COMPRÉHENSION, psycholinguistique

APPRENTISSAGE DE LA COMPRÉHENSION

  • Écrit par 
  • Maryse BIANCO
  •  • 1 943 mots

L’aisance habituelle avec laquelle nous analysons un message – écrit ou oral – et en extrayons les informations pertinentes masque les niveaux d’analyse et les nombreux mécanismes qui doivent être maîtrisés pour le comprendre. Afin d’appréhender cette complexité, considérons l’extrait suivant (d’après R. Dahl, 1988) : « La famille de Matilda dînait devant la télévision quand ils entendirent une vo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-de-la-comprehension/#i_56410

TRAITEMENT SYNTAXIQUE (perception et compréhension)

  • Écrit par 
  • Joël PYNTE
  •  • 1 326 mots

La syntaxe est définie par le linguiste comme l’ensemble des règles de bonne formation des énoncés. En quoi cette notion est-elle pertinente pour le psychologue qui s’intéresse, lui, à la manière dont les sujets humains traitent le langage ? La meilleure réponse que puisse apporter la psychologie expérimentale est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traitement-syntaxique/#i_56410

LANGAGE ACQUISITION DU

  • Écrit par 
  • Michèle KAIL
  •  • 4 942 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La compréhension précoce comme prédicteur de l’acquisition »  : […] Dans l’étude anglophone de référence à grande échelle de Bates, Dale et Thal, la compréhension des mots apparaît entre huit et dix mois : à huit mois, en moyenne 36 mots, à douze mois, 67 mots et à seize mois, 191 mots sont compris. Durant cette même période, la production est beaucoup plus lente : à huit mois, 1 mot, à douze mois, 10 mots et à seize mois, 64 mots. Ce décalage est bien étayé dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-du-langage/#i_56410

ACQUISITION DU RÉCIT

  • Écrit par 
  • Michel FAYOL
  •  • 1 102 mots

Le récit est une forme de discours relatif à une séquence d’au moins deux événements ou actions réels ou fictifs qui sont généralement situés dans un cadre spatial et temporel. Il serait une forme universellement disponible ne nécessitant pas d’enseignement spécifique, au moins sous sa modalité orale. Le récit apparaît après que les enfants ont acquis la production de mots puis d’énoncés incluant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-du-recit/#i_56410

APPRENTISSAGE DES LANGUES ÉTRANGÈRES

  • Écrit par 
  • Daniel GAONAC'H
  •  • 1 239 mots

Les recherches sur l’apprentissage des langues étrangères ont d’abord été liées au domaine de la psycholinguistique, puis à celui du bilinguisme. Elles prennent actuellement davantage en compte les concepts de la psychologie cognitive : modalités d’apprentissage, automatisation, coût cognitif. En lien avec la psycholinguistique, on a montré que la structuration progressive du système de la langue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apprentissage-des-langues-etrangeres/#i_56410

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (IA)

  • Écrit par 
  • Jean-Gabriel GANASCIA
  •  • 5 073 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L’intelligence artificielle sémantique »  : […] Les travaux ne s’interrompent pas pour autant, mais les recherches s’orientent vers de nouvelles directions. On s’intéresse alors à la psychologie de la mémoire, aux mécanismes de compréhension, que l’on cherche à simuler sur un ordinateur, et au rôle de la connaissance dans le raisonnement. C’est ce qui donne naissance aux techniques de représentation sémantique des connaissances, qui se dévelop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intelligence-artificielle-ia/#i_56410

ACQUISITION DU LEXIQUE

  • Écrit par 
  • Dominique BASSANO
  •  • 1 010 mots

L’acquisition lexicale s’amorce vers un an avec la production des premiers mots conventionnels. Comment l’enfant parviendra-t-il aux 50 000 mots en moyenne utilisés par l’adulte cultivé ? Ce processus implique l’apprentissage conjoint de la forme sonore des mots, de leur sens et conditions d’emploi et des propriétés morphosyntaxiques permettant de les catégoriser en noms, verbes, etc. Il dépend de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-du-lexique/#i_56410

MORPHOLOGIE (psycholinguistique)

  • Écrit par 
  • Séverine CASALIS, 
  • Pascale COLÉ
  •  • 2 908 mots

Dans le chapitre « Sensibilité à la structure morphologique en lecture »  : […] La structure morphologique influence directement la précision et la vitesse avec lesquelles les mots sont lus à voix haute ou reconnus silencieusement. Les apprentis lecteurs, notamment les plus avancés, lisent mieux et plus rapidement les mots construits morphologiquement (« fillette ») que ceux qui comportent un début de mot ressemblant à une base («  faute uil ») ou une terminaison ressemblant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morphologie/#i_56410

PSYCHOLOGIE DU LANGAGE ORAL

  • Écrit par 
  • Elsa SPINELLI
  •  • 4 379 mots

Le fait de parler et de se comprendre semble naturel aux interlocuteurs, mais nécessite la mise en œuvre de nombreuses opérations complexes. Le travail des psychologues consiste à examiner les mécanismes responsables de la production et la perception de la parole. Leur tâche est de décomposer les différentes étapes qui permettent au locuteur de passer de l’intention de communiquer à l’articulatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-du-langage-oral/#i_56410

SEGMENTATION, psycholinguistique

  • Écrit par 
  • Odile BAGOU, 
  • Ulrich FRAUENFELDER
  •  • 1 057 mots

Dans la parole, deux énoncés peuvent être très similaires du point de vue de leur forme sonore mais pourtant très différents du point de vue de leur interprétation. Ainsi, « lundi commence la semaine » et « l’un dit : comment cela se mène ? » sont deux énoncés quasi homophones que nous sommes cependant capables de comprendre sans ambiguïté, souvent grâce au contexte phrastique, mais également grâc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/segmentation-psycholinguistique/#i_56410

SMS (Short Message Service) ou TEXTO

  • Écrit par 
  • Josie BERNICOT
  •  • 1 324 mots

Dans le chapitre « La constitution de grands corpus et les méthodes d’étude des SMS »  : […] La première étape, pour appréhender le phénomène nouveau que constituent les SMS, a été de recueillir des grands corpus produits en situation naturelle. Le projet européen SMS4science, sous la responsabilité de Cédrick Fairon (université catholique de Louvain, U.C.L.) a permis d’organiser cette collecte. En langue française, on dispose de plusieurs corpus allant de 5 000 à 88 000 SMS. La majorité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sms-texto/#i_56410