BÂLE CONCILE DE (1431)

CONCILE

  • Écrit par 
  • Bernard DUPUY
  •  • 5 666 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les conciles œcuméniques »  : […] Si étonnant que cela puisse paraître, il n'existe pas de liste officielle des conciles reconnus comme œcuméniques par l'Église catholique. Cette indétermination, qui laisse une certaine latitude d'interprétation concernant l'œuvre des conciles, a d'ailleurs sans aucun doute une signification œcuménique. Tel concile, purement oriental, comme celui de Constantinople (381), a été finalement reçu comm […] […] Lire la suite

EUGÈNE IV, GABRIELE CONDULMER (1383-1447) pape (1431-1447)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 403 mots

Gabriele Condulmer est né en 1383 à Venise et mort le 23 février 1447 à Rome. Ancien moine augustin, il est cardinal depuis 1408 lorsqu'il est élu à l'unanimité le 3 mars 1431 pour succéder au pape Martin V (1417-1431), et intronisé le 11 mars sous le nom d'Eugène IV. Son pontificat est dominé par la lutte qu'il mène contre le concile de Bâle (1431-1437), convoqué pour statuer sur la réforme de […] […] Lire la suite

NICOLAS V, TOMMASO PARENTUCELLI (1397-1455) pape (1447-1455)

  • Écrit par 
  • Joseph GILL
  •  • 896 mots

Né le 15 novembre 1397 à Sarzana (république de Gênes), mort le 24 mars 1455 à Rome, Tommaso Parentucelli a neuf ans lorsque son père meurt. Il étudie le droit à Bologne, mais, faute de moyens, doit interrompre son cursus. Il travaille alors pendant deux ans comme tuteur chez une riche famille florentine cultivée. Après avoir terminé ses études universitaires, il entre, à vingt-deux ans, au servi […] […] Lire la suite

PRAGMATIQUE SANCTION (1438)

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 461 mots

Ordonnance de Charles VII, publiée au cours de l'assemblée du clergé français réunie à Bourges de mai à juillet 1438, par laquelle étaient déclarés applicables au royaume divers canons du concile de Bâle. Les Pères du concile étaient entrés en conflit avec le pape Eugène IV, et la France avait pris parti pour eux en 1432 sans rompre ouvertement avec le pape. Le temps de la conciliation semblant pa […] […] Lire la suite

PROCOPE LE GRAND (1380 env.-1434)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 226 mots

Prêtre, issu par sa mère de la haute bourgeoisie germanique de Prague, Procope le Chauve ou le Grand appartient à la secte orébite des hussites, qui veulent réformer la religion et la société de façon égalitaire. Il apparaît vers 1426 comme le principal chef de guerre des hussites, alors que l'empereur Sigismond d'Allemagne, héritier du royaume de Bohême, n'arrive pas à prendre le pouvoir dans le […] […] Lire la suite

SIGISMOND (1368-1437) empereur germanique (1411-1437)

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 625 mots
  •  • 2 médias

Fils de Charles IV, empereur germanique et roi de Bohême, et de sa troisième femme, Anne de Silésie. De l'héritage de son père, Sigismond reçoit à huit ans le margraviat de Brandebourg, mais, comme Charles IV l'a marié très jeune à l'une des deux filles du roi Louis de Hongrie, de la famille des princes d'Anjou, il devient, en 1387, roi de Hongrie et succède à son beau-père. Cultivé, parlant plusi […] […] Lire la suite

TCHÈQUE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Vladimir PESKA
  •  • 18 297 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La crise hussite et ses conséquences »  : […] Les tensions entre le patriciat urbain, alors majoritairement allemand, et les autres couches urbaines tchèques, une crise à l'université entre maîtres tchèques et maîtres allemands, les ambitions de la haute noblesse, et surtout le désir d'une réforme de l'Église et de la vie chrétienne, prêché en public dès le milieu du xiv e  siècle par des prédicateurs tels que le Tchèque Jan Milíč de Kroměříž […] […] Lire la suite