires. Pratiquement, la conduction gazeuse reste faible et négligeable au sein de l'atmosphère, surtout devant les modifications thermiques liées aux mélanges provoq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atmosphere-thermodynamique/#i_9967

BOIS

  • Écrit par 
  • Marie Elisabeth BORREDON, 
  • Édouard BOUREAU, 
  • Xavier DÉGLISE, 
  • Carlos VACA-GARCIA
  •  • 9 111 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Conductivité thermique »  : […] La conductivité thermique, qui représente la densité de flux de chaleur traversant une épaisseur unité de matériau siège d'un gradient de température, s'exprime en W.m –1 .K –1 . Le bois est un mauvais conducteur de la chaleur. Sa conductivité thermique varie suivant l'essence, la densité, le degré d'humidité, la direction de la transmission (elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bois/#i_9967

CONDUCTIVITÉ ou CONDUCTIBILITÉ, physique

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 679 mots

Grandeur physique caractérisant la propagation, dans un milieu matériel, d'un flux d'électrons (conductivité électrique), d'un flux de chaleur (conductivité thermique) ou d'une perturbation mécanique (conductivité acoustique). Les milieux dans lesquels la propagation est aisée sont dits conducteurs ; ceux dans lesquels elle n'est pas possible (ou difficile, ou très lente) sont dits isolants. La co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conductivite-conductibilite/#i_9967

EAU DU MANTEAU TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Édouard KAMINSKI
  •  • 2 658 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le rôle de l'eau dans la dynamique du manteau »  : […] La tectonique des plaques donne le cadre dans lequel s'organise le cycle « interne » de l'eau terrestre. Mais le lien entre l'eau et la tectonique des plaques est encore plus profond, et l'eau joue un rôle central dans la dynamique interne de la Terre. Bien que présente en quantité limitée dans le manteau, l'eau affecte profondément les propriétés des roches, en premier lieu leur rhéologie, c'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eau-du-manteau-terrestre/#i_9967

GAZ ANALYSE DES

  • Écrit par 
  • Henri GUÉRIN
  •  • 6 558 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Méthodes physiques »  : […] Les méthodes physiques sont fondées sur le fait suivant : étant donné un mélange de deux gaz A et B, on peut généralement trouver une ou plusieurs caractéristiques de ce mélange qui soient des fonctions univoques de sa composition ; connaissant l'une d'elles, on peut déduire la composition d'un mélange quelconque de la mesure de la grandeur considérée. Lorsqu'il s'agit d'une propriété additive (de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analyse-des-gaz/#i_9967

GÉOTHERMIE

  • Écrit par 
  • Jean GOGUEL, 
  • Jacques VARET
  •  • 14 585 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Mesure du flux »  : […] La mesure du flux se fait dans des zones où la chaleur se dissipe exclusivement par conduction. Celle-ci n'est donc significative que dans une roche imperméable ou, à la rigueur, dans une roche où le déplacement de l'eau serait purement horizontal. On évite de ce fait tout site affecté par la convection, c'est-à-dire ceux où la chaleur est transmise par le mouvement des fluides – air, eau ou magm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geothermie/#i_9967

GRAPHÈNE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc BERROIR, 
  • Bernard PLAÇAIS
  •  • 1 892 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Des propriétés thermiques remarquables »  : […] La structure cristalline du graphène lui confère une conductivité thermique exceptionnelle. Pour une membrane suspendue, elle dépasse celle du diamant, le meilleur conducteur thermique connu jusqu'alors. Le contact avec un substrat altère cette conductivité mais une étude de 2010 montre qu'une monocouche de graphène exfolié sur un substrat de silicium garde une conductivité thermique supérieure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/graphene/#i_9967

INCENDIES

  • Écrit par 
  • Jean-Luc CARTAULT, 
  • Benoit CLAIR, 
  • David KAPP
  •  • 8 276 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les modes de propagation d'un incendie »  : […] Les trois éléments du triangle du feu – combustible, comburant et énergie d'activation – suffisent à expliquer le mécanisme de la combustion, mais leur présence n'induit pas toujours un incendie. Pour que la combustion devienne un feu non maîtrisé, celle-ci doit s'entretenir et se propager. On estime que, pour un foyer bien amorcé, 90 p. 100 de l'énergie est évacuée et 10 p. 100 nécessaire à l'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/incendies/#i_9967

IRRÉVERSIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Radu BALESCU
  •  • 2 381 mots

L'irréversibilité est une caractéristique très générale des phénomènes d'évolution observés à notre échelle. Pour des conditions initiales données, un système évolue de manière irréversible lorsqu'il tend vers un état final unique, toujours le même, quel que soit son état initial. Il existe donc, dans ce cas, une direction d'évolution privilégiée qui ne peut être inversée sans l'action d'un agent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irreversibilite/#i_9967

LITHOSPHÈRE

  • Écrit par 
  • Marc DAIGNIÈRES, 
  • Adolphe NICOLAS
  •  • 6 961 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La lithosphère, couche limite thermique »  : […] La couche limite thermique est la région superficielle où les transferts thermiques se font essentiellement par conduction, par opposition à une région plus profonde, l'asthénosphère, où les échanges thermiques se font principalement par convection. Du fait de l'efficacité très supérieure du transfert convectif par rapport au transfert conductif, le gradient thermique vertical est fort dans la li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lithosphere/#i_9967

MATIÈRE (physique) - État solide

  • Écrit par 
  • Daniel CALÉCKI
  •  • 8 602 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Liaisons et propriétés physiques »  : […] Le mode de liaison influe naturellement sur la température de fusion, sur la dureté ou sur les conductivités électrique et thermique. Plus l'énergie de liaison est élevée, plus il est difficile de détruire l'ordonnancement des atomes. De ce point de vue, la liaison de Van der Waals est la moins forte et cela explique les faibles températures de fusion des solides de gaz rares (84 kelvins pour l’a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-solide/#i_9967

MATIÈRE (physique) - État gazeux

  • Écrit par 
  • Henri DUBOST, 
  • Jean-Marie FLAUD
  •  • 8 280 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Propriétés de transport  »  : […] Dans un gaz hors d'équilibre, l'agitation thermique produit le transport d'un point à un autre d'une grandeur moléculaire auquel est associé un phénomène macroscopique. Ainsi, le transport de masse est responsable de la diffusion d'un gaz dans un autre, le transport de chaleur est à l'origine de la conductibilité thermique et le transport de quantité de mouvement est associé au phénomène de visc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-gazeux/#i_9967

MÉTALLOGRAPHIE - Essais physiques

  • Écrit par 
  • Georges CIZERON
  •  • 7 347 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Mesures de la conductivité thermique »  : […] La distribution de la température dans les matériaux est conditionnée par l'écoulement de la chaleur en leur sein, c'est-à-dire par le transfert de l'énergie thermique d'atome à atome. On caractérise ce mode de transmission, appelé conduction, par un paramètre : la conductivité thermique. Soit un élément de volume de forme prismatique limité par deux sections parallèles de surface égale S, portée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallographie-essais-physiques/#i_9967

PHONON

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BURGER
  •  • 2 360 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Couplage électron-phonon dans les métaux »  : […] Les électrons de conduction d'un métal interagissent avec le potentiel électrostatique des ions, mais il est bien connu que le mouvement des électrons reste libre tant que ce potentiel est périodique. La présence de vibrations détruit cette périodicité et conduit à une diffusion des électrons par les phonons  : la conductivité électrique σ varie de ce fait en 1/T à suffisamment haute température, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phonon/#i_9967

POLYMÈRES

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 5 143 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Propriétés »  : […] On distingue polymères thermoplastiques et thermodurcissables. Les premiers subissent, sous élévation de température, une fusion réversible. Les seconds, soumis à un chauffage prolongé après fusion, souvent réticulés, atteignent l'infusibilité. Ils sont durs et rigides, d'où leur nom. Ils sont aptes au moulage par compression, sous des pressions de quelques dizaines de mégapascals (MPa). Les prem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polymeres/#i_9967

QUASI-CRISTAUX

  • Écrit par 
  • Marc AUDIER, 
  • Michel DUNEAU
  •  • 3 079 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Propriétés physiques des quasi-cristaux »  : […] Les études des propriétés physico-chimiques des quasi-cristaux ont pris un réel essor avec la fabrication de mono-quasi-cristaux de grande taille par des techniques de croissance cristallines standard (croissance de types Bridgman et Czochralsky). Des mono-quasi-cristaux icosaédriques de plusieurs centimètres ont été obtenus dans le système aluminium-palladium-manganèse. De même que leur structur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quasi-cristaux/#i_9967

RÉFRACTAIRES MATÉRIAUX

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre TRAVERSE
  •  • 2 085 mots

Dans le chapitre « Propriétés électriques et thermiques »  : […] Les propriétés électriques et thermiques dépendent très étroitement de la température. Ainsi les oxydes, considérés comme des isolants électriques à température ambiante, deviennent relativement conducteurs à température élevée. En revanche, les métaux, naturellement bons conducteurs électriques, voient leur résistivité s'élever avec la température. Il en est de même pour les carbures et les bor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/materiaux-refractaires/#i_9967

SOLS - Propriétés physiques et mécaniques

  • Écrit par 
  • Gérard MONNIER
  •  • 3 384 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Caractéristiques thermiques »  : […] La température du sol influence la vitesse et (ou) l'intensité de nombreux processus biologiques et physiques. En deçà et au-delà de certains seuils, elle peut même les interdire. Parmi les principaux, nous citerons la germination, la croissance racinaire, l'activité de la microflore et, aux basses températures, le gel du sol et les différentes conséquences physiques et mécaniques sur le sol et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-proprietes-physiques-et-mecaniques/#i_9967

SONS - Production et propagation des sons

  • Écrit par 
  • Michel BRUNEAU, 
  • André DIDIER, 
  • Jean-Claude RISSET
  •  • 13 384 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Absorption et dispersion du son dans les fluides »  : […] On a déjà examiné la diminution de l'intensité du son due à la propagation d'ondes sphériques à partir de la source. Mais il existe une perte supplémentaire d'intensité dont l'explication précédente ne permet pas de rendre compte. Cette perte d'intensité se manifeste même quand le son passe à travers un milieu plus ou moins homogène où n'existe ni transmission sélective ni effet de filtre. La cau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sons-production-et-propagation-des-sons/#i_9967

TEMPÉRATURES PHYSICO-CHIMIE DES HAUTES

  • Écrit par 
  • François CABANNES
  •  • 3 853 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Propriétés physiques »  : […] Le choix d'un matériau, pour une utilisation à température élevée, résulte toujours d'un compromis entre ses différentes propriétés physiques et chimiques. Les propriétés mécaniques sont très souvent celles auxquelles il faut veiller, car elles s'effondrent toujours bien au-dessous de la température de fusion ; le graphite et le tungstène ont les meilleures propriétés au-del […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physico-chimie-des-hautes-temperatures/#i_9967

THERMIQUE

  • Écrit par 
  • Bruno CHÉRON
  •  • 4 736 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Conduction thermique »  : […] Un flux thermique () à l’intérieur d’un corps immobile est lié à l’existence d’un gradient thermique (   g r a d →   T ) , c’est-à-dire d’une différence de température ( T ) d’un point à l’autre. Fourier propose de relier ces deux grandeurs par une relation linéaire : φ → c d = -   k   g r a d →   T . La propriété physique  k , caractéristique du milieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermique/#i_9967

THERMONUCLÉAIRE ÉNERGIE

  • Écrit par 
  • Robert DAUTRAY, 
  • Pascal GARIN, 
  • Michel GRÉGOIRE, 
  • Guy LAVAL, 
  • Jean-Paul WATTEAU, 
  • Joseph WEISSE
  •  • 19 239 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « Phénomènes de transport »  : […] L'énergie du rayonnement laser est cédée principalement aux électrons , qui acquièrent des vitesses dont la fonction de distribution est constituée de deux composantes : une composante thermique (c'est-à-dire proche d'une maxwellienne), dont la température est voisine du kiloélectronvolt, et une composante suprathermique, dont l'énergie peut atteindre 100 kiloélectronvolts et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energie-thermonucleaire/#i_9967

THERMORÉGULATION, biologie

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 7 977 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les mécanismes de transfert de chaleur »  : […] Il est possible de représenter l'animal homéotherme comme un corps dont le noyau central a une température T C et qui est placé dans un milieu de température T A . Ce noyau est entouré par une enveloppe, où la température décroît progressivement et qui correspond à une partie plus ou moins grande du corps, selon la température externe et l'isolation de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermoregulation-biologie/#i_9967


Affichage 

Pertes par rayonnement, conduction et évaporation

tableau

Importance relative des pertes par rayonnement, par conduction et par évaporation de l'homme en fonction de la température extérieure (Schmidt-Nielsen, 1983) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Pertes par rayonnement, conduction et évaporation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau