CONDENSATION, météorologie

ANTICYCLONES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 100 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Anticyclones, brouillards et grands froids »  : […] Comme chacun peut régulièrement le constater, les nuits claires sont généralement les plus froides. Aucune couverture nuageuse ne retenant le rayonnement terrestre, le sol et les basses couches de l'atmosphère se refroidissent plus rapidement. Si ce refroidissement est suffisant pour que la température de l’air descende en dessous de la température du point de rosée, l’air se sursature en humidité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticyclones/#i_21274

ASCENDANCE, météorologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 798 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L’instabilité convective »  : […] Dans l’atmosphère, les mouvements horizontaux sont en moyenne beaucoup plus rapides et transportent bien plus de matière que les mouvements verticaux. Pour marquer cette différence, en météorologie, on utilise généralement les termes « advection » pour désigner les transports horizontaux et « convection » pour les déplacements d’air verticaux, ascendants ou descendants. L’instabilité convective c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ascendance-meteorologie/#i_21274

ATMOSPHÈRE - Thermodynamique

  • Écrit par 
  • Christian PERRIN DE BRICHAMBAUT
  •  • 7 460 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Évaporation et condensation »  : […] Par diffusion moléculaire, mais surtout par mélange turbulent, la vapeur d'eau peut se répandre dans l'atmosphère pour accroître son humidité, en provenant de zones où règne une tension de vapeur plus élevée. Ces « sources » d'alimentation en vapeur d'eau sont généralement matérialisées par de vastes surfaces évaporantes (océans, mers intérieures) mais aussi, et surtout dans les régions intertr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atmosphere-thermodynamique/#i_21274

BROUILLARDS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 261 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Composition et formation des brouillards »  : […] Les gouttelettes observées dans les brouillards, comme les cristaux observés dans les brouillards glacés, ont un diamètre généralement compris entre quelques micromètres et quelques dizaines de micromètres (c’est-à-dire qu’il faudrait en mettre quelques centaines côte à côte pour atteindre une longueur d’un millimètre). Leur concentration est le plus souvent comprise entre 100 à 500 par centimètre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brouillards/#i_21274

CYCLONES TROPICAUX

  • Écrit par 
  • René CHABOUD
  •  • 3 085 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le fonctionnement d'un cyclone »  : […] Un cyclone est une formidable machine thermodynamique qui « consomme » des milliers et des milliers de kilomètres cubes d'air . Ces mouvements d'air, extrêmement violents, génèrent des phénomènes météorologiques gigantesques qui développent une énergie considérable, équivalente à celle de plusieurs bombes atomiques par seconde ! À l'intérieur de la zone couverte par l'œil , l'air subit de puissan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cyclones/#i_21274

HUMIDITÉ

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 2 226 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La couche hydrique atmosphérique »  : […] Entièrement condensée et répandue sur la surface du globe, la vapeur d’eau contenue dans l’atmosphère composerait une couche d’eau liquide de 24 millimètres d’épaisseur, ce qui représente un volume d’environ 12 000 kilomètres cubes, soit un cent millième de la quantité d’eau de notre planète. Cette quantité peut paraître faible, mais elle est sans cesse renouvelée. Elle provient de l’évaporation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/humidite/#i_21274

HYDROLOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre HUBERT, 
  • Gaston RÉMÉNIÉRAS
  •  • 9 869 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les précipitations »  : […] Les précipitations sont constituées des chutes de pluie, de grêle ou de neige provenant de la condensation, dans des conditions météorologiques particulières, de la vapeur d'eau atmosphérique. Elles constituent l'unique « entrée » des principaux systèmes hydrologiques continentaux que sont les bassins versants. Les précipitations se produisent de manière intermittente et finalement assez rarement. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrologie/#i_21274

NEIGE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 3 582 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Métamorphoses de la neige sèche »  : […] La neige est un matériau en constante évolution, qui se transforme sous les effets de son propre poids et sous ceux des différents paramètres météorologiques, comme la température, l’humidité ou la pluie. On parle alors de métamorphose. Lorsque la température reste inférieure à 0  0 C, on dit que la neige est sèche. Deux phases de l’eau ( vapeur et solide) sont alors en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neige/#i_21274

NUAGES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON, 
  • André VIAUT
  •  • 5 903 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Composition des nuages »  : […] Les nuages proviennent de la condensation de la vapeur d'eau contenue dans l'air sur des aérosols (particules liquides ou solides en suspension). Cette condensation sous forme de gouttelettes d'eau liquide ou de cristaux de glace est toujours la conséquence d'un refroidissement de l'air résultant le plus souvent de la détente subie par un certain volume d'air humide qui s'élève dans l'atmosphère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nuages/#i_21274

PRÉCIPITATIONS, météorologie

  • Écrit par 
  • Léopold FACY
  •  • 5 280 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Rosée »  : […] La rosée se traduit par des gouttelettes d'eau perlant aux feuilles et aux tiges des arbustes, décorant la végétation au voisinage du sol. La production de ce phénomène exige deux conditions : une nuit claire permettant au sol de se refroidir, par rayonnement, au-dessous du point de rosée, des vents pratiquement nuls pour éviter le brassage de l'atmosphère. Par ciel très clair, la nuit, en l'absen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precipitations-meteorologie/#i_21274

SYSTÈMES OUVERTS, thermodynamique

  • Écrit par 
  • Paul GLANSDORFF
  •  • 1 690 mots

On attribue volontiers en physique le nom de système au modèle stylisé d'un milieu naturel en vue de simplifier son étude théorique. Le solide strictement indéformable, le fluide incompressible et le gaz parfait sont des exemples classiques de tels systèmes. En particulier, un système fermé désigne une portion invariable de matière ou, de la même façon, un ensemble donné de points matériels. Da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-ouverts-thermodynamique/#i_21274


Affichage 

Condensation de la vapeur d’eau

photographie

De même que la vapeur d'eau présente dans une cuisine, par exemple, se condense en buée au contact d'une vitre refroidie par la température extérieure (transition de phase gaz-liquide), la rosée se dépose par temps clair lorsque le rayonnement nocturne abaisse au-dessous du point de... 

Crédits : Y. Gautier

Afficher

Condensation de la vapeur d’eau
Crédits : Y. Gautier

photographie